Vous avez compris l’intérêt d’avoir un maillage interne optimisé. Mais quand il s’agit de mettre les mains dans le cambouis, les informations de base peuvent ne plus suffire… Quel outil utiliser ? Comment savoir si votre maillage est de qualité ? Quel dispositif SEO mettre en place ? Toutes les réponses à vos questions dans cet article !

Maillage interne : quels outils utiliser ?

Les outils pour réaliser un maillage interne optimal

Que l’on soit à la phase de création ou de refonte de son site internet / de sa logique de cocon sémantique, il est essentiel de réfléchir à l’arborescence et à la structure du site. L’objectif ? Proposer un maillage pertinent grâce aux liens internes créés.

Pour cela, rien de mieux que de penser sur papier les différentes pages à créer et accessibles depuis la page d’accueil. Il s’agira ensuite de détailler et de répertorier les pages liées.

Si l’utilisateur final de votre site est l’internaute, gardez à l’esprit les robots d’indexation des moteurs de recherche et la notion de budget crawl (ça ne vous dit rien ? direction notre glossaire SEO !) : évitez autant que possible les pages nécessitant plus de 5 clics pour être atteintes.

Notre astuce
Étudier la structure des sites concurrents peut être source d’idées : la page d’accueil, l’organisation des contenus, les menus, etc.

De nombreux outils tels que GlooMaps, Xmind et autres logiciels de mindmapping vous permettent de visualiser l’arborescence de votre site pour mieux imaginer sa structure et réaliser un maillage optimal.

La plateforme HubSpot, quant à elle, permet de créer des cocons sémantiques pertinents et de lier les contenus de votre blog selon les thématiques. Avec des outils SEO efficaces, vous aurez une meilleure visibilité du maillage à mettre en place et l’assurance de ne pas avoir de doublon.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le terme de maillage interne, on vous conseille de jeter un œil à notre définition !

Les outils pour réaliser un audit de maillage interne

Impossible d’obtenir un visuel du maillage interne à la main – sauf si vous êtes prêt à passer d’innombrables heures à faire l’inventaire des liens internes de chaque page.

Pourtant, quand on veut évaluer l’état de son maillage interne, il est indispensable de savoir combien de liens reçoit chaque page, combien de liens sont rompus, combien sont des redirections ou débouchent sur des erreurs.

Pour réaliser votre audit de maillage interne, différents outils (plus ou moins faciles d’utilisation) sont à votre disposition. Ils vous permettent de :

  • visualiser les liens internes réalisés ou à réaliser entre chacun de vos contenus, en fonction de vos besoins. Le logiciel Semrush, par exemple, permet d’obtenir une liste complète des liens internes rompus ou renvoyant des codes de statut à résoudre, etc.  ;
  • visualiser la répartition du maillage interne sur un site. Grâce aux outils Screaming Frog et OnCrawl, par exemple, vous pouvez extraire des fichiers recensant tous les liens internes d’un domaine, avec la page d’origine et de destination de chaque lien. Ces exports et un important travail de préparation de la donnée vous permettent de déterminer quelles pages reçoivent le plus et le moins de liens internes, quelle est la qualité du maillage au sein des cocons sémantiques, quelles ancres de lien doivent être optimisées, etc. ;

 

 

Capture d'écran du grphisme « links flow » d'OnCrawl

Capture d’écran du graphisme « links flow » d’OnCrawl. Chaque couleur représente une catégorie de pages (sous-dossier).

 

  • donner un sens, une visibilité, à la donnée récoltée. Les outils comme Gephi requièrent nettement plus de travail préalable, que ce soit pour être à l’aise avec leur interface ou pour préparer l’information extraite d’autres outils.

Comment réaliser un bon maillage interne ?

La notion de PageRank / InRank

Le PageRank – qui, pour rappel, permet de mesurer la popularité d’un site ou d’une page – a longtemps été une donnée partagée par Google, calculée grâce à son algorithme éponyme, et visible directement depuis la SERP. Pourtant, depuis 2013, il est impossible de connaître le PageRank d’un site.

Schéma Page Rank

Schéma Page Rank

 

Le PageRank est déterminé pour chaque page d’un site web en fonction :

  • du nombre de liens entrants,
  • de la structure du site.

Plus il est élevé, plus les pages liées gagnent en autorité et en pertinence.

Attention : ne multipliez pas les liens vers les autres pages du site. Une trop forte diffusion du PageRank n’aidera pas les autres pages à gagner en autorité : sa « puissance » sera divisée en de nombreuses parts égales et non transmise à une seule et unique page.

Le maillage interne possède une notion de qualité et de quantité : le nombre de liens internes que reçoit une page a un certain poids, mais leur qualité (l’attribut, l’ancre textuelle utilisée, le code de statut…) est tout aussi importante. Idem pour le positionnement d’un lien sur la page (header ou footer) qui influe sur son poids dans le calcul du PageRank… La bonne nouvelle est que tout cela s’optimise !

Le mot-clé : l’environnement du lien (type, contexte…)

Réaliser un maillage interne stratégique et pertinent, ce n’est pas disséminer quelques URLs çà et là dans un contenu. Un lien (ou hyperlien) a un impact différent en fonction de son emplacement dans le contenu et selon son environnement sémantique (contexte). S’il est placé dans l’introduction du contenu ou dans la conclusion, sa portée ne sera pas la même.

Aussi, chaque lien doit correspondre à la thématique traitée : interdiction d’ajouter un lien vers une page offre dans un paragraphe qui n’a aucun rapport. Ne prenez pas le risque de rendre vos liens moins pertinents et moins bénéfiques pour le SEO de vos pages.

Vous l’aurez compris, l’audit du maillage interne de votre site n’est pas simplement une affaire de comptabilisation des liens entrants et sortants.

Les cocons sémantiques et les pages piliers : le maillage interne ultime

Les pages piliers sont des contenus déterminants pour votre site.

  • Elles répondent aux questions que se posent les internautes en démontrant votre expertise sur le sujet.
  • Elles démontrent aux moteurs de recherche que vous êtes pertinent pour prendre la parole sur le sujet.

Mais attention, une page pilier n’est rien sans cocon sémantique (silo sémantique ou topic cluster). Ce concept désigne l’ensemble des contenus qui appartiennent à une même thématique, maillés entre eux par des liens internes qui renforcent la perception dudit cocon par les robots d’indexation. Les moteurs de recherche peuvent ainsi comprendre l’organisation et la structuration de vos contenus.

Le petit plus ? Vous vous positionnez plus facilement sur des mots-clés concurrentiels.

Si le maillage interne n’est qu’un maillon de la stratégie SEO à mettre en place sur son site, son incidence sur le référencement est très importante. Nous pouvons vous accompagner dans la concrétisation de cette stratégie SEO, alors n’hésitez plus !

Construisons votre stratégie SEO !