Le blog du Content Marketing

Vidéos Content Marketing : intégrez la vidéo dans votre stratégie de contenus !

stratégie content marketing vidéos format invox

Ç’en était presque devenu une blague : « Quoi ? Vous ne faites pas de vidéos chez Invox ?? Mais c’est LE format à la mode ! » (TLDR : pour celles et ceux qui ne veulent pas tout lire, la bonne nouvelle c’est qu’on en fait, pour nos clients évidemment, mais aussi pour nous – foncez voir notre chaîne YouTube Invox et abonnez-vous à notre petite bande de youtubeurs en herbe :)

Bon, ce n’est pas tout à fait vrai : on a toujours fait des vidéos, mais de manière finalement assez poussive, dans des budgets contraignants, et pas forcément en pensant « video first » sur certains sujets, alors qu’ils s’y prêtaient bien. Il faut dire que le format « vidéo » en content marketing B2B souffre de la comparaison avec d’autres formats, mieux maîtrisés, plus simples, plus « industrialisables »… et in fine moins onéreux. On y reviendra plus tard dans cet article.

L’importance de la vidéo dans les stratégies de content marketing

Bon, premier point important : OUI, la vidéo est un super format.

Il permet de faire de la pédagogie, d’expliquer, de faire passer des messages, d’améliorer votre SEO (le trafic en provenance d’une chaîne YouTube vers votre site n’est pas neutre et, surtout, Google fait remonter les vidéos de sa filiale, donc sur plein de sujets où l’on ne peut espérer arriver en première page avec son propre site… on peut le faire avec une bonne vidéo). D’autres avantages touchent plus le côté « image / engagement » de votre entreprise, mais aussi de vos collaborateurs : montrer votre visage vous pose en expert (si vous ne dites pas trop de bêtises) et crée de la connivence.

Dans des logiques aujourd’hui d’inbound marketing et de demand generation, utiliser ce type de formats est donc clairement un plus, surtout si l’on part du principe qu’une stratégie de content marketing se doit de mixer différents types de contenus : livres blancs, webinars, cas clients, quiz, articles de blog, newsletters… et vidéo content marketing aussi !

Bon, et puis, pour un certain nombre de cibles ou d’audiences, mais également pour des sujets complexes ou difficiles à traiter, la vidéo est LE bon format. C’est en effet plus simple de regarder et d’écouter (d’où d’ailleurs, en aparté, le grand retour des podcasts) que de lire.

Ajoutez à cela la viralité plus forte des vidéos (et pas seulement des Facebook Live et consorts) et le fait que le format marche à la perfection sur mobile… et vous aurez bien compris l’intérêt qu’il y a à se pencher sur le format vidéo. CQFD.

Mais… la vidéo est un format compliqué

Dans un monde idéal, il y a belle lurette (<3 ce mot) que nous ferions déjà tous des vidéos en pagaille. Comment expliquer que ce ne soit pas le cas ?

Et bien, c’est simple : c’est compliqué, on peut risquer l’accident industriel si c’est mal fait et… ça coûte cher ! Souvent plusieurs milliers d’euros pour une seule vidéo, ce qui nécessite forcément des arbitrages et ne permet pas de faire plus d’une ou deux vidéos en général. Ce qui n’est tout simplement pas suffisant pour exister vraiment !

En faisant peu de vidéos, les entreprises se privent également de la possibilité de « normaliser » le média, de faire des séries de vidéos qui se lient les unes aux autres, de décliner certains sujets… bref, de gagner en récurrence pour tout simplement être meilleures dans l’exploitation de ce média (puis, mécaniquement, de « peser » sur YouTube, à l’instar d’un blog qui sera mieux placé dans les résultats Google s’il compte de nombreux articles régulièrement publiés et mis à jour).

Enfin, si tout le monde voit comment faire un article de blog ou envoyer une newsletter, la vidéo requiert des compétences moins largement répandues :

  • capacité à écrire un scénario ;
  • maîtrise technique et disponibilité du matériel ;
  • montage ;
  • prise de parole aisée ;
  • côté « bon client » ;
  • œil pour habiller les vidéos et leur donner une touche professionnelle et qualitative.

L’apprentissage from scratch est complexe, et une vidéo « trop amateur » se voit tout de suite et est très contre-productive… Bref, it’s complicated.

Différents types de vidéos à envisager…

Pour autant, du point de vue purement éditorial & content marketing, il y a une belle créativité à avoir avec le format vidéo (la vidéo content marketing, donc).

Chez Invox, nous avons notamment en tête (et en production) différents scénarios pour une approche un peu plus volumique de vidéos (pour sortir de la mono-vidéo de présentation de vos services ou de votre produit), avec deux grandes familles de vidéos : celles où quelqu’un parle, et celles ou il n’y a pas d’humain (plutôt sympa notre classification, hein :).

Une fois que l’on a dit cela, voilà quelques formats à réfléchir, qui peuvent chacun vivre dans les deux catégories :

  • Les « petits formats » explicatifs, où en 1 min et quelques, on va définir un terme, donner des infos sur une pratique, faire de la pédagogie. Clairement le type de vidéos les plus « début de funnel / de cycle d’achat », un peu « pour débutant·es ».
  • Les « how to », où l’on sera plutôt dans le « comment faire », en donnant des étapes, un process, une méthode. L’idée ici est d’aider ceux qui regardent à passer à l’action, ou a minima comprendre ce qu’ils devront faire et comment s’y prendre.
  • Les cas clients : c’est la transposition en vidéo des formats cas clients (pdf, articles…).
  • Les infographies / listes de chiffres : un peu dans un mood « did you know? ». Le format peut même être très sympa sans son (hé oui, on regarde de plus en plus les vidéos sans son aujourd’hui – des sous-titres ou l’incursion ponctuelle de texte dans la vidéo peuvent suffire.
  • Les longs formats : vous n’êtes pas obligé de vous en tenir à des formats très courts, de 45 à 90 secondes. Il y a encore de la place pour des formats de 4, 6, 10 minutes même (au-delà, on sera plutôt dans des formats TED de 18 minutes, puis dans des formats très classiques de télé ou de conférences… ce n’est plus trop le sujet ici).
  • Les démos : cela ne parlera qu’aux éditeurs de logiciels… mais montrer le fonctionnement d’un soft est aussi un très bon sujet de vidéo. Assez bien maîtrisé et répandu, déjà, il est vrai.

Il existe bien évidemment encore d’autres types de vidéo que nous avons déjà présentées dans notre blog. Retenez que tous les formats sont bons pour servir votre stratégie de contenu.

Quelques sources d’inspiration pour vos formats vidéo

Les formats vidéos sont un des endroits de notre métier avec le max de créativité en ce moment, de nouveaux formats sortent régulièrement et nourrissent notre réflexion. Il est intéressant de noter d’ailleurs que le cheminement « B2C niche > B2C répandu > B2B » fonctionne toujours et que les habitudes personnelles de consommation se reportent de plus en plus vite sur les habitudes professionnelles, et les attentes qui les accompagnent en termes de qualité). En gros, même pour des sujets business, complexes, pro… on attend une forme « grand public » et qualitative.

Nous vous proposons un petit pêle-mêle de formats vidéo intéressants. Laissez-vous tenter et testez tout ça dans votre contexte : cas client, sujets de démocratisation et d’évangélisation, points techniques à simplifier… beaucoup d’idées à piocher ici et là :)

Et allez aussi traîner du côté d’Instagram (des formats assez proches mais des traitements différents du reste) et de Snapchat !

Wibbitz (vidéos texte + images)

L’une des évolutions « tech » majeures en termes de vidéo : la constitution automatique, à partir d’articles textes notamment, de vidéos. Une solution pour les éditeurs de contenus, comme les médias, mais aussi une indication d’un format popularisé que l’on peut tout à fait s’approprier pour ses besoins de content Marketing

Whiteboard Friday by Rand Fishkin

Forcément, ce format nous parle dans nos métiers nécessitant un bon travail d’explications et d’awareness… mais aussi à pas mal de nos clients qui ont pour objectif de trouver un format « pédagogique » qui ne s’accommode pas toujours d’une durée trop réduite. Là on a des vidéos de 5, 6 ou 7 minutes, qui fonctionnent parfaitement bien.

Gary Vaynerchuck

L’un des papes du format vidéo « qui engage et qui vit bien sur les réseaux sociaux ». À suivre !

Brut

L’un des ovnis actuels : des formats punchy, carrés, sans son, en images de récup’. Tout est dans l’art de l’écriture, mais c’est diablement redoutable !

Hashtag de Konbini

Hashtag de Konbini illustre bien comment un format peut être décliné et bien fonctionner. Évidemment, c’est plus facile de faire des vues lorsqu’on a des candidats à la présidentielle pour chauffer l’audimat, mais le travail sur le concept devrait vous inspirer pour trouver votre propre mécanique et votre tone of voice

ChefClub

LA boîte de création de contenus vidéos 100 % food, qui CARTONNE que ce soit sur Facebook, Instagram ou encore Snapchat. Des millions de vues sur chaque production et un taux d’engagement qui explose les compteurs.

MinuteBuzz

Ancien blog à la Melty qui a fait le choix de ne plus faire QUE des vidéos pour parler aux millennials. 100 % vidéos, pas toujours très originales car bien inspirées d’autres choses qui fonctionnent, mais toujours une bonne source de veille…

Et bien sûr la liste ne s’arrête pas là… ce n’est qu’un début ;) Suivez-nous sur notre compte Twitter @invoxfr pour avoir des idées régulièrement !

Une offre « VidéoBox by Invox » :)

Alors, au milieu de toutes ces réflexions, voilà déjà pas mal de temps que nous souhaitions vraiment inventer quelque chose qui permette de régler la question de la vidéo dans le content marketing. Il fallait donc une solution qui permette de créer pas mal de vidéos (pour sortir du côté « j’ai une ou deux vidéos seulement », qui ne donne pas une stratégie d’occupation suffisante), avec des formats sympas, pro, gérables par les équipes des entreprises pour qui on travaille (qui ne sont pas des pros de la prise de parole face caméra)… et, bien sûr, avec un aspect organisationnel et budgétaire qui rende le truc possible.

Parce qu’évidemment, aucune entreprise (bon, pas aucune, certaines prennent quand même ce chemin mais c’est un choix fort et un investissement lourd) ne souhaite aller vers une logique de plusieurs centaines d’euros mobilisés sur une campagne de vidéos.

Enters Invox VidéoBox :)

Invox a donc investi pas mal de temps dernièrement (et d’argent, et d’énergie, et de fun !) pour arriver à proposer, à partir de septembre 2017, un concept clé en main qui permette les choses suivantes :

  • la création d’au moins 12 vidéos par « paquet », permettant d’avoir une vraie animation éditoriale dans la durée (12 vidéos = 1 vidéo par mois pendant 1 an, ou 1 vidéo tous les 15 jours pendant un semestre) et du cross linking entre les vidéos (j’entre sur une vidéo, je peux aller sur les autres) ;
  • des vidéos actuelles, sympas, fraîches, punchy, entre 1 et 3 minutes en gros (mais avec la possibilité de faire du plus long) ;
  • un tournage qui puisse se faire « chez vous » (ou sur les lieux d’un salon, d’un événement, chez des clients…) ;
  • et, évidemment, le tout respectant un cahier des charges budgétaire très strict, avec un plafond de 1000 € par vidéo !

C’est tout le concept de notre Invox VideoBox ! Le mieux est encore d’en parler directement, mais voici ce que nous avons produit chez Invox il y a quelques semaines en… 1 journée et demi seulement :

  • 40 vidéos, tournées, habillées, montées… dans 5 catégories de vidéos différentes ;
  • par 11 collaborateurs différents, formés au préalable à « parler face caméra » ;
  • l’injection des vidéos dans nos articles de blog, notre newsletter, nos réseaux sociaux…

Soit presque un an de vidéos si nous voulions mettre le focus sur l’une d’entre elles chaque semaine !

Le process VidéoBox en quelques mots

On vous en reparlera prochainement, mais la VidéoBox Invox permet de travailler différents types de vidéos (tant qu’il s’agit de filmer quelqu’un qui parle) : petits cours type MOOC, cas clients en vidéo, pédagogie sur votre offre et votre marché, choses très concrètes pour aider celles et ceux qui regardent à se lancer, etc. On se répète, mais ce n’est là qu’une question de créativité (puis d’exécution).

Cela tombe bien, car c’est justement ce qu’apporte Invox : la rédaction de l’approche vidéo en content marketing, le choix des sujets, la coordination des intervenants, puis l’exécution et la diffusion. En gros : vous vous laissez guider, et vous avez juste à assurer le jour du tournage !

Il faut prévoir 2 mois de projet, entre préparation, tournage, post-production et début de la diffusion (à affiner, bien sûr, en fonction du nombre de vidéos, de jours de tournage, des types de vidéos et des intervenants).

Bref, vous l’aurez compris, on est particulièrement fans de ce format :-) Contactez-nous vite pour en discuter !

La chaîne YouTube Invox ! <3

Chose promise, chose due : petit tour du propriétaire :)

Allez vite faire un tour sur la chaîne YouTube Invox ;)

La chaîne Youtube Invox

La chaîne YouTube Invox

Elle se veut très pédagogique, avec un mix de définitions (tout comprendre d’un terme en quelques secondes), de vidéos sur les enjeux marketing et sales (les grandes modifications de nos pratiques) mais aussi des exemples concrets et des « guides pratiques » sur ce qu’il faut faire ou pas pour réussir en content marketing et marketing automation. Nous avons aussi inclus quelques vidéos « Invox », pour expliquer nos métiers, nos façons de fonctionner et présenter nos valeurs.

Voilà, on est très preneurs de vos feedbacks sur notre travail ! :)

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ