Pourquoi et comment mettre en place (puis animer) un comité édito­rial dans votre entre­prise

Se lancer dans le content marke­ting implique, de fait, la mise en place d’une stra­té­gie édito­riale et le lance­ment d’une produc­tion de conte­nus pour son entre­prise. Ce qui demande un peu d’or­ga­ni­sa­tion, vous vous en doutez ! Dans ce cadre, le comité édito­rial est un élément clé et très struc­tu­rant pour la réus­site de votre projet. Voilà pourquoi nous reve­nons en détails dans cet article sur cet impor­tant rendez-vous édito, en répon­dant aux ques­tions que vous vous posez peut-être. Avec toujours le souci d’être hyper concrets pour être au plus près de vos besoins !

Alors, c’est quoi un comité édito­rial ?

Un comité édito­rial, en content marke­ting, est un rendez-vous récur­rent (à distance ou physique) au cours duquel les diffé­rents parti­ci­pants s’ac­cordent sur le choix des conte­nus à paraître sur leur publi­ca­tion en ligne, autre­ment dit sur leur blog, leur maga­zine web et/ou leur news­let­ter. Géné­ra­le­ment piloté par un content mana­ger, il est le lieu où l’on met à plat les enjeux internes, où l’on défi­nit les théma­tiques sur lesquelles il est perti­nent de se posi­tion­ner, où l’on donne un angle aux sujets des articles à trai­ter, où l’on s’ac­corde sur les formats qu’ils pren­dront et où, in fine, on se met d’ac­cord sur tous les conte­nus que l’on va produire sur le mois, voire le trimestre à venir. Des déci­sions arrê­tées pendant ce comité découle la mise en place d’un plan­ning de publi­ca­tions (ou plan­ning édito­rial).

Qui doit être de la partie ?

Que vous déci­diez d’in­ter­na­li­ser la produc­tion de vos conte­nus ou de la délé­guer à une agence de content marke­ting, la tenue d’un comité édito­rial est essen­tielle et néces­site la parti­ci­pa­tion de diffé­rents inter­ve­nants. Côté entre­prise, devront parti­ci­per tous les acteurs impliqués dans la stra­té­gie de content marke­ting et notam­ment :

  • La personne en charge de la stra­té­gie de conte­nus. En fonc­tion de la taille de l’en­tre­prise, il pourra s’agir du Respon­sable Édito­rial / Content Mana­ger interne, du Respon­sable Commu­ni­ca­tion, du Respon­sable Marke­ting Digi­tal…
  • Les réfé­rents sur certains sujets à trai­ter. On fait ici allu­sion aux spécia­listes, dans l’en­tre­prise, d’une théma­tique que l’on souhaite abor­der. Leur savoir est aussi précieux qu’in­dis­pen­sable lors de la phase de prise de brief (nous revien­drons d’ailleurs sur l’im­por­tance du brief dans un prochain article).
  • Les personnes impliquées dans la rédac­tion des conte­nus (essen­tiel­le­ment les rédac­teurs et/ou jour­na­listes internes).
  • Éven­tuel­le­ment, quelques invi­tés ponc­tuels si les sujets le néces­sitent (notam­ment un ou plusieurs commer­ciaux de l’en­tre­prise, les équipes support ou SAV, les Custo­mer Success Mana­gers, etc.)

Côté agence, devra parti­ci­per la personne en charge du déploie­ment de votre stra­té­gie de conte­nus (chez Invox, c’est notre équipe de content mana­gers qui tient ce rôle clé !).

Dans tous les cas, gardez à l’es­prit qu’il est perti­nent de sensi­bi­li­ser l’en­semble de vos colla­bo­ra­teurs à ce qui se trame dans la boîte côté conte­nus. En expliquant avec péda­go­gie l’in­té­rêt de cette démarche, dans le cadre d’une tran­si­tion digi­tale réus­sie (et néces­saire).


À lire aussi : Comment vendre le content marke­ting en interne ?


Pourquoi faire un comité édito­rial ?

Si vous avez bien suivi le début de cet article, vous devez norma­le­ment commen­cer à voir l’in­té­rêt de mettre en place un comité édito­rial :p. Néan­moins, voici quatre des prin­ci­paux béné­fices de ce rendez-vous :

  • Le comité édito­rial parti­cipe au respect de la stra­té­gie édito­riale défi­nie en amont. Notam­ment parce qu’il est récur­rent et, surtout, piloté par un Content Mana­ger… dont le rôle est de veiller à la bonne exécu­tion de ladite stra­té­gie.
  • Il apporte de la struc­ture dans les méandres arti­sa­naux de la produc­tion de conte­nus. Encore plus lorsque l’on en ressort avec des direc­tives précises, un plan­ning et des dead­lines fixes ! 🙂
  • Il consti­tue un lieu de stimu­la­tion de la créa­ti­vité, permet­tant de s’as­su­rer de trai­ter les bons sujets, selon les bons formats.
  • Enfin, le comité édito­rial fédère l’en­semble des parties prenantes autour du merveilleux « projet conte­nus ». Car, rappe­lons-le tout de même, c’est un véri­table temps d’échange, propice à la colla­bo­ra­tion trans­ver­sale, au partage de sa veille et à la mobi­li­sa­tion de l’in­tel­li­gence collec­tive autour des conte­nus !

Mais comment faire CONCRÈTEMENT pour instau­rer et animer ce fameux comité édito­rial ?

Ohé, j’al­lais y venir ! Main­te­nant que vous savez préci­sé­ment ce qu’est un comité édito­rial, à quoi ça sert, ce qu’on y raconte et qui doit y parti­ci­per, concen­trons-nous sur deux points clés : la mise en place et l’ani­ma­tion.

1/ La mise en place

C’est le moment impor­tant où le Content Mana­ger va devoir iden­ti­fier les parties prenantes de l’en­tre­prise qui devront être impliquées ! Ensuite, charge à lui de les convaincre de l’im­por­tance de ce rendez-vous, a minima trimes­triel, au mieux mensuel. Notre reco ? La péda­go­gie ! Expliquez clai­re­ment l’enjeu struc­tu­rant de ce comité en sensi­bi­li­sant les prin­ci­paux concer­nés au fait que cela leur fera gagner du temps par la suite (ex : moins d’al­lers-retours avec les rédac­teurs si les angles des articles sont bien défi­nis).

Dans le cas où une agence de content marke­ting est impliquée dans ce comité édito­rial, prévoyez une immer­sion au sein de votre entre­prise des réfé­rents côté agence. Cela leur permet­tra de mieux iden­ti­fier vos problé­ma­tiques, vos enjeux, et d’être en mesure de vous chal­len­ger sur le choix des conte­nus à produire !

Puisqu’on en parle : 1min30 pour choi­sir votre agence de content marke­ting ! 

Dernier conseil hyper impor­tant : construi­sez une métho­do­lo­gie, un déroulé type, afin d’ins­crire vos comi­tés dans une routine effi­cace. Inutile de vous infor­mer qu’un comité édito­rial, ça se prépare (= on ne vient pas à l’ar­rache). Comme pour toute réunion d’en­tre­prise qui se respecte, nous vous recom­man­dons, entre autres, de ne surtout pas faire l’im­passe sur l’ordre du jour (à envoyer de préfé­rence une semaine avant la tenue du comité) et le compte-rendu.

Une fois passées ces trois étapes, vous pouvez vous lancer dans l’ani­ma­tion de votre premier comité édito­rial !

2/ L’ani­ma­tion

C’est le vif du sujet, on est chaud, on est dedans. En véri­table chef d’or­chestre, le Content Mana­ger lance les hosti­li­tés. Voici un déroulé-type sur lequel il peut s’ap­puyer :

  1. Intro­dui­sez les parti­ci­pants en préci­sant leur rôle respec­tif dans la produc­tion de conte­nus et annon­cez l’ordre du jour : ≃ 5 mins ;
  2. Faites un état des lieux de ce qui est en cours sur la publi­ca­tion, pour que tout le monde soit « à jour », en prenant le soin de faire un repor­ting de ce qui a marché ou non en termes de contenu : ≃ 5–7 mins ;
  3. Si le sujet s’y prête, résu­mez les posi­tions des concur­rents, les derniers sujets abor­dés et leurs angles d’at­taque : ≃ 5 mins ;
  4. Présen­tez les sujets que vous recom­man­dez d’abor­der sur le(s) mois à venir en justi­fiant vos choix et en expliquant, pour chacun d’entre eux, la valeur ajou­tée pour l’en­tre­prise : ≃ 2 mins par sujet ;
  5. Solli­ci­tez les parti­ci­pants pour avoir leur feed­back, inté­grez leurs sugges­tions et récu­pé­rez tous les éléments de brief néces­saires au lance­ment en produc­tion des conte­nus. Et assu­rez-vous d’avoir toutes les infos dont vous aurez besoin pour mener à bien la produc­tion (ex : contacts de personnes à inter­vie­wer pour un sujet) : ≃ autant de temps que néces­saire ! ;
  6. Rédi­gez et envoyez un compte-rendu avec « pour actions » et dead­lines fixes aux parti­ci­pants. Et calez tout de suite la date du prochain comité (dans l’idéal, un rendez-vous récur­rent est déjà bloqué dans les agen­das) !

Comité édito­rial : quelques best prac­tices pour termi­ner

Pour faire de vos comi­tés édito­riaux une réus­site, voici quelques dernières recom­man­da­tions pratiques :

  • Cadrez le comité : un seul anima­teur pour donner la parole aux parti­ci­pants, un timer pour véri­fier les temps de paroles, le respect de l’ordre du jour défini, etc.
  • Mais ayez quand même le réflexe de noter toutes les bonnes idées qui émergent, même si elles ne sont pas à l’ordre du jour et que vous n’avez pas le temps de les déve­lop­per. Vous les trai­te­rez par la suite, lors d’un prochain comité par exemple !
  • Envoyez le compte-rendu à chaud, peu de temps après la fin du comité (pour vous faci­li­ter la tâche, vous pouvez prendre des notes en live et de façon colla­bo­ra­tive, sur un docu­ment partagé, type Google Docs). Et mettez-y en avant les to-do de chacun des parti­ci­pants avec les dates butoirs précises.
  • Ne tardez pas à faire le follow-up et n’hé­si­tez pas à relan­cer les personnes impliquées si jamais il vous manque encore des infos à la sortie du comité (chose que l’on tend à éviter, évidem­ment :))
  • Essayez de prendre de l’avance même si le comité est mensuel : se proje­ter sur les prochains mois permet d’être sûr d’avoir le temps de se posi­tion­ner sur de gros sujets, sur des théma­tiques saison­nières, sur un événe­ment central de la profes­sion, etc.
  • N’ou­bliez pas le fun 🙂 ! Le comité édito est certes un rendez-vous stra­té­gique, mais cela ne doit en aucun cas vous empê­cher de le rendre sympa, ludique et enga­geant !

Astuce : pour être sûr d’avoir toutes les infos néces­saires au lance­ment de votre produc­tion, n’hé­si­tez pas à enre­gis­trer le comité édito ! 

Retrou­vez tous nos conseils pour réus­sir votre comité édito dans notre vidéo (car oui, nous avons aussi une chaîne youtube !)

Et si, malgré tout, vous ressen­tez le besoin de vous faire accom­pa­gner, notre équipe sera ravie de vous aider dans le cadre d’une forma­tion. Parce que consti­tuer et animer un comité édito­rial est une véri­table clé de réus­site de votre stra­té­gie de content marke­ting.

Contac­tez-nous !
Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés