Invox a 3 ans ! Retour sur une jolie histoire (dont on peut tirer quelques leçons déjà)

Il y a 3 ans, le 18 avril 2013, Invox (qui s’ap­pe­lait pour quelques semaines encore « Statuquo », de son nom de code de lance­ment) signait son premier client. Créée un peu par hasard suite à un rebond d’une précé­dente entre­prise qui éditait un « gros » blog sur les logi­ciels d’en­tre­prises, Invox a rapi­de­ment pris sa place dans le concert des agences de conte­nus, puis parmi les agences de content marke­ting.

Depuis, on ne peut pas vrai­ment dire qu’on ait chômé :) ! En effet, Invox est pour moi une aven­ture assez extra­or­di­naire d’ap­pren­tis­sage d’un métier tout nouveau (content marke­ting puis aujourd’­hui marke­ting auto­ma­tion), sur un secteur éminem­ment B2B (98 % de nos clients sont des acteurs B2B), avec des process, des métho­do­lo­gies, un savoir-faire à construire au quoti­dien (de fait, aucune forma­tion en content marke­ting n’existe aujourd’­hui en forma­tion initiale ou conti­nue). Ce sont donc là des condi­tions excep­tion­nelles pour qui aime construire quelque chose à partir de zéro, avec du chal­lenge intel­lec­tuel, une envie de monter en exper­tise et de bâtir un véhi­cule qui tienne la route sur la durée, avec un fort objec­tif de crois­sance.

Et la crois­sance, il y en a ! De quelques articles par mois à plusieurs centaines aujourd’­hui, des dizaines de livres blancs, des centaines de news­let­ters, l’ap­pa­ri­tion des premiers webi­nars, et un nombre impres­sion­nant d’info­gra­phies… En 3 ans, Invox est passée d’une arrière-cuisine très arti­sa­nale à un très joli atelier de créa­tion de conte­nus, avec une forme de moteur à exécu­ter et appliquer les stra­té­gies édito­riales assez incroyable.

Cela ne s’est pas fait tout seul, on a parfois dû tester plein de façons de faire, essuyer des plâtres, se plan­ter dans la défi­ni­tion de certains postes (et se plan­ter aussi sur quelques recru­te­ments, évidem­ment). Avec aussi des clients qui ont su bien nous chal­len­ger lorsque leurs besoins allaient plus loin que ce que nous propo­sions. Nous avons toujours insisté sur notre capa­cité à les écou­ter, à être réac­tif, à apprendre avec eux et à parve­nir ensuite à appliquer à nos autres clients les bonnes pratiques ainsi décou­vertes et testées.

Alors que notre 16e coéqui­pier (une coéqui­pière !) s’ap­prête à nous rejoindre et que 4 ou 5 autres recru­te­ments auront lieu d’ici à fin 2016, ce 3e anni­ver­saire sonne aussi un peu comme l’oc­ca­sion de faire le bilan sur les 3 années passées… et invite à se proje­ter sur les 3 prochaines années…

Côté appren­tis­sages et « dans le rétro » :

  • Nous avons une équipe incroyable, avec une volonté farouche de « faire de bons conte­nus« . Cela peut paraître trivial, mais c’est une grande fierté que d’avoir su mettre en tête de liste l’en­vie de qualité et ce côté « smart » dans ce que nous faisons. 3 ans avec des profils aux person­na­li­tés aussi diverses, cela crée 1 000 petits rituels (comme par exemple le tour­noi de ping-pong à deux mains), 1 000 sourires, 1 000 occa­sions de festoyer et de célé­brer les réus­sites et erreurs quoti­dien­nes… et c’est génial à vivre !
L'équipe Invox le jour de nos <3 ans !
L’équipe Invox le jour de l’an­ni­ver­saire des 3 ans !
  • Invox est une boîte ambi­tieuse, qui souhaite gran­dir, dans les deux sens du terme : gran­dir en deve­nant plus adulte, plus en maîtrise de son tour de main et de son savoir-faire… mais aussi gran­dir en ayant une surface et un nombre de colla­bo­ra­teurs plus impor­tants dans les années à venir, pour encore mieux servir nos clients.
  • Nous n’avons pas été parfaits sur tout, loin de là. Par contre – et c’est sans doute issu de mes propres échecs sur certains projets précé­dents – nous sommes très trans­pa­rents, nous prenons bien la critique (nous la provoquons, même), nous voulons du feed­back même lorsqu’il n’est pas agréable à entendre. La remise en ques­tion n’est pas un vain mot chez nous et nous luttons jour après jour pour ne pas tomber dans le confort de « se poser et tirer profit de nos méthodes sans trop se décar­cas­ser ». Non, nos métiers évoluent, les attentes clients aussi, tout comme notre propre exper­tise. Se réin­ven­ter est la seule façon de progres­ser conti­nuel­le­ment.
  • 3 ans, c’est bien ce qu’il faut pour comprendre quel est son métier et quels béné­fices on peut appor­ter à ses clients. Légi­ti­mité via la qualité des conte­nus, géné­ra­tion de trafic via un réfé­ren­ce­ment natu­rel faci­lité, récu­pé­ra­tion de leads, travail dans la durée du cycle commer­cial sous forme de « lead nurtu­ring« , trans­for­ma­tion durable de la façon d’ac­qué­rir des contacts, auto­ma­ti­sa­tion d’une partie des opéra­tions d’en­voi de conte­nus… On a tout en main main­te­nant pour « rock the world » !
  • C’est aussi la durée qu’il faut pour se rendre compte que l’on ne sera jamais au bout de nos surprises sur les sujets qu’on peut abor­der pour nos clients… complé­ments alimen­taires, réseaux de chaleur, marché de l’éner­gie, gels de sili­cones, logi­ciels RH, de compta, de prises de notes en réunion, d’op­ti­mi­sa­tion commer­ciale ou de moni­to­ring SI, inno­va­tions et tran­si­tion digi­ta­le… 
  • Il y a enfin bien un effet « 3 ans », le télé­phone sonne plus souvent natu­rel­le­ment… Sans doute l’im­pact aussi de belles réfé­rences :) ! Ok, il reste encore un million de choses à accom­plir, mais il faut parfois arrê­ter quelques minutes d’être éter­nel­le­ment insa­tis­fait : on fonc­tionne quand même pas mal et ça pulse ! Let’s cele­brate ces 3 premières années !

So, what’s next?

Forcé­ment, passés les 3 ans dans une boîte, en étant en belle crois­sance et rentable sur tous les trimestres depuis la créa­tion, c’est déjà chouette (et on va bien fêter cela :)). Mais du coup, une fois termi­nées ces 3 premières années, il ne reste plus qu’à penser à la suite !

  • Invox va conti­nuer de mettre en œuvre ce qu’il faut pour être un vrai parte­naire de ses clients, en les aidant à chan­ger la manière d’ac­qué­rir et de conver­tir des leads, pour les accom­pa­gner dans l’ali­gne­ment marke­ting-ventes, l’in­no­va­tion commer­ciale, la prise de parole experte et « en légi­ti­mité » sur leurs problé­ma­tiques et cœur d’ex­per­tise.
  • Invox va conti­nuer à se déve­lop­per. Sébas­tien (mon asso­cié) et moi sommes très volon­ta­ristes pour à la fois struc­tu­rer l’en­tre­prise pour s’as­su­rer que tout « tourne bien », mais aussi pour aller cher­cher le déve­lop­pe­ment du busi­ness : plus de commer­cial, plus de visi­bi­lité, plus de marke­ting, plus de parte­na­riats qui permettent de gagner de nouveaux clients… mais aussi des offres plus complètes et un posi­tion­ne­ment de plus en plus fort aussi sur les problé­ma­tiques de marke­ting auto­ma­tion.
  • Invox est aussi passé à côté de l’enjeu « forma­tion ». Nos métiers sont très neufs, peu d’écoles les intègrent nati­ve­ment dans leurs programmes, la forma­tion pro est réduite à sa plus simple exis­tence sur ces sujets. En tant que leader de notre marché (ce qui est clai­re­ment notre ambi­tion), c’est une action que nous devons déve­lop­per très forte­ment dans les prochains mois. Pour aussi aider les direc­tions marke­ting et commer­ciales (ainsi que tous les opéra­tion­nels marke­ting !) à mieux comprendre les enjeux liés au contenu et au marke­ting auto­ma­tion et à l’inbound marke­ting, à monter en compé­tences et à rattra­per notre retard en la matière par rapport à de nombreux acteurs étran­gers.
  • L’in­ter­na­tio­nal, juste­ment. Certains de nos clients commencent à nous embarquer à l’in­ter­na­tio­nal, et nous déve­lop­pons ainsi nos premiers appren­tis­sages en la matière. Si pour l’ins­tant cela n’a jamais été provoqué par nous-mêmes, il est clair qu’au cours des 3 prochaines années Invox va s’in­ter­na­tio­na­li­ser et accom­pa­gner de plus en plus de clients français dans leur conquête dans d’autres géogra­phies… mais aussi pour accom­pa­gner des acteurs venus d’autres hori­zons pour prendre pied chez nous !
  • Invox va garder son esprit un peu parti­cu­lier, un peu décalé, avec un très fort focus sur les valeurs de l’équipe, la façon d’ac­cueillir les petits nouveaux, de propo­ser aux plus anciens d’évo­luer avec l’en­tre­prise. En étant sérieux sans se prendre au sérieux. Nous sommes avant tout une bande de profes­sion­nels du web, gour­mands, férus d’apé­ros, de jeux de bureaux, de bonnes vannes et de moments sympas passés ensemble – sans empê­cher d’ap­prendre au quoti­dien et d’être, parfois, parmi les seuls capables de faire de chouettes projets de content marke­ting.

À titre perso de chef d’en­tre­prise et d’en­tre­pre­neur, je suis vrai­ment super heureux de ce beau bout d’aven­ture. Diffi­cile de faire en fait un bilan complet puisque l’on est vrai­ment encore un peu la tête dans le guidon, mais les signaux sont au vert pour faire d’In­vox, au quoti­dien, une boîte encore plus incroyable. Et clai­re­ment, mon propre job évolue telle­ment et telle­ment vite qu’il est diffi­cile de se dire « j’ai passé 3 ans à faire cela ».

Pour fêter cet anni­ver­saire comme il se doit, nous avons prévu des conte­nus exclu­sifs ;-) Suivez-nous avec #Invox3 sur Face­book et Twit­ter ! 

  • Surprise numéro 1 
Lancement de notre compte Pinterest pour l"anniversaire de l'agence #Invox3
Lance­ment de notre compte Pinte­rest ! Retrou­vez une sélec­tion de nos créa­tions : info­gra­phies, prints, images à la une, ebooks, réseaux sociaux #Invox3
Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés