#ContentMar­ke­ting Les inter­views sont vos meilleures amies !

Ca y est ! Votre media est lancé, votre ligne édito­riale défi­nie, votre cible de lecto­rat semble accro­cher et vous commen­cez même à voir quelques retom­bées busi­ness sur votre stra­té­gie de conte­nus. Le moment est donc idéal pour passer à l’étape suivante : faire parler d’autres personnes que vous sur votre support. Inter­views et posts invi­tés sont en effet des ingré­dients parti­cu­liè­re­ment effi­caces dans le cadre d’une stra­té­gie de Content Marke­ting et ceci pour plusieurs raisons :

  • La crédi­bi­lité. Votre média de niche gagnera en légi­ti­mité si vous y faites inter­ve­nir un expert sur votre sujet de prédi­lec­tion. Tous n’ont pas forcé­ment la possi­bi­lité de faire recon­naître leur travail et l’idée de pouvoir s’ex­pri­mer dans un média quali­ta­tif et ciblé les flat­tera à coup sûr. De votre côté, vous gref­fe­rez la crédi­bi­lité de votre inter­ve­nant à votre média ; les deux parties y trou­ve­ront donc leur compte.
  • Les oppor­tu­ni­tés commer­ciales. Il est quand-même bien plus facile d’en­trer en contact avec une personne par le biais d’un « Bonjour ! Vous êtes un expert sur [le sujet] et il se trouve que nous animons un maga­zine spécia­lisé sur [le sujet]. Nous serons ravis d’avoir quelques retours d’ex­pé­rience de votre part ! » plutôt qu’a­vec un tradi­tion­nel (et un peu rentre-dedans) « Bonjour, nous adore­rions vous vendre quelque chose ». Non ?
  • Plus de contenu, de la pub en prime !  Forcé­ment, si votre média devient the place to be dans votre secteur, les absents souhai­te­ront y figu­rer… Plus de conte­nus donc, plus d’in­tro­duc­tions busi­ness et plus de leviers seront au rendez-vous ! D’au­tant qu’a priori, ces personnes parle­ront certai­ne­ment de leur inter­ven­tion sur votre media autour d’elles. Publi­cité gratuite :) !
  • Bonus : citez des noms. On aime lire des choses sur des personnes ; c’est un excellent moyen de rete­nir l’at­ten­tion. Alors rete­nez bien cette maxime : Names, names et names!

Main­te­nant que les bases sont établies la ques­tion que vous vous posez sans doute est : qui vais-je inter­vie­wer ? Pour y répondre, gardez en tête votre objec­tif prin­ci­pal : produire du bon contenu. Dès lors, inter­ro­gez-vous sur les personnes de votre réseau suscep­tibles d’avoir quelque chose d’in­té­res­sant à racon­ter. Clients, pros­pects, blog­geurs, parte­nai­res… Réflé­chis­sez surtout à l’angle sous lequel ces personnes pour­ront trai­ter des infor­ma­tions que votre cible parta­gera !

Inter­view ? Post invité ? Rubrique dédiée à un contri­bu­teur externe ?

On y est ! Vous avez choisi votre (vos) inter­ve­nant(s) et cher­chez à le faire s’ex­pri­mer sur votre média. Plusieurs moyens s’offrent alors à vous. Liste non exhaus­tive :

  • La clas­sique inter­view. Vous posez les ques­tions, l’in­ter­viewé répond, vous trans­cri­vez. En mode court (3 ques­tions à, ça marche assez bien sur le web) ou long ; tant que le contenu est inté­res­sant, vous pouvez y aller sans vous impo­ser de limites.
  • L’en­tre­tien / portrait. Un dérivé de l’in­ter­view qui laisse place à plus de subjec­ti­vité de votre part, puisque vous allez refor­mu­ler et recou­per les propos de votre inter­lo­cu­teur. En prenant le soin de garder des cita­tions origi­nales, pour ryth­mer l’ar­ticle !
  • La tribune ou post invité. Ici, vous lais­sez carte blanche à votre inter­viewé. Vous ne lui posez pas de ques­tions et vous le lais­sez s’ex­pri­mer libre­ment… dans les limites de la ligne édito­riale de votre média (puisque vous l’au­rez briefé au préa­lable).
  • La rubrique / le statut d’au­teur externe récur­rent. A réser­ver pour les inter­lo­cu­teurs ayant un contenu à grosse valeur ajou­tée et poten­tiel­le­ment un inté­rêt à s’ex­pri­mer dans votre média. Ils y trouvent une forme d’ac­com­plis­se­ment person­nel, sont prêts à en faire davan­tage : ouvrez-leur votre porte.

Quid du process ?

En optant pour des inter­views, vous allez clai­re­ment jouer au petit rédac chef ! Quelques points clés pour vous aidez à mener à bien votre mission :

  1. Choi­sis­sez vos inter­ve­nants. Pour cela, faites appel à votre réseau : carnet d’adresses, contacts LinkedIn, spea­kers lors d’une confé­ren­ce… Tous ont poten­tiel­le­ment quelque chose d’in­té­res­sant à racon­ter.
  2. Lancez-vous ! Présen­tez et mettez en avant votre média. Montrez à votre inter­lo­cu­teur l’in­té­rêt – des deux parties – qu’il y a à colla­bo­rer. Valo­ri­sez le côté « partage d’ex­pé­rience/bonnes pratiques/échanges entre pairs ».
  3. Défri­chez le sujet. Commen­cez par des ques­tions géné­rales. Quelles sont vos anec­dotes ? Quel est votre parcours person­nel ? Quels sont les enjeux du secteur selon vous ? Orien­tez l’en­tre­tien au besoin. Dans le cas d’une tribune, ne négli­gez pas l’étape du brief édito­rial pour cadrer l’in­ter­viewé.
  4. Récu­pé­rez les données. Par mail, au télé­phone, en face-à-face… En prenant le soin de lais­ser la personne s’ex­pri­mer d’elle-même.
  5. Mettez en forme. Mise en page, aéra­tion du texte, choix de la typo­gra­phie, des passages à mettre en valeur en gras… Autant d’élé­ments qui joue­ront un rôle dans la percep­tion de qualité.
  6. Vali­dez. Ne publiez pas sans faire relire !
  7. Publiez et assu­rez le folluw-up. Tenez votre inter­viewé au courant (des commen­taires ? des remer­cie­ments ? plus de visi­bi­lité ? etc.). Faites un mini­mum de promo­tion de son papier autour de vous. Bref, montrez à votre inter­lo­cu­teur que vous êtes fier d’avoir son témoi­gnage dans votre média !

Quelques mises en garde !

Faire inter­ve­nir des personnes exté­rieures à votre petite équipe de rédacs internes, c’est très bien. Atten­tion toute­fois à ce que cela ne se retourne pas contre vous (et vos inter­lo­cu­teurs) : faites les choses comme il se doit ! A pros­crire, donc :

  • Les conte­nus trop commer­ciaux. Une inter­view n’est pas un publi-rédac­tion­nel ; à vous de cadrer votre inter­lo­cu­teur lors de votre entre­tien pour que celui-ci parte dans une direc­tion… inté­res­sante, tiens ! Du coup, on évitera aussi les inter­views du type « Nos clients témoignent ». Le lecteur n’est pas dupe ;).
  • Les conte­nus trop creux. Votre inter­lo­cu­teur vous a fourni trop peu de contenu, pire, il est tombé dans la bana­li­té… Ne publiez pas ! Reve­nez plutôt à lui en lui expliquant (avec diplo­ma­tie) que votre lecto­rat aime­rait sans doute plus d’in­sights de sa part (et moins de bull­shit). Vous vous rendrez service mutuel­le­ment.
  • Les sujets trop méca­niques. En manque de temps (ou d’ins­pi­ra­tion), vous avez tendance à poser exac­te­ment les mêmes ques­tions à chaque inter­lo­cu­teur… No way! Une inter­view, ça se prépare. Des ques­tions, ça se cible ! Faites-en sorte que votre inter­viewé se creuse les méninges, se livre à votre lecto­rat.

En bref, soyez origi­nal, créa­tif et faites en sorte que ceux qui s’ex­priment dans votre média le fassent dans les meilleurs condi­tions. Main­te­nant, c’est à vous ! ;)

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés