HubS­pot #Inbound17 : seconde jour­née en photos, vidéos, expli­ca­tions et réseaux sociaux !

La nuit a été courte mais c’est plein d’éner­gie que j’ai commencé cette seconde jour­née ! Au menu de cette première vraie étape – après le mini-prologue d’hier (aussi sur mon LinkedIn) – des keynotes, des confé­rences, quelques rencontres impromp­tues, un apéro passé à rencon­trer des éditeurs de soft inté­grés à HubS­pot, et un débrief de la jour­née dans un after­work avec les quelques autres agences françaises présentes.

Histoire de mixer les diffé­rents sujets qui m’in­té­ressent (aligne­ment marke­ting-vente, tendances conte­nus, réseaux sociaux, vidéo, et la partie perfor­mance/metrics/analyse des retom­bées), j’avais prévu de parti­ci­per à ces sessions aujourd’­hui :

  • la keynote de Piera Gelardi, fonda­trice de l’agence Refi­nery 29, (un peu auto-érigée en) prêtresse de la créa­ti­vité « libé­rée et assu­mée » ;
  • la session d’Oli­ver Lopez, sur « Comment créer de la valeur pour les commer­ciaux ? » (quand on est au marke­ting et que les commer­ciaux ne voient pas vrai­ment en quoi on peut les aider, ndlr) ;
  • la session de Viveka von Rosen de Vengreso, (elle aussi, un peu auto-érigée en) prêtresse de l’usage de LinkedIn ;
  • la session de Jeremy Prior d’Epi­pheo, agence vidéo, sur les 10 grands types de vidéo qu’on peut utili­ser dans les diffé­rentes étapes du funnel de vente ;
  • la keynote de Brian Halli­gan & Dhar­mesh Shah, les fonda­teurs de HubS­pot ;
  • et enfin la session de Paul Roet­zer, de PR 20/20, sur les campagnes Quick Wins que l’on peut mettre en place pour géné­rer des leads et des retom­bées marke­ting-vente.

Dans l’en­semble, j’ai noté des dizaines de choses dans mon cale­pin lors de ces diffé­rentes sessions – ce à quoi on peut ajou­ter le simple fait de sortir de son bureau, de réflé­chir un peu diffé­rem­ment, de lais­ser de côté les emails et les coups de fil… tout ça aide pas mal à prendre du recul. Néan­moins, toutes les sessions ne sont pas de qualité et de profon­deur égales : beau­coup de choses « pour débu­tants », 90 % du public étant quand même là pour décou­vrir les bases. On est donc un peu frus­tré lorsque l’on connaît déjà pas mal de ces choses et que l’on souhai­te­rait aller plus loin, avoir des cas très précis, poin­tus… Mais cela confirme que, fina­le­ment, on n’est pas si largués que cela en Europe et que le travail de veille et d’ap­pren­tis­sage mené chez Invox paie vrai­ment #InstantFierté :).

Bon, puisque c’est ce que vous atten­dez tou·­te·s : voilà un petit résumé des high­lights de la jour­née, vus par les réseaux sociaux !

La jour­née a donc commencé sous le signe de la créa­ti­vité « radi­cale », celle qui amène les meilleures idées mais qui « coûte » aussi le plus à titre person­nel.

L’oc­ca­sion de rappe­ler quelques basiques sur la créa­ti­vité – qui se trouve parfois limi­tée dans les agences côté budget, avec les craintes du client, les dead­lines – et le besoin impé­rieux de retrou­ver des condi­tions propices au déve­lop­pe­ment créa­tif.

Il fallait bien opérer un choix (plus de 15 sessions en même temps parfois), et forcé­ment, à ce petit jeu, on tombe parfois dans des conf’ très « early stage/aware­ness/débu­tants ». Un peu frus­trant, surtout si l’on jette un œil sur son fil Twit­ter et qu’on voit qu’il y avait un super spea­ker à quelques salles de là…

Et puisqu’on est au rayon des gifs… Heureu­se­ment que la garde-robe Invox est bien garnie en pulls, hoodies et autres sweats parce que ÇA CAILLE dans ce frigo géant !

Puis j’ai enchaîné sur une session LinkedIn – là encore, assez débu­tant malgré quelques appren­tis­sages. Déjà, LinkedIn et Face­book semblent être les grands gagnants côté Social Media. Les deux plate­formes ont lancé beau­coup de nouveau­tés pour les entre­prises, notam­ment B2B, et les marke­teurs s’en donnent à cœur joie. Il n’y a pas de session sur Twit­ter par exemple, pas plus que sur Snap­chat ou Pinte­rest, me semble-t-il… Indi­ca­teur d’une tendance ?

Autre sujet dont on parle un peu partout ici : la vidéo, prise par tous les angles. Quels conte­nus mettre dedans ? Où la diffu­ser ? Comment en analy­ser la perfor­mance ? La rendre inter­ac­tive ? Bien en gérer la durée ? L’une des sessions portaient notam­ment sur les grands formats, asso­ciés bien sûr aux bonnes étapes du cycle de vente.

Je sais, à ce stade, vous vous dites « mais c’est quoi ces slides et ces salles toutes tris­tounes ? » Vous avez tota­le­ment raison : c’est un peu la diffé­rence entre la Cham­pions League (le mains­tage, la grande salle de 9 000 places) et les sessions/work­shops. Mais bon, parce que vous êtes sympas, je vous remets une petite louche de strass et de paillettes !

Et un jeu de mot pourri (qui n’est pas sans rappe­ler un vieil article paru ici il y a bien long­temps) !

Bon, tout ça pour dire qu’a­près quelques sessions en petites salles (qui peuvent quand même faire 500 places, hein, tout est rela­tif), le retour dans la plénière pour la keynote des deux fonda­teurs d’HubS­pot a été le bien­venu. Et, pour le coup, sans décep­tion aucune : autant sur le fond que sur la forme, les deux présen­ta­tions (une par fonda­teur) font partie des meilleures que j’ai vues ces dernières années. Inspi­rante, marrante, avec de vrais ensei­gne­ments – forcé­ment assez high level, le but n’étant pas ici de faire du pratico-pratique. Un travail énorme de story­tel­ling, de design, de gestion de la présence sur scène, de timing… Bref, pour donner des confé­rences régu­liè­re­ment, j’ai pris une bonne claque tout de même !

Les deux fonda­teurs ont traité le sujet de la crois­sance à travers plusieurs ques­tions : comment est-ce qu’on gran­dit en tant qu’en­tre­prise, qu’est-ce que cela implique sur la culture, le recru­te­ment, les process, la rela­tion avec les clients. Mais aussi, comment « bien » croître, sans cher­cher unique­ment à atteindre des chiffres expo­nen­tiels. Gran­dir, c’est aussi apprendre, se trans­for­mer, deve­nir mature.

Des réflexions perti­nentes, mixées avec des annonces sur les nouveaux produits HubS­pot. Là, trois grands axes : l’amé­lio­ra­tion de la partie CRM, une brique Custo­mer Support/Custo­mer Success, et une approche « conver­sa­tion » pour centra­li­ser tous les échanges avec un contact – que ce soit pour le marke­ting, les sales ou le support – dans une sorte d’inbox unique à la Zendesk. Bref, pas mal de choses à décor­tiquer dans les prochaines semaines !

Je vous livre pêle-mêle quelques-uns des moments (à voir aussi, une vidéo ici sur mon Insta­gram) :

Oh et appa­rem­ment il a fait jour et soleil à un moment aujourd’­hui. On aurait tendance à oublier le monde exté­rieur ici ! 🙂

L’info-qui-ne-sert-pas-à-grand-chose-mais-qui-est-marrante du jour : 18 000 litres de café seront servis sur la durée de la confé­rence. Pas éton­nant qu’il y ait la queue aux toilettes !

En atten­dant le lende­main, pas de raison de se lais­ser abattre : apéro dès 17 h, puis soirées spon­sors un peu partout dans les bars autour du centre de confé­rences, l’oc­ca­sion d’al­ler networ­ker un peu ! Il reste encore 2 jours sur place : ça promet d’être spor­tif !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés