Le blog du Content Marketing

#ContentMarketing Les interviews sont vos meilleures amies !

invox

Ca y est ! Votre media est lancé, votre ligne éditoriale définie, votre cible de lectorat semble accrocher et vous commencez même à voir quelques retombées business sur votre stratégie de contenus. Le moment est donc idéal pour passer à l’étape suivante : faire parler d’autres personnes que vous sur votre support. Interviews et posts invités sont en effet des ingrédients particulièrement efficaces dans le cadre d’une stratégie de Content Marketing et ceci pour plusieurs raisons :

  • La crédibilité. Votre média de niche gagnera en légitimité si vous y faites intervenir un expert sur votre sujet de prédilection. Tous n’ont pas forcément la possibilité de faire reconnaître leur travail et l’idée de pouvoir s’exprimer dans un média qualitatif et ciblé les flattera à coup sûr. De votre côté, vous grefferez la crédibilité de votre intervenant à votre média ; les deux parties y trouveront donc leur compte.
  • Les opportunités commerciales. Il est quand-même bien plus facile d’entrer en contact avec une personne par le biais d’un « Bonjour ! Vous êtes un expert sur [le sujet] et il se trouve que nous animons un magazine spécialisé sur [le sujet]. Nous serons ravis d’avoir quelques retours d’expérience de votre part ! » plutôt qu’avec un traditionnel (et un peu rentre-dedans) « Bonjour, nous adorerions vous vendre quelque chose ». Non ?
  • Plus de contenu, de la pub en prime !  Forcément, si votre média devient the place to be dans votre secteur, les absents souhaiteront y figurer… Plus de contenus donc, plus d’introductions business et plus de leviers seront au rendez-vous ! D’autant qu’a priori, ces personnes parleront certainement de leur intervention sur votre media autour d’elles. Publicité gratuite :) !
  • Bonus : citez des noms. On aime lire des choses sur des personnes ; c’est un excellent moyen de retenir l’attention. Alors retenez bien cette maxime : Names, names et names!

Maintenant que les bases sont établies la question que vous vous posez sans doute est : qui vais-je interviewer ? Pour y répondre, gardez en tête votre objectif principal : produire du bon contenu. Dès lors, interrogez-vous sur les personnes de votre réseau susceptibles d’avoir quelque chose d’intéressant à raconter. Clients, prospects, bloggeurs, partenaires… Réfléchissez surtout à l’angle sous lequel ces personnes pourront traiter des informations que votre cible partagera !

Interview ? Post invité ? Rubrique dédiée à un contributeur externe ?

On y est ! Vous avez choisi votre (vos) intervenant(s) et cherchez à le faire s’exprimer sur votre média. Plusieurs moyens s’offrent alors à vous. Liste non exhaustive :

  • La classique interview. Vous posez les questions, l’interviewé répond, vous transcrivez. En mode court (3 questions à, ça marche assez bien sur le web) ou long ; tant que le contenu est intéressant, vous pouvez y aller sans vous imposer de limites.
  • L’entretien / portrait. Un dérivé de l’interview qui laisse place à plus de subjectivité de votre part, puisque vous allez reformuler et recouper les propos de votre interlocuteur. En prenant le soin de garder des citations originales, pour rythmer l’article !
  • La tribune ou post invité. Ici, vous laissez carte blanche à votre interviewé. Vous ne lui posez pas de questions et vous le laissez s’exprimer librement… dans les limites de la ligne éditoriale de votre média (puisque vous l’aurez briefé au préalable).
  • La rubrique / le statut d’auteur externe récurrent. A réserver pour les interlocuteurs ayant un contenu à grosse valeur ajoutée et potentiellement un intérêt à s’exprimer dans votre média. Ils y trouvent une forme d’accomplissement personnel, sont prêts à en faire davantage : ouvrez-leur votre porte.

Quid du process ?

En optant pour des interviews, vous allez clairement jouer au petit rédac chef ! Quelques points clés pour vous aidez à mener à bien votre mission :

  1. Choisissez vos intervenants. Pour cela, faites appel à votre réseau : carnet d’adresses, contacts LinkedIn, speakers lors d’une conférence… Tous ont potentiellement quelque chose d’intéressant à raconter.
  2. Lancez-vous ! Présentez et mettez en avant votre média. Montrez à votre interlocuteur l’intérêt – des deux parties – qu’il y a à collaborer. Valorisez le côté « partage d’expérience/bonnes pratiques/échanges entre pairs ».
  3. Défrichez le sujet. Commencez par des questions générales. Quelles sont vos anecdotes ? Quel est votre parcours personnel ? Quels sont les enjeux du secteur selon vous ? Orientez l’entretien au besoin. Dans le cas d’une tribune, ne négligez pas l’étape du brief éditorial pour cadrer l’interviewé.
  4. Récupérez les données. Par mail, au téléphone, en face-à-face… En prenant le soin de laisser la personne s’exprimer d’elle-même.
  5. Mettez en forme. Mise en page, aération du texte, choix de la typographie, des passages à mettre en valeur en gras… Autant d’éléments qui joueront un rôle dans la perception de qualité.
  6. Validez. Ne publiez pas sans faire relire !
  7. Publiez et assurez le folluw-up. Tenez votre interviewé au courant (des commentaires ? des remerciements ? plus de visibilité ? etc.). Faites un minimum de promotion de son papier autour de vous. Bref, montrez à votre interlocuteur que vous êtes fier d’avoir son témoignage dans votre média !

Quelques mises en garde !

Faire intervenir des personnes extérieures à votre petite équipe de rédacs internes, c’est très bien. Attention toutefois à ce que cela ne se retourne pas contre vous (et vos interlocuteurs) : faites les choses comme il se doit ! A proscrire, donc :

  • Les contenus trop commerciaux. Une interview n’est pas un publi-rédactionnel ; à vous de cadrer votre interlocuteur lors de votre entretien pour que celui-ci parte dans une direction… intéressante, tiens ! Du coup, on évitera aussi les interviews du type « Nos clients témoignent ». Le lecteur n’est pas dupe ;).
  • Les contenus trop creux. Votre interlocuteur vous a fourni trop peu de contenu, pire, il est tombé dans la banalité… Ne publiez pas ! Revenez plutôt à lui en lui expliquant (avec diplomatie) que votre lectorat aimerait sans doute plus d’insights de sa part (et moins de bullshit). Vous vous rendrez service mutuellement.
  • Les sujets trop mécaniques. En manque de temps (ou d’inspiration), vous avez tendance à poser exactement les mêmes questions à chaque interlocuteur… No way! Une interview, ça se prépare. Des questions, ça se cible ! Faites-en sorte que votre interviewé se creuse les méninges, se livre à votre lectorat.

En bref, soyez original, créatif et faites en sorte que ceux qui s’expriment dans votre média le fassent dans les meilleurs conditions. Maintenant, c’est à vous ! ;)

Commentaires (2)

  1. Julie

    Merci pour cet article ! Vous avez très bien résumé les avantages de faire des interviews de pro de son secteur sur son blog. Cela permet aussi de lier des relations pro avec des influenceurs de son secteur d’activité. D’ailleurs pourquoi pas une interview ou un article invité de Guilhem Bertholet ? #ceciestuneinvitation

    Répondre

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ