Chutes subites dans la SERP, dégringolade inexpliquée sur certains mots-clés, changement de position suspect… et pareil chez la concurrence. Pas de doute, il y a eu des mises à jour des algorithmes Google cette nuit ! Depuis sa création, le moteur de recherche évolue pour affiner toujours plus ses résultats avec un seul but : davantage de pertinence et de facilité pour l’utilisateur. Un seul vrai impact : l’avantage est toujours donné au contenu (et au contenant) de qualité.

Les évolutions des algorithmes Google de 2003 à 2021

évolutions des algorithmes Google

Google Update : de l’importance d’être dans les premiers résultats sur Google…

Au sein des moteurs de recherche (Google, Bing, Qwant et cie), les pages de résultats de recherche offrent des réponses aux requêtes des internautes et 91 % des clics portent sur la première de ces pages (61 % sur les trois premiers résultats de la première page). Impressionnant, n’est-ce pas ? De quoi comprendre la guerre que se livrent les référenceurs pour obtenir la meilleure place dans le classement de Google (et la légende dit que le meilleur endroit pour cacher un cadavre est la deuxième page de résultats) et être visible aux yeux des internautes.

Les mises à jour d’algorithme de Google sont récurrentes et ces dernières peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre visibilité sur les moteurs de recherche. Pour bien comprendre le fonctionnement actuel de Google, et comment le séduire pour obtenir la pole position, il faut d’abord comprendre les règles qui régissent l’indexation des sites : les algorithmes et les guidelines du Grand Manitou Google. De la punition des contenus dupliqués à la qualité des contenus, en passant par les sites mobile-friendly et autres améliorations du moteur de recherche, les mises à jour ont été nombreuses et ont largement impacté les méthodes de référencement naturel.

Le premier tournant majeur en faveur du Content Marketing a lieu en 2011. Google lance sa mise à jour Panda, visant à sanctionner les sites web dont le contenu des pages est de faible qualité. Dès lors, le bourrage de mots-clés dans un contenu devient pénalisé, ce qui permet d’éliminer une grande partie de contenus à faible qualité.

Mais les changements vont crescendo et 2021 ne déroge pas à la règle en étant une année riche en bouleversements pour le moteur de recherche : avec les Core Web Vitals, des changements de formule de l’algorithme cœur qui érigent le SXO (Search Experience Optimization) en ligne de conduite pour les spécialistes du référencement.

Picto growth

Mises à jour des algorithmes de recherche de Google et changements marquants

SUPPLEMENTAL INDEX (2003)

Dès 2003 Google crée un index parallèle dans lequel finissent les pages considérées comme contenu dupliqué. Ce bon vieux copier-coller est sévèrement puni et les voyous adeptes du plagiat sont mis au ban des SERP… Modulo votre taille évidemment : en pratique, difficile de prouver à Google, lorsque vous êtes un minuscule nom de domaine, que c’est bien le mastodonte qui a copié sur vous et pas l’inverse. Mais là règle est de votre côté !

RECHERCHE PERSONNALISÉE (2005)

En 2005 la firme de Mountain View adapte les résultats à l’historique des recherches de tous les internautes, afin de fournir des résultats encore plus pertinents.

RECHERCHE UNIVERSELLE (2007)

La recherche universelle est aussi une modification ergonomique qui consiste à afficher plusieurs catégories de ressources dans les SERP qui présentent alors différents onglets (images, vidéos, actualités…).

mise à jour algorithme Google : recherche universelle

GOOGLE SUGGEST (2008)

La modification Google Suggest, comme son nom l’indique, suggère des recherches en même temps que l’internaute tape sa requête, pour toujours plus de rapidité et de facilité d’utilisation.

google suggest

SIGNAUX SOCIAUX (2010)

L’algorithme utilise les signaux des réseaux sociaux Twitter et Facebook pour le ranking dans la SERP.

CAFFEINE (2010)

Véritable coup de boost pour les Google Bots, Caffeine permet de crawler puis d’indexer une page instantanément.

PANDA (2011)

L’ursidé endémique de la Chine centrale pénalise les mauvais contenus (duplicate, farcis de mots-clés, black hat, etc.) qui dégringolent alors dans le classement de Google.

PENGUIN (avril 2012)

La mise à jour Penguin en 2012 vise à réprimer le netlinking abusif. Depuis cette mise à jour, Google considère la suroptimisation comme du spam ! Les webmasters et les référenceurs à la truelle en ont eu des sueurs froides pendant longtemps.

PIRATE (aout 2012)

Pas de quartiers pour les flibustiers du vaste océan du web. Avec la mise à jour Pirate, le firme de Mountain View sanctionne les sites ayant reçu des plaintes pour violation de droits d’auteur.

EXACT-MATCH DOMAIN (septembre 2012)

Il n’y a pas que le contenu qui compte : le contenant aussi est essentiel. Avec ce changement d’algorithme, le moteur de recherche le plus célèbre au monde évite que des sites de faible qualité soient référencés dans les premières positions.

HUMMINGBIRD (septembre 2013)

Avec son colibri, Google sanctionne les sites aux contenus de mauvaise qualité et distingue les intentions de recherche.

PIGEON (2014)

Avec Pigeon, Google privilégie le référencement local. Chaque entreprise se doit alors de créer une page Google My Business pour remonter sur la SERP afin de proposer aux internautes des résultats proche de leur position géographique.

RANKBRAIN (janvier 2015)

Google commence à comprendre le sens de requêtes similaires grâce à l’intelligence artificielle.

MOBILEGEDDON (avril 2015)

Ergonomie, temps de chargement, navigation… cet update favorise les contenus des pages des sites internet mobile-first pour les recherches mobiles.

PHANTOM (mai 2015)

Avec ce changement fantôme du mois de mai 2015, Google évalue la qualité globale d’un site web. Cette mise à jour a été baptisé « Phantom » car Google n’a jamais communiqué à son sujet. Eh oui, il est parfois difficile d’avoir des informations sur l’évolution du moteur de recherche car Google cherche avant tout à satisfaire ses utilisateurs et pas les référenceurs ni les webmasters. Et le Grand Frère garde aussi jalousement sa formule ^^.

PANDA 4.2 (juillet 2015)

Panda 4.2 est l’évolution naturelle des mise à jour Panda qui visent à récompenser les bons contenus par une bonne visibilité auprès des internautes.

PENGUIN 4.0 (2016)

En 2016, Penguin est ajouté dans l’algorithme cœur de Google pour un fonctionnement en temps réel.

FRED (mars 2017)

Fred est une mise à jour de l’algorithme de positionnement qui sanctionne les sites reposant sur des techniques black hat (rendez-vous dans notre glossaire SEO pour savoir ce que cela recouvre).

MOBILE-FIRST INDEX (2017)

Établit des critères spécifiques pour classer les pages web mobile-first. En 2017, les recherches sur smartphones dépassent les recherches sur desktop pour la première fois ! Google, dont le souhait est toujours de répondre le plus pertinemment possible aux requêtes des internautes, choisit ainsi de privilégier les versions mobiles performantes des sites.

MEDIC UPDATE (2018)

En 2018, Google a mis à jour le fonctionnement de son moteur pour durcir les critères de référencement des pages YMYL.

2019-2021 vers l’intelligence artificielle et la prise en compte de l’ergonomie

BERT UPDATE (décembre 2019)

La mise à jour BERT favorise les recherches vocales en langage naturel. Google devient vraiment l’ami du Content Marketing, car il privilégie le fond à la forme. Toutefois attention, cela ne signe pas la mort du SEO, au contraire ! Cela a surtout pour conséquence de privilégier les contenus optimisés en fonction des requêtes longue traîne des internautes qui cherchent plutôt « Qu’est-ce que le maillage interne ? » plutôt que « définition maillage interne ».

TROIS CORE UPDATES DE 2020

En 2020, les mises à jour de l’algorithme cœur de Google favorisent le contenu de bonne qualité, les sites web techniquement performants, l’arborescence, le maillage et l’expérience utilisateur (SXO). Les critères EAT sont gravés dans le marbre !

CORE WEB VITALS (mai 2021)

Les modifications Core Web Vitals classent les contenus dans la SERP en fonction de l’ergonomie et de l’expérience utilisateur selon 3 critères :

  • LCP (Largest Contentful Paint) : mesure le temps d’affichage du plus grand élément visible d’une page ;
  • FID (First Input Delay) : mesure le temps de réaction d’une page web suite à l’interaction d’un internaute ;
  • CLS (Cumulative Layout Shift) : mesure la stabilité visuelle d’une page.

MUM (juin 2021)

Avec la mise à jour Multitask Unified Model, Google révolutionne sa formule magique en comprenant les requêtes complexes grâce à l’apprentissage automatique. Il est aussi en mesure d’interpréter le sens d’une image. MUM serait 1 000 fois plus puissant que BERT.

SPAM UPDATE (novembre 2021)

Il suffit parfois d’un petit tweet pour être mis au courant d’une nouvelle mise à jour de l’algorithme Google… En novembre 2021, le géant du Web a ainsi publié une nouvelle politique de spam. Google cherche à pénaliser les backlinks de faible qualité, avec comme sanction la rétrogradation voire la dégringolade dans la SERP, ou la disparition pure et simple en cas de fraude avérée (cloaking, par exemple).

500 modifications par an / 1,3 mise à jour par jour

À la différence des mises à jour majeures comme Penguin ou BERT, ces changements dans l’algorithme de positionnement sont mineurs, ont peu d’impact sur les requêtes des internautes et sur le classement de Google. La firme américaine ne communique pas à leur sujet.

Algorithmes de positionnement Google & Content Marketing : un changement perpétuel

Depuis sa création, l’algorithme de positionnement de Google est mis à jour régulièrement pour améliorer sa puissance et fournir des résultats pertinents aux internautes – en s’adaptant aussi à leurs usages. Les évolutions du moteur de recherche ont une influence directe sur les techniques de référencement naturel des contenus : Google est un canal d’acquisition et de visibilité de première importance, et il est indispensable pour un site web d’apparaître en bonne position sur les SERP.

Pour parvenir au Saint Graal (les positions 0 et 1 sur la SERP) et y rester, il faut se tenir au courant des mises à jour et adapter ses contenus et ses contenants en permanence. Même si on fait des contenus de très grande qualité, pensés avant tout pour répondre aux besoins de ses utilisateurs, il faut quand même être attentif aux éléments techniques, qui tiennent de plus en plus de place pour le SEO. Mais Google n’est pas complètement opaque vis-à-vis de la communauté SEO : il existe un support très puissant ainsi qu’une communauté d’aide (Google Search Central) pour expliquer les règles de l’algorithme et donner les bonnes pratiques pour être dans les petits papiers de la firme californienne et ainsi être bien référencé.

Influence de Chrome sur l’algorithme

Google lance son propre navigateur en 2008 pour répondre en partie aux besoins des internautes et surtout bénéficier de données utilisateurs en plus grand nombre pour améliorer à la fois son outil mais aussi son algorithme pour garantir la meilleur expérience utilisateur possible.

Les changements d’algo peuvent parfois être un cauchemar pour les webmasters et les spécialistes du référencement naturel ! Vous voulez en savoir plus sur les prochaines mises à jour de l’algorithme Google, le SEO et ses innombrables spécificités ? Notre glossaire SEO devrait vous aider à y voir plus clair !

Télécharger le glossaire ➞