Petit résumé du jour 3 au HubS­pot #Inbound17 !

Grosse jour­née ici à Boston (après le jour 1 et le jour 2 de la confé­rence HubS­pot #Inbound17), avec une présence de 6 a.m. à 10 p.m. (oui, révi­sons nos écri­tures d’heures US) : la keynote de Michelle Obama (en fait de keynote, une inter­view) impo­sait d’ar­ri­ver tôt pour des raisons de sécu­rité (m’étais-je dit)… et la soirée « comiques » + party impo­sait de rester un peu tard. Avec pas mal de confé­rences entre les deux, des articles à rédi­ger, les premières conclu­sions à tirer et quelques rencontres à mener…

Michelle Obama au #Inbound17 d’HubS­pot !

Donc, premier gros morceau de la jour­née : Michelle Obama. Sur le programme, ça en impose forcé­ment. Et force est de consta­ter que c’est une rock star ici. Public en masse, hysté­rie à l’ou­ver­ture des portes (on aurait dit le premier mercredi des soldes chez Primark), applau­dis­se­ments toutes les trois phra­ses… Une belle expé­rience, avec une personne iconique et magné­tique et qui, en plus d’avoir beau­coup de recul déjà sur ses huit années à la Maison-Blanche, est fun et pleine d’auto-déri­sion.

J’es­saie de ne pas paraître trop fanboy ici, mais c’est compliqué d’être autre chose que dithy­ram­bique à son égard… Sur le fond, c’est autre chose, avec un format assez statique, un peu en mode « papote entre potes » avec la jour­na­liste choi­sie pour l’in­ter­vie­wer : c’est resté super gentillet, assez consen­suel, et sans lien appa­rent avec le sujet de la confé­rence. Alors qu’il y avait à dire, ne serait-ce que sur la commu­ni­ca­tion poli­tique, le rôle chan­geant des médias, la montée des réseaux sociaux, etc. Bref un moment dont on se souvien­dra, avec plai­sir, mais qui aurait pu prendre une dimen­sion encore plus inté­res­sante.

ABM, sales mana­ge­mentinbound… : des confé­rences de qualité inégale

Ma jour­née a ensuite été une boîte de choco­lats : des sujets variés dans les sessions auxquelles j’ai parti­cipé, certaines belles expé­riences, et puis d’autres fran­che­ment déce­vantes en raison du niveau très débu­tant ou du déca­lage entre le rêve envoyé par la descrip­tion et l’in­ti­tulé du sujet… et le fond réel­le­ment abordé.

Au menu – je me permets de vous lais­ser les titres en anglais pour que vous compre­niez ma douleur, dans certains cas –, cinq sessions dont deux large­ment en-dessous de mes attentes et de celles des personnes qui étaient à côté de moi :

  • How to Achieve Inbound Sales Success: A 5 Step Secret Ninja Plan that Will Surprise You
    La première session attrape-nigauds de la jour­née. En fait de « Ninja Plan », une présen­ta­tion à base d’acro­nymes du genre « S.M.A.R.T. » pour nous expliquer, en cinq étapes, comment réus­sir en inbound. Sans grand inté­rêt si ce n’est celui de me permettre de fina­li­ser mon retour d’ex­pé­rience de la veille sur mon fil LinkedIn, que je vous invite à vite aller consul­ter, petit·e·s veinard·e·s ! Pour les plus curieux·ses (ou les amateur·­trices de méthodes à base d’acro­nymes), S.M.A.R.T doit faire écho à « Sales Trai­ning + Mana­ge­ment Buy-in + Appli­ca­tion + Remove the haters + Timing »).
  • Demys­ti­fying Sales Acti­vity Mana­ge­ment
    La session a un peu mal commencé, les dix premières minutes mettant vrai­ment du temps à décol­ler (un peu comme dans certains romans où la mise en place des décors et des person­nages casse tout le rythme). Et pour­tant, ce fut ensuite une belle surprise, avec pas mal de sujets sur la table autour des problé­ma­tiques de métriques à parta­ger entre Sales et Marke­ting, ce qui est l’un des grands, grands sujets de l’aligne­ment marke­ting-sales. Beau­coup de bonnes choses dans cette session, vous retrou­ve­rez pas mal des appren­tis­sages dans le best of Twit­ter ci-dessous et dans mon résumé LinkedIn à venir.
  • ABM in an Inbound World
    C’était LA session que j’at­ten­dais dans la jour­née : l’ABM (account-based marke­ting) est en effet une pratique clé. Là encore, les propos sont restés un peu simplistes (simplets ?)… mais je n’en ressors pas avec une mauvaise impres­sion. Quelques bonnes pistes de réflexion et d’ac­tion remon­tées, avec un peu de vécu de la part de l’in­ter­ve­nant. Un sujet à creu­ser quoi qu’il en soit et de vraies choses à bâtir sur ces pratiques pour venir s’ap­puyer sur les conte­nus créés et les utili­ser dans une réelle optique de « Sales Enable­ment ».
  • Do Better, Not More: Crea­ting High Value Content in the Peak Content Age
    Une nouvelle manière de trai­ter le sujet « faisons moins de conte­nus, mais des choses plus intel­li­gentes ». Avec quelques pistes en termes de formats et en termes de valo­ri­sa­tion de ces formats (surveys, vidéos, vie sur les plate­formes socia­les…) mais aussi avec une approche sur le « comment faire parti­ci­per vos lecteurs / vos pros­pects / votre commu­nauté » pour vrai­ment co-construire les conte­nus en les y asso­ciant. Si on sent vrai­ment cette tendance arri­ver, les solu­tions et les méthodes sont toute­fois encore un peu floues.
  • Topic Clus­ters Over Keywords: It’s the End of SEO (As We Know It)
    Cette session, en lais­sant traî­ner mes oreilles, n’a vrai­ment pas touché sa cible. Très débu­tant, déjà un peu daté (on parle de cocon séman­tique – le mot français pour « topic clus­ters » – depuis bien… deux ans, je dirais). Après, mes attentes sont peut-être trop élevées et le public moyen d’#Inbound17 clai­re­ment encore peu averti. À la ques­tion : « Connais­sez-vous le concept de PageRank ? », seul un quart de la salle a levé la main. Et le fait même qu’on pose cette ques­tion-là fin 2017… Voilà.

À la réflexion, il manque un indi­ca­teur de niveau débu­tant / medium / expert pour aider au choix des confé­rences.

J’ai égale­ment assisté à une session bonus sur les règles d’or du bon onboar­ding client pour une agence. Je vous en ferai grâce ici parce que c’était plutôt « cherry on the cake » pour moi dans mon programme de l’après-midi. Très bonne session au demeu­rant, bien menée, et avec pas mal d’hu­mour qui rassure toutes les agences dans la salle : c’est normal de galé­rer de temps à autre avec un client et il existe des solu­tions pour éviter les acci­dents. Good good, donc.

La fin de jour­née était dédiée au spec­tacle, avec deux comiques / stand-up come­dians au programme. Bien mené, drôle (même si j’ai loupé pas mal de blagues très cultu­relles) et avec une ambiance très, très posi­tive dans la salle. Belle manière de termi­ner la jour­née ! Allez, à mon tour de termi­ner la mienne avec un petit tour d’ho­ri­zon via les réseaux sociaux.

Revue de tweets quoti­dienne ! #Inbound17 HubS­pot

Je ne veux pas trop en rajou­ter, alors je ne mets qu’un seul tweet sur l’ex-première dame.

On parlait hier (et depuis deux ans) de faire moins de conte­nus, mais mieux. Michelle endorses this message.

Comme on a attendu 2 h et quelques avant le démar­rage de l’in­ter­view, j’ai eu le temps de jouer un peu avec les chat­bots :

Une bonne grille pour analy­ser sa matu­rité sales / marke­ting :

Côté plénière, un chef est venu parta­ger ses réflexions, toujours inté­res­sant de croi­ser les regards depuis d’autres disci­plines :

Une session à dérou­ler sur l’ABM (cliquez ici pour lire toute la suite de tweets qui reprend l’in­té­gra­lité de la confé­rence) :

Je travaille sur un chapitre « les Améri­cains dans une confé­rence » car il y a vrai­ment des trucs rigo­los… Notam­ment celui-ci : ils s’as­soient toujours sur les places du bord en premier. C’est le cas ailleurs, mais pas dans une telle propor­tion ! 🙂

Quelques règles pour éviter de partir dans le mur lors du lance­ment de son projet de marke­ting auto­ma­tion :

L’im­por­tance d’ex­po­ser son contenu et de doper sa visi­bi­lité (plusieurs fois, d’ailleurs, pas seule­ment au moment de la publi­ca­tion) :

Moins de conte­nus, mais posi­tion­nés beau­coup plus selon une logique de « niche ». L’im­por­tant : être le meilleur sur son sujet, à chaque contenu, et de capi­ta­li­ser sur des conte­nus « star » :

Certains spea­kers vont assez loin dans des concepts… renver­sants :

C’est la fin de jour­née, je commence à craquer… ^^

Mais, au fait, l’inbound, ça a de l’ave­nir ?

Hop, place au rire !

Et demain matin,pour garder la forme, y’a Zumba !

Sweet dreams et à bien­tôt !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés