E-commerce & content marke­ting : les conte­nus au service de vos ventes

Tous les types d’en­tre­prises sont passés, passent ou vont passer progres­si­ve­ment au Content Marke­ting, devenu en quelques années un élément clé des plans marke­ting. Avec l’im­por­tance du web, et les nouvelles règles et compor­te­ments que ce soit en SEO sur les moteurs de recherche ou sur les réseaux sociaux, le contenu est en effet de plus en plus au coeur des rela­tions entre une entre­prise et ses clients.

Le cas n’est pas diffé­rent avec nos amis les e-commerçants : si leur trafic provient encore majo­ri­tai­re­ment de quelques sources très « outbound » (appre­nez-en plus ici sur l’Inbound Marke­ting) comme le achats de mots-clés Adwords, les loca­tions de bases emails, l’af­fi­lia­tion, les compa­ra­teurs de prix ou les places de marché. Pour tous la bataille des conte­nus a commencé et ce pour plusieurs raisons :

  • la concur­rence s’est accrue : il faut trou­ver à se démarquer des autres boutiques e-commerce pour vendre, et cela ne se joue pas QUE sur le prix. Faire naître une tona­lité de marque, un senti­ment d’ap­par­te­nan­ce… est très impor­tant.
  • les règles du jeu SEO ont changé (voir notre article sur la place des conte­nus et du content marke­ting dans le réfé­ren­ce­ment natu­rel / SEO) et les conte­nus sont de mieux en mieux valo­ri­sés par Google, moteur de recherche tout puis­sant en Fran­ce… et quand Google demande quelque chose, en géné­ral, les e-commerçants ont inté­rêt à suivre 🙂
  • les réseaux sociaux ont de plus en plus leur impor­tance, et à part abreu­ver ses commu­nau­tés de photos de petits chats, bien obligé d’avoir un peu de contenu à leur mettre sous la dent pour créer de l’en­ga­ge­ment !
  • le syndrome du « Weak Email », ou « Email Pauvre », est bien présent : celui-ci se révèle lorsqu’a­près avoir reçu un, deux, trois… emails assez pauvres en conte­nus de la part d’une marque ou d’un site e-commerce, hé bien nous avons tendance à être « blasés » et à ne plus ouvrir les emails suivants, géné­rant ainsi un effon­dre­ment des taux d’ou­ver­ture ou de clics et donc de l’ef­fi­ca­cité des campagnes email.

Oui, mais alors, le contenu, c’est où et c’est quoi pour mon site de e-commerce ?

En réalité, il y a du contenu un peu partout et il sert à des choses diffé­rentes. Voici quelques exemples :

  • Votre News­let­ter. Telle­ment impor­tante qu’on y consacre un guide entier à décou­vrir : l’Art de la News­let­ter en Content Marke­ting ! C’est proba­ble­ment là que se cache le plus gros poten­tiel écono­mique : avec de « bons » conte­nus (pour chan­ger de vos push promo habi­tuels), vous pouvez animer votre fichier de clients passés et de pros­pects. (re)Donnez-leur l’ha­bi­tude de prêter atten­tion à ce que vous pouvez leur apprendre et ils vous feront bien plus confiance au moment d’ache­ter.
  • Vos pages produits / pages de caté­go­ries. On ne fait pas qu’y ache­ter : on y cherche aussi de l’info ! Non seule­ment le fait d’y mettre du contenu origi­nal vous aidera en SEO, mais cela donnera aussi un côté premium et rassu­rant (et on sait que ça compte !) à votre boutique.
  • Votre blog. Ou maga­zine web. Suivant votre spécia­lité (déco, produit high-tech, usten­siles de cuisine, frin­gues…) vous avez là l’op­por­tu­nité d’édi­to­ria­li­ser votre cata­logue produits. Faites des listes des meilleures ventes, des produits qui marchent bien ensemble, donnez des conseils (entre­tien, choix, look… la pano­plie est exten­sible à l’in­fini), parlez des nouvelles tendances, donnez des indi­ca­tions tech­niques, faites des guides pour les débu­tants : bref, parlez avec amour de vos produits !

Alors, vous passez quand au Content Marke­ting pour votre boutique ?
Besoin d’aide pour mettre en place votre blog ou votre news­let­ter ? On vous écoute ici !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés