Écrire pour être bien réfé­rencé : trucs et astuces

Produire du contenu, c’est bien, toucher ses lecteurs et être lu, c’est encore mieux ! Mais comment faire pour être bien réfé­rencé sur Google ? Ecrire pour le moteur de recherche au détri­ment de la qualité du contenu ? Bien sûr que non, évidem­ment ! Avant d’al­ler plus loin, sachez que cet article n’a pas pour voca­tion de vous dispen­ser une leçon de SEO…  Non, l’idée ici, c’est surtout de vous livrer quelques bonnes pratiques – non exhaus­tives – à mettre en place pour opti­mi­ser un mini­mum votre média en ligne… grâce à votre contenu !

SEO et content marke­ting : comment être bien réfé­rencé sur google ?

Capture d’écran 2013-12-03 à 12.17.53 PM

1/ Soignez vos titres.

L’ inter­naute en 2013 est très vola­tile. Il ne s’at­tarde pas sur les pages, il survole plus qu’il ne lit et en plus, il est pressé !  Votre mission, si vous l’ac­cep­tez, sera donc de capter son atten­tion pour l’in­ci­ter à pour­suivre sa lecture. Pour cela, rien ne vaut un bon titre. C’est un élément de taille qui déter­mi­nera si votre article sera lu et relayé ou non.

2/ Struc­tu­rez votre article.

Autre élément pour être bien réfé­rencé et pour moti­ver l’in­ter­naute à vous lire : la struc­ture de votre article. Hiérar­chi­ser votre contenu est impor­tant. Pour cela, utili­sez le prin­cipe de la pyra­mide inver­sée : l’in­for­ma­tion prin­ci­pale en début d’ar­ticle, le déve­lop­pe­ment et les exemples ensuite. Mais la hiérar­chie d’un article est aussi visuelle : titres, inter­titres et para­graphes permet­tront à votre lecteur (et à Google) de mieux s’y retrou­ver.

3/ Person­na­li­sez votre contenu.

Plus votre contenu sera perti­nent et origi­nal, plus vous aurez de chance de fidé­li­ser vos inter­nautes, de faire en sorte qu’ils parlent de vous, et donc, d’en­gran­ger des visites. D’où l’im­por­tance de défi­nir au préa­lable une ligne édito­riale à laquelle vous vous astrein­drez. Rien de pire que le dupli­cate content pour faire fuir vos lecteurs… ainsi que Google, qui, avec sa mise à jour Panda, lutte contre ce type de réfé­ren­ce­ment abusif pour privi­lé­gier les sites aux conte­nus de qualité.

4/ Défi­nis­sez des mots clés.

Que serait le réfé­ren­ce­ment sans les mots clés ? Gardez en tête que très souvent, les inter­nautes accè­de­ront à votre site via un moteur de recherche. Par consé­quent, n’ou­bliez pas de glis­ser des mots se réfé­rant aux notions clés abor­dées dans votre article, et ce, de façon perti­nente. Optez pour des termes suscep­tibles d’être tapés par l’in­ter­naute lors de sa recherche.  Astuce : placez ces mots clés à plusieurs endroits stra­té­giques pour maxi­mi­ser les points d’ac­cès vers votre article : dans l’url, la légende d’une photo, le titre…

5/ Ne négli­gez pas les liens.

Les liens jouent un rôle crucial dans votre stra­té­gie de réfé­ren­ce­ment natu­rel. Mettez-en dans vos arti­cles… pourvu qu’ils soient perti­nents ! Et pour cause, la perti­nence de votre contenu vous aidera natu­rel­le­ment à favo­ri­ser le netlin­king, c’est à dire, la multi­pli­ca­tion de liens redi­ri­geant l’in­ter­naute vers votre site. Si le maillage interne est essen­tiel, n’ayez pas peur, par ailleurs, d’in­sé­rer des liens externes. Là encore, privi­lé­giez les sources de qualité.

6/ Publiez régu­liè­re­ment.

Vous ne souhai­te­riez pas être oublié par le web, tout de même ? La régu­la­rité est essen­tielle. En plus de montrer que votre média est vivant et actua­lisé, elle opti­mise le traf­fic vers votre site !

7/ Parta­gez votre contenu !

Last but not least, gardez en tête  que Face­book, Twit­ter et leurs petits copains sont vos amis ! Popu­la­rité crois­sante des réseaux sociaux oblige ; le nombre de partages de vos articles entre clai­re­ment en compte dans le réfé­ren­ce­ment natu­rel de votre site. En bref, du contenu relayé sur les plate­formes sociales, gagnera à être bien réfé­rencé sur google.
À bon enten­deur. 😀

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés