Plan de marquage

Un plan de marquage, qu’est-ce que c’est ?

Un plan de marquage, aussi appelé plan de taggage ou plan de tracking, est un document qui regroupe l’ensemble des balises que vous utilisez sur votre site internet ou votre application mobile. Cette classification permet de mesurer leur performance.

Pourquoi faire un plan de marquage ?

L’objectif est de s’assurer que toutes les données dont vous avez besoin sont collectées pour prendre des décisions cohérentes et exploitables. Avec un plan de marquage clairement défini, vous affinez votre stratégie marketing et vérifiez la pertinence de vos contenus pour les ajuster et/ou les améliorer.
Un plan de marquage bien ficelé vous permet :

Mais concrètement, à quoi ça ressemble ?

Ce sont des bouts de code JavaScript, sous forme de balises, qui permettent de collecter les interactions (également appelées « événements ») entre les utilisateurs et votre contenu.

Le plan de marquage est donc une liste qui rassemble vos objectifs, l’ensemble des KPIs qui s’y réfèrent et les événements (le fameux code) qui permettent de les suivre. On peut y retrouver :

Il est possible d’avoir des métriques très poussées pour lancer des stratégies de Marketing Automation, par exemple.

Exemple d’un plan de marquage Lead Gen
Exemple d’un plan de marquage Lead Gen
 

Où trouver les données pour un plan de marquage ?

L’utilisation de plateformes web analytics permet de faire remonter ces informations. Parmi les plus utilisées, on retrouve :

Comment mettre en place un plan de marquage ?

#1 Fixer des objectifs

Comme le disait Sun Tzu, « celui qui n’a pas d’objectif ne risque pas de les atteindre » : il est donc primordial de délimiter son projet avec un but concret !

À noter

Les objectifs d’un plan de taggage seront différents en fonction des exigences de votre entreprise. Par exemple, un site e-commerce n’aura pas les mêmes besoins qu’un site de Lead Gen ou une plateforme SaaS.

#2 Définir les KPIs

Sans KPIs, pas d’événements – et sans événements, pas de données ! Pour en créer, votre code peut inclure des métriques telles que les conversions, les temps de session, les pages vues, les sources de trafic, etc.

#3 Créer les balises et identifier les variables

Énoncez les balises qui seront utilisées pour collecter les données nécessaires. Chacune devra être clairement identifiée par son nom, sa description et son emplacement sur votre site.

En utilisant des variables, vous pourrez segmenter les données collectées. C’est un excellent moyen de les personnaliser et d’affiner votre lecture de la stratégie installée.

#4 Lister les plateformes où se trouveront les balises

Cette étape consiste à marquer toutes les plateformes sur lesquelles les balises seront mises en place. Cela peut inclure le site web, les applications mobiles, les réseaux sociaux, etc.

#5 Rassembler le tout dans un fichier

L’ensemble de ces informations doivent être regroupées dans un fichier (Excel ou Google Sheets) afin d’éviter de les éparpiller. Ce fichier, aussi appelé flux de travail, inclut toutes les étapes énoncées précédemment. À vous les plans de marquage réussis ! C’est un outil qui vous rendra service lors de votre projet de refonte de site internet.