Pourquoi il ne faut pas oublier vos lecteurs « débu­tants » ?

Exper­tise métier. Cible experte. Il faut bien l’ad­mettre, la confu­sion est possible – voire même tentante pour certains. Pour­tant, foca­li­ser la ligne édito­riale de son blog d’en­tre­prise sur des théma­tiques exclu­si­ve­ment expertes peut se révé­ler être une stra­té­gie plus préju­di­ciable que béné­fique ! Expli­ca­tions.

Les débu­tants, les experts de demain

Lors de la mise en œuvre de votre stra­té­gie de content marke­ting, vous pour­riez être tenté de cibler les spécia­listes, coûte que coûte. Après tout, ils consti­tuent le cœur de votre cible. Ce sont eux qui sont les plus direc­te­ment concer­nés par vos offres ou vos services ; c’est auprès d’eux que vous souhai­tez faire valoir votre exper­tise ; ce sont eux que vous cher­chez à séduire car direc­te­ment impliqués dans le proces­sus d’achat. Cepen­dant, ces pros­pects sont géné­ra­le­ment assez avan­cés dans le chemi­ne­ment d’achat : ils sont au moins tièdes, plutôt au fait des diffé­rentes offres dispo­nibles sur le marché, des avan­tages que présentent les produits ou services en circu­la­tion, des prix pratiqués par vos concur­rents…

En adop­tant une ligne édito­riale très experte, vous prenez le risque d’in­ti­mi­der les néophytes, ces clients poten­tiels qui entament tout juste leur réflexion sur la néces­sité réelle d’al­ler vers la mise en place d’un produit ou service, le type de produits / services adap­tés à leur besoin, les entre­prises les plus quali­fiées pour y répon­dre… Vous vous privez alors du volet évan­gé­li­sa­tion de l’inbound marke­ting et ampu­tez plus globa­le­ment votre stra­té­gie de content marke­ting d’une branche essen­tielle.

La hantise de l’in­com­pé­tence

La prise de parole en ligne d’une entre­prise à travers son blog est géné­ra­le­ment vécue par celle-ci à la fois comme une prise de risque et comme une mise à nu. La crainte abso­lue : passer pour des incom­pé­tents. Atten­tion, produire des conte­nus acces­sibles et péda­go­giques ne signi­fie pas pour autant écrire sur tout, n’im­porte quoi (tant que cela touche à peu près votre secteur d’ac­ti­vité) et n’im­porte comment. Il s’agit en fait d’of­frir à des pros­pects moins expé­ri­men­tés la possi­bi­lité d’ap­pro­fon­dir leurs connais­sances de votre secteur, de ses enjeux, mais aussi de vos offres ou produits. Et, qui sait, dans quelques semaines ou mois, peut-être feront-ils partie des experts de votre cœur de cible.

Deux atti­tudes sont ainsi à bannir abso­lu­ment :

  • Déve­lop­per le syndrome de l’éli­tisme. Lors de l’éla­bo­ra­tion d’une stra­té­gie de content marke­ting, une tenta­tion prédo­mine : trai­ter unique­ment des sujets experts, avec un jargon d’ex­perts pour être iden­ti­fié comme un expert. Ne vous leur­rez pas, en agis­sant ainsi, vous risquez tout juste de ne pas être compris par votre lecto­rat et de le voir quit­ter votre blog aussi vite qu’il est arrivé.
  • Oublier que de nouveaux lecteurs arrivent constam­ment. Après quelques semaines ou mois de publi­ca­tions sur votre blog d’en­tre­prise, vous pensez peut-être que vos lecteurs du moment seront les mêmes qu’au premier jour, qu’ils auront consommé abso­lu­ment tous vos conte­nus, et dans l’ordre dans lequel vous les aviez pensés ? Détrom­pez-vous. Les inter­nautes arrivent sur votre blog, consomment des conte­nus, repartent. Si vos conte­nus ont fait mouche, peut-être reviennent-ils et consultent-ils d’autres articles ou télé­chargent-ils des conte­nus. Paral­lè­le­ment à cela, d’autres lecteurs arrivent pour la première fois sur votre blog. En moyenne 30 % de lecteurs sont des « habi­tués » quand 70 % sont des nouveaux arri­vés. Vous devez tenir compte de cela dans l’éla­bo­ra­tion de votre grille édito­riale. Votre lecto­rat évolue avec le temps et à mesure qu’il vous lit, mais chaque lecteur progresse à son rythme, selon ses besoins, ses apti­tu­des…

Les conte­nus pour les débu­tants

Gageons que vous en êtes désor­mais convaincu : les néophytes sont poten­tiel­le­ment vos clients de demain. Il ne tient qu’à vous de choi­sir de les consi­dé­rer comme des pros­pects froids, ayant fait un premier pas vers votre entre­prise et donc entamé la première étape d’une longue démarche qui pour­rait conduire à l’acte d’achat. Oui, mais comment adap­ter vos articles à ces lecteurs ? Rien de plus simple, repre­nez les fonda­men­taux et variez les formats ! Tous les types de conte­nus sont décli­nables pour des experts comme pour des lecteurs plus débu­tants. Notre top 4 :

4/ Le quiz. C’est une façon origi­nale et ludique d’orien­ter votre lecto­rat vers des conte­nus qui corres­pondent à leur niveau d’ex­per­tise, et donc à leur niveau de matu­rité vis-à-vis de votre offre ou de votre produit.

3/ L’info­gra­phie. « Tu veux que je te fasse un dessin. » Et bien, c’est bien utile parfois ! Les info­gra­phies sont un moyen idéal d’abor­der des théma­tiques quelque peu obscures, de compa­rer des éléments, d’illus­trer des faits par des chif­fres… Pour ne rien gâcher, ce sont des conte­nus extrê­me­ment viraux !

2/ Le b.a.ba. Appor­tez un éclai­rage aux notions impor­tantes à maîtri­ser dans votre secteur d’ac­ti­vité. Les b.a.ba ont le double avan­tage de four­nir aux débu­tants des bases solides et de conso­li­der celles des plus avan­cés. Struc­ture, longueur, théma­tique…n’­hé­si­tez pas à varier !

1/ Le livre blanc : c’est LE contenu péda­go­gique et exhaus­tif par excel­lence. Vous pouvez y trai­ter une théma­tique sous toutes les coutures ! Tous les types de conte­nus peuvent être inté­grés à ce format. Avec lui, vous ferez monter vos pros­pects en compé­ten­ces… et en matu­rité !

Si vous ne deviez rete­nir qu’une chose de cet article, c’est que les lecteurs débu­tants de votre blog d’en­tre­prise sont vos poten­tiels clients de demain. Il est donc crucial d’en prendre soin !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés