LEAD Summit 2017 : ce qu’il fallait en rete­nir…

Ce premier LEAD Summit est donc terminé (dommage si vous l’avez loupé) ! Beau­coup d’éner­gie, un public présent en nombre pour cette première édition pari­sienne, des échanges, des spea­kers, des moments de détente et de networ­king… retour (en tweets et autres) sur une belle après-midi passée à parler des enjeux du lead, dans toutes ses dimen­sions !

N’hé­si­tez surtout pas à nous pinguer pour pour­suivre la conver­sa­tion (et plus globa­le­ment à nous y rejoindre pour suivre nos publi­ca­tions ;)) sur Twit­ter, LinkedIn, Face­book et Insta­gram (on vous conseille le dernier !).

Le LEAD Summit : LE rendez-vous des direc­teurs marke­ting & commer­ciaux autour des problé­ma­tiques du LEAD

Le premier LEAD Summit s’est donc déroulé lundi 30 janvier à l’Es­pace Saint Martin, sous la houlette des co-orga­ni­sa­teurs IKO System, SunT­seu, Marketo & Invox. La concré­ti­sa­tion de plusieurs mois de calage, de réflexions… et d’une mati­née très speed de montage !

*

*

*

*

Le lever de rideau a eu lieu devant une salle comble à 14 h précises, permet­tant ainsi aux parti­ci­pants de profi­ter d’un moment de networ­king et de discus­sion (avec café et mignar­dises, of course !).

C’est le maître de céré­mo­nie Nico­las Woirhaye, co-fonda­teur d’IKO System, qui a lancé les hosti­li­tés en rappe­lant le concept de la confé­rence : pas de pitch de socié­tés, unique­ment des échanges et du partage d’ex­pé­riences et de compé­tences, dans des formats courts (max 18 minutes par parti­ci­pant), pas de stands de « pres­ta­taires » mais des espaces discus­sions.

*

*

Et une posi­tion aussi surpre­nante que tran­chée : ce qui fait géné­rer du lead, c’est l’amour (cœur avec les doigts <3).

*

Du coup, tran­si­tion parfaite pour ma confé­rence (j’étais en effet dési­gné pour ouvrir le bal – #trac !), avec un sujet qui me tient à cœur évidem­ment : les conte­nus web. Mais version Adulte cette fois-ci. Fini en effet le temps où l’on pouvait créer quelques conte­nus, en espé­rant qu’ils soient vus et qu’ils aient un impact, sans avoir une vraie approche « profes­sion­nelle » de la chose, avec des objec­tifs clairs et, surtout, une orga­ni­sa­tion effi­cace.

Pour deve­nir « adulte », il existe pour moi 5 enjeux majeurs :

  • Se compor­ter comme un média, connaître son audience, lutter contre la tendance au publi-rédac auto­promo ;
  • Orga­ni­ser (vrai­ment) sa produc­tion pour tenir le rythme, varier les conte­nus, expo­ser son exper­tise ;
  • Avoir une vision complète sur son lead cycle (et iden­ti­fier les « trous dans la raquette ») ;
  • Jouer sur les deux tableaux, inbound & outbound, en même temps et de manière coor­don­née ;
  • Se mettre en route vers les sujets d’auto­ma­ti­sa­tion marke­ting.

Vous pouvez retrou­ver ma présen­ta­tion ici :

*

*

*

*

La petite phrase qui a appa­rem­ment le plus marché : « On s’en fout du lead, ce qui compte c’est de vendre ! ».

C’était ensuite au tour de François Rychlewski, direc­teur Marketo France (notam­ment :)) de prendre la parole.

*

*

*

*

*

*

Nous nous sommes aven­tu­rés ensuite dans d’autres contrées autour des sujets du lead avec Gilles Durou­choux, qui nous a emme­nés dans le pays merveilleux du « BlaBla corpo­rate ». Inter­ven­tion déca­lée mais avec plein de messages !

*

*

*

*

*

Le programme annonçait ensuite une inter­ven­tion parta­gée entre SunT­seu et Kaspersky France sur la mise en place d’une réflexion « custo­mer expe­rience » et marke­ting auto­ma­tion.

*

**

Inter­rup­tion publi­ci­taire : on a sorti un tout nouvel ebook sur le MARKETING AUTOMATION chez Invox, là aussi y’a du LOVE et du contenu :

Fin de l’in­ter­rup­tion publi­ci­taire. ;)

**

*

*

*

*

*

Avec autant de sujets sérieux, il fallait bien relâ­cher la pres­sion avec un inter­lude humo­ris­tique (non pas que les inter­ve­nants aient été dépour­vus d’hu­mour, hein !)… Nous avions donc réservé une petite surprise à nos 270 hôtes de la jour­née (oui oui, 270 !!) :

C’est le duo Odah & Dako qui nous ont décoincé les zygo­ma­tiques pendant 30 bonnes minutes et deux super sketchs d’im­pro, entre rap et tenta­tive de séduc­tion d’une gentille parti­ci­pante (qui pour le coup devait être contente de sa parti­ci­pa­tion, hein Émilie ?)…

*

*

*

*

Vous pouvez d’ailleurs jeter un œil sur le live (et donc la vidéo complète) de cette séquence ici :

*

Après la pause (40 minutes de petits fours, cafés, cocas et… surtout de discus­sions passion­nées entre direc­teurs marke­ting et autres pros du lead), reprise des talks, avec un super témoi­gnage d’Alix de Saga­zan, fonda­trice d’AB Tasty, une superbe réus­site dans le logi­ciel FR et un passage de 0 à 100 personnes en 7 ans. Le talk était d’ailleurs sur les erreurs et lessons lear­ned en 7 ans de pros­pec­tion (avec quelques trucs qui nous ramènent à… un temps fort éloi­gné, dans une autre vie, où des bots Viadéo pouvaient rame­ner du lead :)).

Et un focus sur le métier bien parti­cu­lier de « SDR », ou sales deve­lop­ment repre­sen­ta­tive, notam­ment les appren­tis­sages qu’ils en ont tirés :

https://twit­ter.com/ChaDes­ro­siers/status/826095628228886528

D’ailleurs, l’une de ces premières SDR était là pour mettre des mots sur la souf­france des Sales face à la pros­pec­tion…

Place ensuite au seul panel (il y a une vraie tendance à suppri­mer le format table ronde ou à le limi­ter au maxi­mum dans les événe­ments tech / web actuel­le­ment) de l’après-midi : Nico­las Woirhaye accueillait Kous­sée Vaneecke, Direc­trice Marke­ting de Webhelp, ainsi que son homo­logue d’Ed­gar People pour échan­ger sur les nouvelles pratiques et les appren­tis­sages sur la géné­ra­tion de leads.

*

*

*

*

*

Bref, pas mal de franc-parler une fois de plus au cours de cette après-midi !
Et un petit clin d’œil aux copains de Marken­tive qui se sont fait un peu de NewsJa­cking / EventJa­cking sur le hash­tag #LeadSum­mit pour driver un peu de trafic vers leur blog. Un peu visible néan­moins. 🙂

XbLrJ4fEvJ

L’in­ter­ven­tion de Pierre Pape­ron (profil incroyable !) nous a ensuite pas mal fait voya­ger. Pierre a une expé­rience folle, notam­ment chez Alta­vista à l’époque du FarWest du Web, chez Danone (où il s’est fait engueu­ler pour avoir dépassé des objec­tifs de nouveau busi­ness), chez LastMi­nu­te… et qui a comparé son ascen­sion de l’Eve­rest à tout un tas d’ex­pé­riences de Lead Mana­ge­ment au sein de ses précé­dentes entre­prises.

*

*

*

*

*

Le mot de la fin reve­nait à Nico­las Woirhaye avec son sujet de prédi­lec­tion : la pros­pec­tion. Et un constat pas très glorieux pour commen­cer…

*

*

*

*

*

*

Et l’après-midi se termi­nait avec une petite coupette de champ’ à la main, pour les derniers échanges (et le calage de calls ou de rendez-vous pour donner suite à toutes ces réflexions autour du lead). Nous sommes très, très fiers chez Invox d’avoir pu co-orga­ni­ser cet événe­ment… et vive­ment la prochaine édition !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés