Historiquement, c’est par là que l’aventure Invox a commencé ! Écrire, proofreader et intégrer des articles – le plus souvent sur WordPress – constitue la base du content marketing (même si évidemment les formats se sont multipliés aujourd’hui !). Regardez notre time-lapse d’une intégration WordPress : vous pourrez constater que nous n’avons pas perdu la main !

Intégration d’un article WordPress… et impact sur la performance du content marketing

Dernière étape de la création d’un article avant les opérations de boost de diffusion, l’intégration sur le CMS est une étape essentielle. Vous allez enfin pouvoir publier votre contenu ! Pour une intégration réussie (qui mette en valeur le contenu, qui rende l’expérience de consommation de celui-ci agréable, qui ait un impact SEO…), plusieurs choses sont à prendre en compte, depuis vos codes spécifiques en html jusqu’à l’optimisation SEO.

WordPress Lover
WordPress est un des CMS les plus populaires au monde (il équipe 30 % du web). Tous les content editors d’Invox vous confirmeront que c’est un contenant assez intuitif et plutôt simple à utiliser (et leur chouchou).

Intégration WordPress : optimiser son article pour le SEO

Normalement, vous avez pensé au SEO lors du proofread de l’article – voire avant dans le cas de certains contenus ! – mais il reste des éléments à ne pas oublier lors de l’intégration. Vous pouvez vous aider d’un petit utilitaire comme Yoast, qui n’est pas parfait mais vous permet au moins de ne rien oublier. En bref, pour optimiser votre article, n’oubliez pas :

  • de définir un mot-clé principal
  • de renseigner les balises alt de vos images avec ledit mot-clé
  • de définir un méta-titre et une méta-description (tous deux contenant le mot-clé)
  • de ne pas mettre plus de 4 H2
  • de mettre votre mot-clé dans votre premier paragraphe et dans au moins un H2
  • de ne pas surutiliser le gras (utiliser un si vous voulez mettre tout un paragraphe en gras sans parasiter votre SEO)
  • de faire le maillage : reliez votre contenu à plusieurs articles de votre blog (en moyenne 500 mots = 3 liens).
target=''_blank'' !
N’oubliez pas de mettre l’ouverture des liens dans une nouvelle fenêtre ! Et cerise sur le gâteau : mettez les liens externes en “nofollow” (ainsi, ils ne parasiteront pas votre SEO).

Quand publier ?

Publier régulièrement est essentiel. Vous pouvez par exemple décider de poster un article tous les mardis. L’heure de publication n’a plus une grande importance aujourd’hui : l’abonnement au fil RSS, qui justifiait de publier à heure fixe, est une pratique qui tend à disparaître. Chez Invox, nous avons tout de même gardé des habitudes : nous publions en général le mardi et le jeudi, entre 9 h et 10 h.

Mobiliser toutes les ressources WordPress

Shortcodes

Les shortcodes sont vos amis ! Rien de tel qu’un petit encadré (par exemple) pour dynamiser la lecture et offrir une précision bienvenue à vos lecteurs. S’il est toujours possible de créer des encadrés ou des mises en forme spécifiques en html, vous vous rendrez vite compte de l’utilité d’une extension comme Shortcodes Ultimate pour créer tout un tas de trucs sympas (citation, carrousel, encadré, CTA, etc.) pour pimper vos articles.

Un beau carrousel de tendances design

Un encadré à vos couleurs
On voit tout de suite qu’il y avait une précision importante, un chiffre ou une anecdote à retenir. La réponse était 42.

4 méthodes pour faire des CTA (la 3e va vous étonner !)

Les CTA sont essentiels pour renvoyer vos lecteurs vers d’autres ressources, des pages offres, des contenus premium, ou pour les inciter à prendre contact avec vous. Pour insérer des CTA dans vos articles, plusieurs solutions s’offrent à vous. Dans tous les cas, n’oubliez pas la règle d’or : l’homogénéité ! Tous vos CTA doivent être identifiables facilement. Ils peuvent même donner des indices à vos lecteurs habitués (couleur différente pour une page offre ou un premium, etc.).

Méthode #1 niveau basique

La méthode la plus simple pour créer des CTA : le lien html sur du texte. C’est basique mais « ça fait le job ». Certes ce n’est pas forcément très beau ou très pro mais votre message sera on ne peut plus clair. (Bon, en vrai ne faites pas ça, s’il vous plaît).

Télécharger l’ebook

Méthode #2 niveau amateur

Vous pouvez créer des CTA très simples en collant une image à laquelle vous ajouterez un lien en _blank (qui s’ouvre dans un nouvel onglet). Votre CTA ne sera pas dynamique, mais vous pouvez au moins le customiser à vos couleurs, et le fait d’utiliser une image rendra vos boutons tout de suite identifiables. On peut avoir recours à cette méthode quand le blog ne permet pas de créer des shortcodes.

intégration wordpress

Méthode #3 niveau confirmé

Demandez à votre dev de vous créer des shortcodes pour des CTA sur mesure ou utilisez une extension pour insérer des boutons dynamiques, très personnalisables, qui s’intégreront parfaitement dans votre resource center.

Télécharger l’ebook

Méthode #4 niveau professionnel

Chez Invox, nous utilisons des CTA que nous créons d’abord dans HubSpot. En plus d’être magnifiques (si si) et de s’accorder parfaitement avec notre univers graphique, ils permettent de tracker précisément les actions des utilisateurs.

Télécharger l'ebook ❯

L’astuce du CoEd
Préparez votre intégration en amont ! À la fin de votre proofread, vous pouvez déjà préparer le maillage de votre article. Pour faciliter le travail vous pouvez aussi prévoir tous les éléments d’intégration :

  • Le méta-titre
  • La méta-description
  • Les images
  • Les différents codes html spécifiques (balise span, etc.)

Une intégration WordPress bien préparée peut diviser par deux le temps de création de votre article !