E-commerçants : 7 raisons d’avoir une stra­té­gie de conte­nus (et boos­ter vos ventes)

Adwords, emai­ling promo, compa­ra­teurs de prix, market­places, push SMS : les e-commerçants n’ont que l’em­bar­ras du choix pour leurs armes de webmar­ke­ting. Pour­tant, parmi tout cet arse­nal, le content marke­ting est bien souvent oublié. De moins en moins cepen­dant, avec la prise de conscience que les conte­nus, quali­ta­tifs et origi­naux, sont une bonne manière d’at­ti­rer de nouveaux chalands et de les fidé­li­ser, avec un ROI long terme souvent bien supé­rieur à toutes les autres formes de campagnes. Retour sur les raisons qui devraient vous convaincre de vous y mettre !

Amélio­rer le SEO de votre boutique e-commerce

Le réfé­ren­ce­ment natu­rel est évidem­ment l’une de vos préoc­cu­pa­tions ! De plus en plus, Google accorde des “points” supplé­men­taires aux sites ou aux pages qui proposent du contenu perti­nent, origi­nal et de qualité. Créer des conte­nus, c’est donc l’as­su­rance de créer de nouvelles pages, de prendre posi­tion sur des mots-clés inté­res­sants, de faire du cross-linking interne entre vos pages, et donc d’amé­lio­rer votre SEO en l’es­pace de quelques mois. Et ce trafic vous sera acquis dura­ble­ment…

Faire la diffé­rence avec les autres boutiques

Il est rare qu’un ache­teur poten­tiel ne s’ar­rête que dans une seule boutique avant de faire son choix et de passer à l’acte d’achat. En géné­ral, il surfe sur 2 à 4 sites marchands et sa déci­sion sera un mix entre : celui qui a le meilleur prix, celui qui lui procure la plus grande confiance et celui qui lui provoque une bonne émotion. Le contenu permet de jouer sur les deux derniers critères ; c’est donc poten­tiel­le­ment un élément impor­tant pour boos­ter votre taux de conver­sion !

Réchauf­fer de vieux clients ou des pros­pects froids : l’art de la news­let­ter !

Si votre boutique opère depuis quelques temps déjà, vous avez proba­ble­ment un fichier propects-clients qui commence à être inté­res­sant. Peut-être que parmi eux se trouvent de vieux contacts : c’est ce que l’on appelle un “fichier froid”. Vous pouvez “travailler” ce fichier avec des promos, mais ce n’est sûre­ment pas la meilleure entrée en matière avec eux. Par contre, en leur envoyant une news­let­ter avec des conseils, des astuces, des tendances, vous avez une chance de les inté­res­ser à nouveau !

Coupure pub : un ebook gratuit pour aller encore plus loin dans votre stra­té­gie de content marke­ting pour votre site e-commerce :

004---Ecommerce-et-contenus  Ebook-Ecommerce-Contenus-pourquoi  Ebook-Ecommerce-Contenus-infos

Ebook-Ecommerce-Contenus-types-de-contenus  Ebook-Ecommerce-Contenus-cas-pratiques  Ebook-Ecommerce-Contenus-inbound-marketing

Télé­char­gez tout de suite notre livre blanc sur l’art de la news­let­ter !

Boos­ter vos taux d’ou­ver­ture de campagnes emai­ling

C’est un peu un corol­laire au point précé­dent. Si mail après mail, vous mettez un peu de conte­nus perti­nents et non commer­ciaux dans vos envois, vous allez réha­bi­tuer vos lecteurs à ouvrir vos emails par inté­rêt. Vous lutte­rez ainsi contre le fameux (et fâcheux) “weak email syndrome” ou “syndrôme de l’email pas inté­res­sant”. Mettez-vous à la place d’un “inscrit” à vos emails : après 3 ou 4 envois pure­ment commer­ciaux qui ne vous inté­ressent pas, vous n’al­lez plus ouvrir les emails du tout. Et encore, il s’agit-là du meilleur des cas, puisque dans le pire des cas votre desti­na­taire vous mettra en spam…

Le contenu, préa­lable à de la vira­lité sur les réseaux sociaux

Il est peu probable que vos visi­teurs partagent volon­tiers, sans incen­tive parti­cu­lière, votre site ou même vos fiches produits. Si vous avez placé des boutons de social sharing sur votre boutique, vous devez savoir de quoi je parle : vrai­sem­bla­ble­ment, les comp­teurs ne s’af­folent pas trop…
En revanche, pour ceux qui tiennent un blog avec du “vrai” contenu (c’est-à-dire pas des promos commer­ciales), les partages ont tendance à affluer. En effet, sur les réseaux sociaux, on partage bien plus spon­ta­né­ment des conte­nus que des offres commer­ciales ! Et comme les partages sociaux sont main­te­nant pris en compte dans les algo­rithmes des moteurs de recher­che…

Montrer votre exper­tise (et mieux rassu­rer vos visi­teurs)

Oui, votre site e-commerce clâme à gauche et à droite que vous êtes un site très très fiable et expert de son sujet. Diffi­cile de le prou­ver simple­ment avec un cata­logue et des pages produits. Il va falloir prendre la parole, donner des conseils, parler des tendances, faire un peu de pros­pec­ti­ve… tout en utili­sant les bons mots, le bon ton et en racon­tant la bonne histoire pour donner envie au visi­teur d’ache­ter chez vous !

Bâtir pour le long terme

Comme tout e-commerçant, vous êtes très sensible au ROI court terme de vos campagnes marke­ting et c’est bien normal. Par contre, vous êtes aussi très conscient qu’il y a un petit problème : si vous coupez vos budgets campagnes, votre trafic va s’ef­fon­drer quasi­ment du jour au lende­main !

Avec le content marke­ting, c’est un peu diffé­rent puisque ce qui reste, si vous ne faites rien d’autre, ce sont le trafic en prove­nance des moteurs de recherche (SEO / réfé­ren­ce­ment natu­rel) et votre trafic direct (les personnes qui vous connaissent et viennent chez vous direc­te­ment). Avoir une stra­té­gie de conte­nus joue sur les deux aspects : vous travaillez et amélio­rez votre SEO ; vous bâtis­sez une image d’ex­pert et de crédi­bi­lité impor­tante, qui contri­bue à construire votre marque.
N’hé­si­tez pas à décou­vrir notre ebook sur les diffé­rentes formes de conte­nus pour savoir comment mettre en place votre stra­té­gie de content marke­ting. Et bien entendu, contac­tez-nous si vous avez besoin d’aide pour mettre en place un blog ou vos news­let­ters conte­nus !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés