J’ai testé pour vous : 3 détec­teurs de plagiat en ligne et gratuits

Chez Invox, notre dada c’est le content marke­ting. Notre mot d’ordre ? Produire des conte­nus origi­naux et de qualité. Si nous exigeons toujours le meilleur de nos rédac­teurs, il nous est déjà arrivé d’être confron­tés à l’in­fâme plagiat, aussi dési­gné par les termes dupli­cate content (contenu dupliqué donc, pour les puristes de la langue française).

Face à l’évi­dence d’un contenu dupliqué, vague­ment rema­nié à la façon d’un jeune collé­gien tentant de répondre rapi­de­ment à un devoir et prenant large­ment appui sur Wiki­pé­dia, nous nous étions alors inter­ro­gés : copier des conte­nus, est-ce mal ? Non seule­ment d’un point de vue pure­ment éthique, mais égale­ment aux yeux des moteurs de recherche, le contenu dupliqué n’est pas une bonne idée. C’est pourquoi je déci­dai, il y a quelques temps, de passer au crible les textes de nos rédac­teurs afin d’éva­luer le pour­cen­tage d’ori­gi­na­lité dans nos conte­nus. Pour cela, j’ai testé 3 logi­ciels en ligne et gratuits qui ont voca­tion à détec­ter le plagiat.

Ma préfé­rence, Dupli­cate Content de Posi­teo

Pourquoi ? Tout simple­ment pour sa simpli­cité d’uti­li­sa­tion mais égale­ment pour la fiabi­lité de ses résul­tats. Dupli­cate Content de Posi­teo analyse au choix votre texte ou direc­te­ment une page web. Il compare en un clin d’œil les textes qu’il trouve sur Google et vous offre en résul­tat toutes les pages sur lesquelles il a trouvé des simi­li­tudes, et le pour­cen­tage qu’il estime être plagié. Petit bonus qui a son impor­tance : il est en français. 

Plagia­risma, le free­mium effi­cace

Dispo­nible en version gratuite et en version premium. La version gratuite n’ana­lyse que les résul­tats de Yahoo! et il faut avoir un compte premium pour pous­ser l’ana­lyse sur Google. Mais ces deux moteurs de recherche qui se livrent une guerre sans merci ne sont pas si éloi­gnés l’un de l’autre. Si Plagia­risma estime que votre contenu a été dupliqué parmi les SERPs de Yahoo!, il faut vous attendre à ce que ce soit égale­ment le cas sur Google. C’est le plus lent des trois outils mais son effi­ca­cité est indé­niable.

Au pied du podium, PlagT­ra­cker

Cet outil, tout aussi fiable que les précé­dents est toute­fois assez lent. S’il est en anglais, il analyse tous les résul­tats de recherche fran­co­phone. À l’ins­tar de Plagia­risma, PlagT­ra­cker est un modèle free­mium. Atten­tion, la version gratuite est vrai­ment très limi­tée ! Vous aurez droit à 3 essais gratuits d’af­fi­lée et avant de pouvoir aller plus loin, vous serez obligé de vous inscrire.

Ces outils ne sont pas infaillibles mais ils vous donnent un bon aperçu de l’ori­gi­na­lité de votre contenu. De quoi éviter de vous mettre à dos les sites concur­rents en ne publiant que des textes 100 % inédits ! Assu­rez-vous ainsi une répu­ta­tion et une crédi­bi­lité de qualité ainsi qu’un meilleur réfé­ren­ce­ment.

Et vous, avez-vous testé des outils détec­teurs de plagiat ? Parlons-en dans les commen­taires !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés