Le thought leader­ship pour les nuls

Le Thought Leader­ship, vous en enten­dez parler de plus en plus (notam­ment dans ce blog). Pour­tant, cet énième angli­cisme surem­ployé par la sphère marke­ting est une notion d’une impor­tance capi­tale dans une stra­té­gie digi­tale. Voyons ensemble ce qu’est le Thought Leader­ship et comment le mettre à profit.

Le Thought Leader­ship, quésaco ?

Le Thought Leader­ship, c’est l’art de vous posi­tion­ner comme un leader d’opi­nion sur un sujet précis et d’être perçu comme tel par votre audience. Pour cela, vous pouvez puiser dans les ressources de vos équipes, leurs connais­sances, leurs expé­riences et ainsi répondre aux diverses ques­tions que votre audience peut se poser. Vous aurez ainsi la crédi­bi­lité du leader d’opi­nion.

En Thought Leader­ship, ce n’est pas tant la source qui importe que le contenu. Pas besoin d’être sorti de la cuisse de Jupi­ter pour expri­mer un point de vue perti­nent sur une théma­tique donnée. En réalité, un bon leader d’opi­nion est une personne qui est capable de four­nir les meilleures réponses aux ques­tions de pros­pects dans le format adéquat. Si la personne n’est pas connue initia­le­ment, il faudra alors prendre le temps de construire peu à peu son Thought Leader­ship pour ainsi prou­ver sa perti­nence.

Vous l’avez compris, le Thought Leader­ship est une des preuves de la réus­site d’une stra­té­gie de conte­nus. Mais atten­tion ! Ne croyez pas qu’il faille vous conten­ter de cet unique point de vue pour vous démarquer de la concur­rence. Votre audience ne cherche pas forcé­ment des réponses diffé­rentes mais plutôt des réponses effi­caces qui lui permettent d’y voir plus clair sur un sujet qui la préoc­cupe. S’il est évident que donner votre point de vue person­nel donnera de la valeur ajou­tée à votre propos, il ne faut pas comp­ter unique­ment là-dessus pour se diffé­ren­cier de la masse de conte­nus déjà produits sur le sujet. Pensez avant tout à vos pros­pects. Propo­sez des conte­nus divers et variés tant visuel­le­ment qu’en vous repo­sant sur des textes perti­nents et auda­cieux.

Quand faire appel au Thought Leader­ship ?

Le Thought Leader­ship, c’est le moyen idéal de montrer à tout un chacun que vous êtes un spécia­liste de votre secteur d’ac­ti­vité, que vous maîtri­sez plei­ne­ment votre sujet et n’avez pas peur d’être confronté à des ques­tions.

Si votre entre­prise débarque sur un marché déjà bien rempli et que vous souhai­tez vous y faire une place de choix, rien de mieux que d’as­seoir votre crédi­bi­lité en propo­sant des conte­nus sur votre domaine. Oui vous êtes tout récent, mais cela ne vous empêche aucu­ne­ment de maîtri­ser votre sujet ! Prou­vez-le en prenant la parole régu­liè­re­ment.

Toutes les entre­prises propo­sant des pres­ta­tions intel­lec­tuelles du type conseil, forma­tion,… pour­ront se donner davan­tage de poids grâce à un leader d’opi­nion.

Faire appel au Thought Leader­ship est tout à fait logique et effi­cace pour faci­li­ter un cycle de vente ou encore pour recueillir des demandes de nouveaux pros­pects qui cherchent à s’en­tou­rer de spécia­listes.

En bref, vous souhai­tez répandre la bonne parole sur votre secteur d’ac­ti­vité, n’hé­si­tez plus et lancez-vous ! Le Thought Leader­ship sied très bien à toute personne experte en son domaine.

Quels béné­fices reti­rer d’une stra­té­gie de Thought Leader­ship ?

En distil­lant votre exper­tise sur le sujet qui inté­resse votre audience, vous prenez instan­ta­né­ment part dans le parcours client. Vous êtes asso­ciés par les pros­pects à des rensei­gne­ments utiles et concrets mais vous les amenez égale­ment à relier votre grande exper­tise à votre marque. Un lien se forme incons­ciem­ment et se forti­fie en conti­nuant de propo­ser des conte­nus à l’au­dience.

Qui de mieux qu’une personne réelle pour parler à une audience bien réelle elle aussi ? Chaque pros­pect pourra se recon­naître en ce leader d’opi­nion et créer un lien social bien plus fort que n’im­porte quel autre lien qu’au­rait pu créer l’en­tre­prise. Le leader d’opi­nion gagne en crédi­bi­lité aux yeux de son audience au fur et à mesure qu’il déve­loppe son propos et dans un prin­cipe de vase commu­ni­cants, la marque en profi­tera aussi.

Comment puis-je mettre en oeuvre une stra­té­gie de Thought Leader­ship ?

Tout d’abord, il vous faut mettre le doigt sur un sujet auquel est forte­ment iden­ti­fiée votre marque. Deman­dez-vous ensuite si vous faites auto­rité dans ce milieu. Pour trou­ver la réponse à cette ques­tion, une simple recherche sur Google vous rensei­gnera. Ne perdez pas de vue que tout un chacun peut propo­ser des conte­nus sur votre sujet et que vous ne serez donc pas unique­ment en compé­ti­tion avec vos concur­rents habi­tuels.

Cette première étape passée, vous devrez iden­ti­fier les prin­ci­pales ques­tions que se posent les consom­ma­teurs. Listez-les, hiérar­chi­sez-les. Trou­vez le moyen d’y répondre via des formats variés, via diffé­rents canaux. Visez la valeur ajou­tée ! Vous pouvez commen­cer par travailler sur les ques­tions qui vous semblent essen­tielles en faisant en sorte de deve­nir LA réponse que tout le monde cherche.

Enfin, au moment de procé­der à la mise en ligne de vos conte­nus, rendez-les les plus enga­geants possibles. Deve­nir leader d’opi­nion, c’est nour­rir d’in­for­ma­tions son audience, l’éduquer sur un sujet, bref faire du nurtu­ring marke­ting. Vos pros­pects revien­dront plus faci­le­ment vous lire si vous leur propo­sez des rensei­gne­ments solides assor­tis de conte­nus attrac­tifs : n’hé­si­tez pas à faire usage de cita­tions, de stat­si­tiques, de cas pratiques !

En somme, pour espé­rer deve­nir un leader d’opi­nion, il vous faudra produire des conte­nus riches, qui reposent sur des recherches solides. Vous devez faire preuve d’une connais­sance profonde de votre sujet, une maîtrise qui n’est pas à la portée de tous. En prou­vant un niveau d’ex­per­tise élevé dans un domaine, vous rendez néces­sai­re­ment tous vos propos bien plus crédibles et en impo­sez aux yeux de tous. Faut-il encore le rappe­ler ? Evitez de faire simple­ment votre promo­tion, cela aurait pour seul effet de rapi­de­ment détour­ner l’au­dience qui n’a que faire de la publi­cité mais qui cherche des infor­ma­tions solides.

A vous de jouer !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés