Social Selling Forum : les meilleurs tweets

Nous vous avons déjà parlé du social selling où l’art de maîtri­ser les codes des réseaux sociaux pour déve­lop­per ses ventes. Le vendredi 20 mai dernier se tenait la seconde édition du #SocialSel­lingFo­rum dans les locaux du MEDEF.  Du déploie­ment d’une démarche de social selling dans les équipes commer­ciales, aux avan­tages pour les orga­ni­sa­tions en  passant par la mesure de la perfor­mance, voici, en quelques tweets, les éléments que nous avons rete­nus de cette jour­née ! 

1/ Le social selling : le futur de la vente B2B

La jour­née a commencé par un tour d’ho­ri­zon des parte­naires et spon­sors. Tour à tour, les inter­ve­nants ont donné leur vision du futur de la vente B2B en un « tweet ». Voici une sélec­tion des « punchlines » :

  • Les orga­ni­sa­tions vont devoir « scéna­ri­ser » la démarche commer­ciale
  • Le social seller en 2016, plus inté­res­sant qu’in­té­ressé
  • Le social selling ou l’art de ré-enchan­ter la vente B2B
  • Les commer­ciaux devront détec­ter les moments propices pour déclen­cher l’acte d’achat
  • Vendeur B2B du futur = vendeur consul­ta­tif, augmenté par un exosque­lette cogni­tif
  • Vendre social ou ne pas vendre ?

Les mots clés qui ressortent de ces cita­tions sont : le conseil, la « scéna­ri­sa­tion« , le story­tel­ling et l’as­pect social de la vente !

2/ Première table ronde de la jour­née sur le déploie­ment du social selling au sein des équipes commer­ciales

Les inter­ve­nants ont fait le point sur les enjeux, la démarche, les dispo­si­tifs et la néces­sité de prou­ver la valeur du social selling.

Mais après le déploie­ment, encore faut-il faire vivre le projet, pour­suivre les forma­tions, animer et prou­ver les résul­tats à la direc­tion.

Les 3 piliers d’un proces­sus de social selling réussi 

Le social selling néces­site de travailler sa stra­té­gie en amont pour l’ins­crire dans la durée si l’on veut avoir des retours tangibles.  

Le social selling parti­cipe à la trans­for­ma­tion digi­tale des entre­prises.

La sélec­tion des profils est une des clés de la démarche : il faut sélec­tion­ner les profils ayant une appé­tence / des volon­taires / des personnes moti­vées !  

Les commer­ciaux doivent s’ap­pro­prier la démar­che…

… et les mana­gers doivent eux renfor­cer les usages du digi­tal au sein des équipes. 

3/ La forum s’est pour­suivi avec des témoi­gnages d’ac­teurs du social selling

Il faut reve­nir aux fonda­men­taux de l’inbound marke­ting :  donner pour rece­voir et s’in­té­res­ser aux autres (pros­pects, cibles, parte­naires).

Un focus sur l’account-based marke­ting et le cycle d’achat B2B

Inter­ven­tion sur la notion de « profes­sio­nal bran­ding » : gagner en crédi­bi­lité sur les réseaux sociaux et augmen­ter ainsi les oppor­tu­ni­tés.

Les colla­bo­ra­teurs sont les meilleurs ambas­sa­deurs de l’en­tre­prise, c’est ce que l’on appelle l’advo­cacy

Le point de vue de LinkedIn sur les enjeux des direc­tions commer­ciales et les piliers du social selling.

4/ Seconde table ronde de la jour­née : l’ali­gne­ment du marke­ting et des sales

5/ Atelier smar­ke­ting : récon­ci­lier les équipes marke­ting et les commer­ciaux

Un échange sur la perfor­mance, les KPI et le ROI du social selling : 

Une jour­née construc­tive et enri­chis­sante sur une pratique à démo­cra­ti­ser au sein des entre­prises B2B. Le social selling est une oppor­tu­nité à saisir rapi­de­ment. En effet, encore peu d’en­tre­prises en France ont réel­le­ment struc­turé une démarche de social selling. Il y a donc des posi­tions à prendre ! N’hé­si­tez pas à nous contac­ter si vous souhai­tez être accom­pa­gné ! 

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés