Advocacy Dirigeant

Advocacy Dirigeant : définition

On parle d’Employee Advocacy lorsque les collaborateurs d’une entreprise prennent la parole sur leurs réseaux sociaux personnels pour porter ses messages. Lorsque ces messages sont portés par des membres issus de comités de direction, on parle alors d’Advocacy Dirigeant.

Cette mécanique vient compléter la stratégie Social Media établie, soit la prise de parole et la diffusion de contenus sur les comptes sociaux de l’entreprise, dans l’objectif de gagner en visibilité et en notoriété sur ces plateformes. Les messages diffusés par les collaborateurs obtiennent en effet une portée huit fois supérieure à ceux issus de pages entreprises !

Stratégie d’Advocacy Dirigeant : pourquoi faire ?

Une stratégie d’Advocacy Dirigeant permet d’atteindre plusieurs objectifs : gagner en visibilité et en notoriété, générer des opportunités business, mais aussi mettre en lumière l’entreprise via la marque employeur. Cette démarche est d’autant plus intéressante car les publications issues de comptes personnels sont davantage mises en avant par l’algorithme, contrairement aux publications des pages entreprises. Utiliser un compte personnel pour promouvoir des messages propres à l’entreprise, c’est aussi l’occasion pour les dirigeants de se porter garants de l’image de celle-ci, de véhiculer des valeurs fortes et de donner de l’authenticité aux messages diffusés.

Réussir sa stratégie d’Advocacy Dirigeant en 7 étapes

#1 S’assurer de l’adhésion des dirigeants

Pour que le programme soit efficace, il faut s’assurer d’embarquer pleinement les collaborateurs concernés. Il faudra donc motiver les troupes, mais également être clair sur les enjeux, les attentes et les modes de fonctionnement avec chacun des ambassadeurs.

#2 Se (re)mettre à niveau

Il est important que les ambassadeurs soient formés à l’utilisation de LinkedIn et à ses pratiques. Étudier les différents profils des dirigeants pour faire apparaître les opportunités et définir le rôle de chacun est tout aussi essentiel.

#3 Définir une ligne éditoriale personnalisée

La ligne éditoriale se définit en amont, pour chacun des ambassadeurs. Elle permet d’identifier clairement les objectifs et les cibles à atteindre, mais reprend aussi les thématiques à diffuser, la tonalité avec laquelle prendre la parole ou encore la fréquence à adopter.

#4 Poser les règles de publication & de modération

Publier sur LinkedIn, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant ! Il faut aussi penser à répondre à ses commentaires et à les modérer. Pour favoriser l’activité du compte, il est également important de prendre le temps de liker et commenter d’autres publications.

#5 Varier les sujets, les formats et les publications

Afin de garder l’attention de votre audience et pour renforcer son engagement, il faut tester différents types de publications et développer votre copywriting sur plusieurs sujets. Vous verrez ainsi rapidement ce qui fait réagir ou non, tout en faisant valoir votre expertise sur des sujets importants pour l’entreprise et qui sollicitent divers prospects.

#6 Développer les audiences

Afin de s’assurer que les messages portés soient diffusés aux bonnes personnes, il est essentiel de travailler l’ajout de contacts qualifiés. Connexions entrantes ou sortantes, filtre de recherche LinkedIn ou abonnement Sales Navigator… de nombreuses mécaniques peuvent être exploitées pour y parvenir !

#7 Suivre les performances

Enfin, il est évidemment nécessaire de mesurer l’impact des efforts déployés pour cette démarche ! Vues du profil, impressions, taux d’engagement… Il faut identifier les KPI prioritaires à suivre, et les analyser. Pour suivre l’évolution de votre audience et voir clairement les bénéfices générés pour votre business.