Info­gra­phie : pourquoi les socio­nautes se désa­bonnent de vos réseaux ?

L’un des objec­tifs des marke­teurs sur les réseaux sociaux est de faire gros­sir leur commu­nauté.
Le but étant de créer l’au­dience la plus large possible pour l’en­tre­prise qu’ils repré­sentent.
Pour y parve­nir, et avec l’aide des CM et Social Media Mana­gers, ils mettent en place stra­té­gies, campagnes et autres jeux-concours afin d’ac­qué­rir des fans et des follo­wers. Pour autant, il peut arri­ver que ces derniers, se désin­té­ressent de l’en­tre­prise, de la marque, et décident de se désa­bon­ner des flux… Mais alors pourquoi, du jour au lende­main, des personnes déci­de­raient-elles de ne plus vous suivre ?

1) Pourquoi les inter­nautes vous suivent sur les réseaux sociaux

Tout d’abord, avant de se poser la ques­tion du désa­bon­ne­ment, il faut se deman­der ce qui incite les inter­nautes à suivre votre entre­prise sur les médias sociaux :

  • Ils connaissent et ils appré­cient vos produits, vos services, votre entre­prise, votre marque
  • Ils veulent suivre votre actua­lité, vos nouveaux produits / services
  • Ils procèdent à une veille tech­no­lo­gique, secto­rielle voire même concur­ren­tielle

Les entre­prises doivent aussi prendre en compte leur commu­nauté. Selon une info­gra­phie, réali­sée par BuzzS­tream et Fractl sur un échan­tillon de 900 répon­dants, 39 % des fans Face­book souhaitent que les entre­prises les engagent : les médias sociaux sont des espaces de conver­sa­tions et vous ne devez pas l’ou­blier ! Les avis, les commen­taires,  les ques­tions de votre commu­nauté sont essen­tiels : c’est avec une véri­table stra­té­gie de “social care” que vous tire­rez parti
des avan­tages des réseaux sociaux. En résumé, vous devez prendre soin de vos fans, de vos abon­nés.

Toujours selon l’in­fo­gra­phie, à la ques­tion “quels sont vos formats de contenu favo­ris ?”

22 % des socio­nautes répondent les conte­nus visuels, 15 % les conte­nus vidéos,
13 % préfèrent les chiffres et les statis­tiques et 9 % sont deman­deurs d’in­fo­gra­phies.

On le répète souvent et cette info­gra­phie nous le confirme, les socio­nautes veulent des visuels. Mais atten­tion, pas n’im­porte lesquels, sinon vous êtes sûr de faire un bide ! Vous devrez créer
des visuels qui parlent à votre audience, des visuels qui donnent de l’in­for­ma­tion, des chiffres comme les info­gra­phies mais aussi des visuels qui accom­pagnent vos articles de blog pour en faci­li­ter l’as­si­mi­la­tion et la compré­hen­sion.

2) Les raisons qui peuvent inci­ter les inter­nautes à se désa­bon­ner de vos flux

Main­te­nant que vous savez ce qui plaît à votre commu­nauté, voici ce qui peut pous­ser
les socio­nautes à vous “unfol­low” :

Les conte­nus répé­ti­tifs, barbants, sans nouveauté : votre commu­nauté se lasse très rapi­de­ment ! C’est pour cela qu’une veille perfor­mante est essen­tielle pour géné­rer des conte­nus origi­naux et qui collent aussi avec l’ac­tua­lité.

Les publi­ca­tions trop nombreuses et qui ne sont pas étalées dans le temps : l’aug­men­ta­tion de la concur­rence sur les réseaux sociaux et l’al­go­rithme Face­book sont des raisons qui poussent les entre­prises à publier beau­coup plus. Dans une certaine mesure, c’est une bonne idée, mais faites atten­tion à ne pas “spam­mer” vos abon­nés. Vous devez trou­ver le juste milieu et surtout créer un véri­table plan­ning de publi­ca­tions (un peu comme sur votre blog !).

Les fils d’ac­tua­lité de plus en plus encom­brés : dans certains cas les inter­nautes décident de faire le tri dans les pages qu’ils suivent et dans leurs abon­ne­ments. À vous de faire en sorte de na pas passer à la trappe : pour y arri­ver, vous devez éviter les deux points précé­dents ;)

Le mauvais usage des hash­tags : si vous abusez des hash­tags, s’ils n’ont pas de sens ou s’ils sont inap­pro­priés, votre crédi­bi­lité va bais­ser et vous allez géné­rer un certain “agace­ment” chez les socio­nautes.

Info­gra­phie : le guide ultime du Hash­tag

Le manque de person­na­li­sa­tion : à force de trop vouloir auto­ma­ti­ser la gestion de vos réseaux sociaux, vous pous­sez les socio­nautes à la lassi­tude. Il ne faut pas oublier que les réseaux sociaux sont des espaces pour construire des rela­tions avec des inter­nautes, des pros­pects, des clients.

Peut-on encore parler de réseaux “sociaux” quand il n’y a pas de personne physique aux manettes ?

Conclu­sion

Le “unfol­low” est un acte qui va proba­ble­ment se géné­ra­li­ser. En effet, il y a de plus en plus d’en­tre­prises, de marques et d’uti­li­sa­teurs sur les réseaux sociaux ; le nombre de conte­nus est toujours plus impor­tant mais pas forcé­ment plus perti­nent. On parle de “bull­shit” pour dési­gner cette masse de conte­nus qui n’est pas inté­res­sante et qui est pour­tant bien présente. Les inter­nautes se “profes­sion­na­lisent” et font le tri dans leurs abon­ne­ments, dans le but de rece­voir les conte­nus qui les inté­ressent vrai­ment . À vous d’adop­ter la bonne stra­té­gie de Content Marke­ting dans votre utili­sa­tion des réseaux sociaux ;)

Bonne lecture de l’in­fo­gra­phie !

Social-media-unfollow

Source : http://blog.hubs­pot.com/marke­ting/unfol­low-social-media-stats

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés