Le blog du Content Marketing

SEO en 2015 : tendances et bonnes pratiques !

tendances-seo-referencement-content-marketing-invox

Voici les principaux aspects SEO à travailler pour 2015 selon deux axes : une tendance s’affirmant sur la pertinence (et donc le contenu de qualité, la connaissance de sa cible autrement nommée l’User Experience Marketing, la concordance entre la requête et le contenu proposé, la proximité géographique et le responsive design) et une tendance sur la popularité (le linkbaiting et le SMO).

Approfondissez la connaissance de votre cible ou l’UXM

Google affine de plus en plus sa capacité à répondre aux besoins et aux exigences de ses internautes et met en place des outils permettant d’évaluer l’User Experience. D’où la notion d’User Experience Marketing (UXM) autrement dit, l’expérience de l’utilisateur. Il va donc vous falloir connaître votre utilisateur sur le bout du clavier : quelles sont ses intentions, ses besoins, ses exigences, quel confort de navigation attend-il lors de son passage sur votre site ? Votre objectif est de satisfaire vos utilisateurs et ainsi générer un cercle vertueux :

Utilisateur satisfait = utilisateur qui revient = utilisateur qui parle de mon site = Google content !

Quelles actions concrètes mettre en place ?

  • Faites l’exercice des personas afin de définir des profils type d’utilisateur précis et « vivant ».
  • Echangez avec vos vrais utilisateurs par le biais des réseaux sociaux, mettez en place des questionnaires, trackez les heures de connexion, les articles les plus likés, partagés ou lus, avec quel device se connecte-t-il à vos contenus ?…
  • Rédigez de bons contenus (voilà voilà… et si vous ne savez pas comment vous y prendre, apprenez les éléments essentiels dans notre formation gratuite en 6 semaines).

Proposez un contenu génial (en toute simplicité)

En développant l’algorithme Hummingbird (Colibri en français), Google reste dans la logique de quête de contenus de qualité en proposant à l’internaute une réponse basée, non pas sur des mots-clés, mais sur le sens même de sa requête. Faites l’essai et tapez dans Google : « où manger à Paris ? », Google vous proposera des réponses « restaurant Paris », « top 30 des restaurants insolites ». On est dans une conversation, ce qui change la donne du contenu que vous devez proposer.

Quelles actions concrètes mettre en place ?

  • Creusez le champ lexical de vos sujets de prédilection : après avoir fait la recherche de vos mots-clés, étendez à une recherche précise des synonymes mais également des groupes de mots se rapportant à la thématique que vous souhaitez aborder. Par exemple, les termes lumineux, chauffer, jaune, scintillant, lumière, briller appartiennent au champ lexical du soleil.
  • Travaillez sur des requêtes de type « conversationnelles » : demandez-vous quelle question pose l’internaute à Google pour arriver sur votre page (et quelle réponse vous lui apportez).
  • Améliorez les mots-clés de la longue traîne pour répondre aux besoins spécifiques de votre cible.
  • Enfin, prenez en compte la tendance croissante des internautes à utiliser la recherche vocale car en termes de mots-clés, elle diffère d’une requête écrite (on est moins concis à l’oral).

Adoptez le responsive design pour le mobile

Quand on sait que la population des mobinautes réprésente 30 millions d’utilisateurs et que 60% des internautes quittent un site non optimisé pour la lecture mobile, l’impératif de rendre votre site responsive est démontré (enfin, après c’est vous qui voyez). Google serait même en train d’intégrer ce fait à ses critères de référencement, à en juger par le lancement d’un label « optimisé mobile » lancé par le moteur de recherche.

Quelles actions concrètes mettre en place ?

  • Veillez entre autre à ce que votre site n’utilise pas la technologie Flash, que le contenu s’affiche dans une taille lisible sans avoir besoin de zoomer, que les liens soient bien séparés pour que vos doigts potelés puissent cliquer sur le lien désiré…
  • Obtenez le label « optimisé mobile »  sur l’outil de Google Webmaster Tool.
  • Soignez le référencement des vidéos, un des contenus phare sur mobile : avec la légende, le texte alternatif…

Nota bene : potentiellement, l’amélioration de l’ergonomie d’un site pour les mobinautes s’oppose à l’une des recommandations fondamentales du SEO à savoir, la diminution du temps de chargement d’une page (les spécialistes débattent du sujet). Reste à voir au cas par cas, les besoins de vos utilisateurs (retour à la case UXM).

Pensez « local »

Les spécialistes du SEO murmurent que Pigeon, l’algorithme de Google favorisant le référencement local (entre autre) devrait arriver en France en 2015 (il est déjà en place aux US). Si vous avez pignon sur rue, travailler sur l’aspect « local » de votre business sera un facteur clé de votre stratégie de référencement en 2015.

Quelles actions concrètes mettre en place ?

  • Créez votre compte Google MyBusiness et alimentez la page : voyez-la comme une carte de visite virtuelle.
  • Optimisez votre Trust Rank en demandant à vos clients d’y poster des avis.
  • Existez dans les annuaires locaux comme ceux de la CCI de votre région, dans le portail de votre ville ou de votre département ou encore dans les annuaires web.
  • Localisez également votre contenu (si pertinent) en intégrant cette notion dans vos mots-clés, et géolocalisez votre entreprise.

Pensez « social »

Plus votre contenu sera partagé sur les réseaux sociaux, plus votre contenu sera attractif aux yeux de Google et mieux votre contenu sera référencé. Là aussi, il s’agit de mettre en place un cercle vertueux en définissant une stratégie de SMO (Social Media Optimization).

Quelles actions concrètes mettre en place ?

  • Basiquement, soyez présent sur les réseaux sociaux pertinents (bon et c’est pas tout, hein).
  • Soyez disponible et ouvert. Apportez des éléments d’informations intéressants à votre communauté. Et faites ainsi d’une pierre deux coups en devenant vous-même une personne influente en vous construisant une eRéputation d’expert.

Travaillez votre linkbaiting

Last but not least, et toujours dans la logique de recherche de qualité, Google met l’accent en 2015 sur la qualité des backlinks (le linkbaiting) et non leur quantité, l’objectif étant d’offrir aux internautes un contenu toujours plus pertinent et fiable. En bref, faites moins de liens mais faites de meilleurs liens.

Quelles actions concrètes mettre en place ?

Faites le tour des blogs traitants également de votre sujet, sélectionnez les plus pertinents et prenez du temps pour participer en commentant les articles publiés, évidemment, vous y glisserez un complément d’information à  trouver… sur votre site. En résumé pour optimiser son référencement naturel en 2015, il faut produire de la qualité, qu’il s’agisse de contenu, de backlink, de sécurité (pour le ecommerce, pensez à passer en https !) ou d’ergonomie.

Néanmoins, une autre tendance s’observe : le negative SEO. Pratiquée par des spécialistes pointus du SEO, cette technique permet de « retourner » le principe fondateur du référencement naturel et de nuire à votre travail de référencement. Désormais reconnue par Google, cette pratique black hat utilisera par exemple le duplicate content (en copiant votre contenu sur un site dont l’autorité est meilleure que la vôtre), la redirection 301 ou encore les liens « toxiques », c’est-à-dire la création par un de vos concurrents de liens de mauvaise qualité entraînant des pénalités pour votre site.

Mais rassurez-vous, ces pratiques sont pour le moment mineures et tout comme pour la publicité comparative, il est plus aisé pour les sites de capitaliser sur ses forces plutôt que de descendre son concurrent… Mais gardez l’œil ouvert (et le bon), on ne sait jamais.

Cet article a été rédigé par Marjolaine Gaudard, rédactrice web et spécialiste en référencement, à l’occasion de son passage amical chez Invox. 

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ