Le blog du Content Marketing

Slideshare : une forme de Content Marketing qui monte (et qui marche) !

default-blog-image

On commence notre tour d’horizon des différents outils de Content Marketing.Aujourd’hui, nous allons vous parler de Slideshare. Il s’agit d’un logiciel accessible par navigateur qui vous permet de charger facilement sur Internet des présentations type diaporama. Voyons ses fonctionnalités et ses usages. 

Qu’est-ce que c’est ?

Slideshare est tout d’abord un service d’hébergement, à la manière de youtube, mais pour des supports non-animés. C’est à dire que vous pouvez y stocker des présentations ou des fichiers PDF de manière à les rendre accessible à vos lecteurs. Par la suite, vous pouvez soit partager le lien de la page sur Slideshare, soit incorporer le document dans sa « visionneuse » sur vos propres pages, comme l’exemple ci-dessous.

Slideshare n’est pas qu’un simple outil de visionnage. Vous pouvez le combiner à des fichiers mp3 et automatiser le défilement pour faire un vrai webinar, c’est à dire une conférence pour enseigner votre expertise à votre public. Vous pouvez également agrémenter vos présentations de vidéos Youtube pour les rendre plus vivantes, ou présenter un cas client, etc.

Pourquoi l’utiliser ?

Le gros avantages des présentations est qu’elles sont faciles à lire et à partager. Avec peu de moyens, vous pouvez concevoir un support visuel attractif et viral, qui transmettra l’essentiel des idées que vous voulez présenter. Slideshare vous fournit clé en main tout les outils nécessaires pour partager votre production : envoi sur les réseaux sociaux (Twitter, Linkedin, Facebook), partage par lien, par intégration, téléchargement…

Slideshare met à disposition des metrics (comprenez statistiques de vos présentations et documents) qui vous aident à estimer l’impact de vos présentations. Vous pouvez directement constater le nombre de partage, et suivre l’étendue de votre influence par ce biais.

Un mode premium est disponible, entre 9€50 et 49€ par mois. Il vous permet d’avoir des analyses plus précises de vos présentations, d’importer plus de fichiers et de plus grande taille, et de personnaliser votre page Slideshare. Utile si vous avez beaucoup de fichiers à partager. Avec les versions premium ou pro, vous avez aussi la possibilité de supprimer la publicité qui apparaît sur les pages de votre compte (et que voient donc vos visiteurs).

Autre chose *très* intéressante, si vous utilisez SlideShare à des fins commerciales :

  • d’une part, vous pouvez « capturer des leads » en programmant un petit formulaire qui apparaîtra au cours de la présentation (vous choisissez quand), sur le mode « cette présentation vous intéresse ? remplissez votre email pour recevoir plus de news ou être contacté »
  • d’autre part, vous pouvez générer des liens « spécifiques » pour chacun de vos documents, les partager, et obtenir des statistiques sur qui a vu quelle partir du document. Que ce soit pour tracker « finement » une personne en particulier, ou pour savoir, en fonction des canaux de diffusion que vous avez à votre disposition, ce qui marche le mieux…

Slideshare possède un autre avantage : sa réputation. Il s’agit d’un des 150 sites les plus visités du web, avec près de 60 millions de visiteurs par mois, en majorité des professionnels. C’est donc un outil connu, qui rassure le lecteur et le met en confiance.

Quelques précautions à prendre

Pour utiliser Slideshare, il convient de prendre quelques précautions : premièrement, utilisez des phrases concises et beaucoup d’images, les plus explicites possibles. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un support visuel, non d’une démonstration. Lire une présentation en diaporama peut facilement rebuter votre lecteur (souvenez-vous de vos propres réunions). Alors n’en faites pas trop, contentez-vous de contenus visuels efficaces et synthétiques.

Dans le cas d’ebooks, soignez aussi la mise en page : l’offre tend à être abondante, et il est important de dégager une image professionnelle et carrée. A minima utilisez des styles sous Word avec une couverture « qui fait bouquin » et en évitant les polices un peu vieillottes ou complètement dépassées. Bref, faites preuve d’un minimum de goût, sans en faire trop…

De la même manière, il n’est pas nécessaire de proposer un nombre trop important de vignettes. De toute manière, au-delà d’une quarantaine, il y a de fortes chances pour qu’elles ne soient pas lues. Là encore, contentez-vous du nécessaire, soyez synthétique.

Si vous choisissez une option premium ou pro, travaillez un peu la visibilité de votre profil en renseignant les champs, en mettant un logo, comme l’exemple ci-dessous.

Enfin, n’hésitez pas à « partir à la chasse » aux « followers » – comprenez abonnés – de votre profil, qui seront notifiés à chaque nouvelle publication. Pour cela, appelez votre communauté très clairement à vous suivre !

Commentaires (2)

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ