Rédac­tion web : conte­nus uniques VS conte­nus recy­clés

La première ques­tion que nos clients se posent quand ils se lancent dans la créa­tion d’un blog ou d’un maga­zine web est : de quoi va-t-on parler ? Et la deuxième, une fois qu’ils ont répondu à la première : ne va-t-on pas s’es­souf­fler rapi­de­ment ? C’est là que nous leur expliquons que le contenu, c’est notre métier ;) Et qu’on n’a jamais fini de faire le tour d’une théma­tique. Et l’une des raisons pour lesquelles on n’a jamais fini de faire le tour d’une théma­tique, outre le sujet en lui-même, est la possi­bi­lité (l’uti­lité, même), en plus des conte­nus uniques, de “recy­cler” des conte­nus exis­tants. Horreur, plagiat, impos­ture s’in­di­gne­ront les plus frileux. Ouver­ture d’es­prit, ratio­na­lité et effi­ca­cité leur répon­drons-nous ! On vous explique…

Conte­nus uniques

Fraî­cheur garan­tie

Evidem­ment, s’ils sont perti­nents, les conte­nus uniques de votre blog sont la Rolls Royce des articles. Et si en plus les sujets sont peu (voire pas) trai­tés sur le web, c’est le jack­pot ! Peu de concur­rence + sujet spécia­lisé + mots-clés effi­caces = réfé­ren­ce­ment natu­rel assuré. Oui mais (parce qu’il y en a toujours un)…

Denrée rare

… diffi­cile de ne faire que des conte­nus uniques. Vous vous rendrez vite compte que la plupart des sujets que vous voudrez trai­ter ont déjà fait l’objet d’ar­ticles, de recherches, de discus­sions, de débats… Et on ne parle que des conte­nus français, hein ! La solu­tion ?

Recy­cler des conte­nus exis­tants

Pourquoi ce n’est pas du plagiat ?

Il ne s’agit évidem­ment pas de faire le copier-coller d’un article exis­tant et de rempla­cer deux mots pour vous l’ap­pro­prier ! Non seule­ment vous n’ap­por­te­rez aucune valeur ajou­tée mais en plus Google risque fort de vous black lister. Recy­cler un article, c’est le valo­ri­ser.

Comment s’y prendre ?

  • Reci­bler un article

En faisant votre veille, vous êtes tombé sur un sujet inté­res­sant que vous aime­riez abor­der dans votre blog ? Dans le cas le plus simple, le contenu est géné­ra­liste ou concerne un secteur diffé­rent. Il suffit alors de l’adap­ter à votre coeur d’ac­ti­vité, à vos cibles et de le complé­ter par des exemples, des retours d’ex­pé­riences. Vous verrez que votre contenu n’aura rien à voir avec l’ar­ticle “inspi­rant” : au final, c’est seule­ment l’idée du sujet que vous aurez emprun­tée.

  • Ré-angler un article

Recy­cler un article corres­pon­dant exac­te­ment à ce que vous voudriez dire, en revanche, peut être plus bloquant. On a souvent du mal à se déta­cher d’un bon article, à penser qu’on ne pourra faire mieux. Ok le contenu est bon. Mais l’angle choisi est-il vrai­ment le seul possible ? Par exemple, si l’ar­ticle explique aux cadres d’en­tre­prises (votre cible aussi) comment prépa­rer l’ar­ri­vée de la géné­ra­tion Z (au hasard…), pourquoi ne pas abor­der le sujet du point de vue de la géné­ra­tion Z (ses inter­ro­ga­tions, ses attentes) ou angler l’ar­ticle sur les nouvelles compé­tences de la géné­ra­tion Z ?

  • Re-publier un article

Autre cas de figure : vous avez publié un article il y a quelques temps qui a rencon­tré un certain succès ? Vous avez deux bonnes raisons de le re-publier : 1/ Vous savez qu’il a bien marché, ce qui signi­fie que le sujet inté­resse –2/ Vous touche­rez vos nouveaux lecteurs, qui n’ont pas forcé­ment eu la chance de voir la première publi­ca­tion (ok, il est toujours acces­sible dans vos archives, mais en page 4 !). Réadap­tez le sujet à vos problé­ma­tiques actuelles, utili­sez les commen­taires pour l’en­ri­chir, complé­tez avec quelques anec­dotes surve­nues depuis, ou trans­for­mez une inter­view en article, un article de fond en B.A.BA… et vous aurez un contenu tout neuf, tout aussi perti­nent que le premier !

  • Traduire un article

On a souvent tendance à faire de la veille dans sa propre langue. On passe ainsi à côté de nombre de sujets qui pour­raient inté­res­ser notre cible. Rendez-les acces­sibles à votre lecto­rat ! Une traduc­tion non litté­rale, sous le prisme de votre connais­sance du marché et de votre expé­rience peut consti­tuer un excellent contenu. Surtout si vous êtes le premier à trai­ter le sujet en Français !

Il y a 1001 manières d’abor­der un même sujet. Recy­cler un contenu, à partir du moment où l’on s’ap­pro­prie le sujet, relève plus de l’ins­pi­ra­tion que de l’imi­ta­tion. Adapté, complété, ré-anglé, re-formaté, au final, votre contenu ne ressem­blera à aucun exis­tant et sera égale­ment une “créa­tion origi­nale”, tout aussi effi­cace qu’un contenu unique !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés