Content marke­ting : en route pour “l’ad­vo­cacy” autour de votre marque !

C’est quoi ça l’advo­cacy ? Encore un terme anglo­saxon dans les colonnes de ce blog ? Oh My God !! Oui, c’est vrai, nous allons encore parler d’un concept marke­ting assez nova­teur, et qui n’a pas vrai­ment d’équi­va­lence française arrê­tée. On pour­rait parler de “déve­lop­pe­ment de réseaux d’am­bas­sa­deurs de la marque” par exemple. 9 lettres. Pas mieux.

Bon. Mais de quoi parle-t-on, au juste, lorsque l’on parle d’advo­cacy ?

Petite expli­ca­tion en vidéo ;) (et retrou­vez nos autres vidéos sur notre chaîne youtube)

Il existe tout un tas d’études plus ou moins scien­ti­fiques et très anglo­saxonnes (nous vous en faisons grâce ici ;) ) qui tendent à prou­ver qu’un message a jusqu’à 20 fois plus d’im­pact lorsque ce n’est pas la marque qui le promeut mais lorsqu’il s’agit de promot­teurs “humains”. En gros, si le message est trans­mis par l’un de vos colla­bo­ra­teurs, de vos clients ou d’am­bas­sa­deurs, il sera vu comme beau­coup plus crédible aux yeux des lecteurs poten­tiels. Et ça, pour le contenu que nous créons chez Invox, cela a beau­coup d’im­por­tance.

En effet, notre métier consis­tant à créer des conte­nus web pour posi­tion­ner l’ex­per­tise de nos clients, géné­rer trafic et leads, et derrière nour­rir ces leads dans la durée (avec ou non du marke­ting auto­ma­tion), l’ex­po­si­tion des conte­nus est primor­diale. Et les premiers à pouvoir le faire, ce sont souvent les commer­ciaux, les équipes support, et de manière géné­rale les personnes, dans vos équipes, qui sont en contact avec l’ex­té­rieur. Car toutes et tous ont aussi leur propre visi­bi­lité, notam­ment sur les réseaux sociaux (visi­bi­lité que pas mal de grands groupes essaient de masquer, en ayant des poli­tiques social media très restric­tives sur la prise de parole sur Twit­ter, Linke­din ou Face­book).

Toute l’idée de l’advo­cacy est de monter donc des “réseaux d’am­bas­sa­deurs”. Mais qui peuvent-ils être ?

  • En interne, peuvent être concer­nés tous les colla­bo­ra­teurs ou alors seule­ment une cible spéci­fique : comi­tés de direc­tion, commer­ciaux, tout le monde… le choix est vaste. Mais par expé­rience, plus le cercle est large, plus le dispo­si­tif fonc­tionne bien – simple­ment prévoir de diffé­ren­tier et d’adap­ter éven­tuel­le­ment les messages ;
  • En externe, on peut comp­ter plusieurs cercles, comme par exemple vos meilleurs clients, un réseau de distri­bu­teurs, des personnes iden­ti­fiées comme pres­crip­teurs…

Dès que les premiers élus ont été iden­ti­fiés, il reste alors à mettre en place une méca­nique permet­tant de favo­ri­ser par les “advo­cates” le partage de conte­nus issus de l’en­tre­prise. Ce sont alors eux qui pren­dront la parole en leur nom, autour de sujets et théma­tiques connexes à ceux abor­dés par l’en­tre­prise.

L’advo­cacy pren­dra la forme par exemple :

  • de partages d’ar­ticles de blogs sur les diffé­rents réseaux sociaux
  • de la prise de parole sur un forum d’en­traide sur la théma­tique
  • de la propo­si­tion à leurs contacts de parti­ci­per à un webi­nar ou de télé­char­ger un livre blanc
  • du renvoi depuis leurs profils sociaux vers le site de l’en­tre­prise
  • de la répé­ti­tion / propa­ga­tion de certains statuts Twit­ter ou Face­book, ou publi­ca­tions Linke­din de l’en­tre­prise
  • de la reprise à leur compte de certaines annonces posi­tives de l’en­tre­prise
  • de l’aide à la construc­tion de la marque employeur

Certes l’advo­cacy peut prendre de multiples formes, dans plein d’en­droits diffé­rents et sur beau­coup de sujets. Mais dans la recherche d’une posi­tion de “thought leader” (ie : leader de pensée) pour la marque, ce travail est très impor­tant et doit s’as­seoir sur les conte­nus perti­nents et inté­res­sants créés par l’en­tre­prise. Blog, livres blancs, webi­nars, info­gra­phies, slide­sharetout est prétexte à partage et à discus­sion pour chacun de vos ambas­sa­deurs.

Et cela fonc­tionne : sur les quelques clients sur lesquels nous avons beta-testé notre “advo­cacy program”, nous notons à la fois une progres­sion du trafic (plus de 20 % du trafic pouvant être ratta­ché à ces actions), ET une percep­tion quali­ta­tive par les équipes – notam­ment commer­ciales – qui ont ainsi une belle occa­sion de renouer avec leurs contacts et animer leurs profils… et donner plus envie de travailler avec eux à leurs pros­pects !

N’hé­si­tez pas à nous contac­ter pour en savoir plus et savoir comment Invox peut vous accom­pa­gner. Et deve­nez advo­cate de nos conte­nus Invox en parta­geant les conte­nus de notre merveilleux blog sur le content marke­ting et le marke­ting auto­ma­tion ;)

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés