5 types de vidéo qui vont boos­ter votre content marke­ting

C’est décidé, vous allez prendre la parole de façon perti­nente sur le web, et plusieurs conte­nus s’offrent à vous. Parmi eux, la vidéo figure en bonne posi­tion dans les tendances, puisqu’elle devrait repré­sen­ter jusqu’à 50 % du trafic en 2014*. Seule­ment voilà, vous vous deman­dez encore dans quelles mesures ce format vous permet­tra de susci­ter l’adhé­sion de vos clients, d’ac­qué­rir des leads et de déve­lop­per votre busi­ness. Voici donc une sélec­tion de 5 types de video qui devraient vous aider à boos­ter votre marke­ting de contenu.

1/ La vidéo de présen­ta­tion / démons­tra­tion

  • En bref : c’est un peu la vidéo de base, celle qui permet­tra à vos clients de décou­vrir votre produit/service sous toutes ses coutures. Et ça marche : 46 % des consom­ma­teurs se disent encou­ra­gés à recher­cher des infor­ma­tions complé­men­taires sur un produit après en avoir vu la démo en ligne*.
  • Le plus : la trans­pa­rence. En inté­grant des éléments multi­mé­dia attrac­tifs (texte, audio, photos…), vous offrez un panel de rensei­gne­ments à vos clients qui seront déci­sifs dans leur acte d’achat.
  • Le moins : c’est plus de la pub que du contenu ! Si c’est l’un des conte­nus à avoir, ce n’est surtout pas LE SEUL à avoir, sinon vous n’at­ti­re­rez personne chez vous…

Exemple : le Samsung Galaxy SIII de Samsung

2/ La vidéo tuto­rial

En bref : sans doute parmi tous les types de vidéo, celui qui est le plus pratique, puisqu’il va expliquer très concrè­te­ment à l’usa­ger comment utili­ser votre produit/service ou comment effec­tuer certaines choses. En gros, ce sont des « how-to », où l’on met les mains dans le cambouis.

Le plus : le client s’iden­ti­fie rapi­de­ment. Ce genre de contenu en mode « how to » marche aussi très bien dans les recherches Google – pensez à décrire en texte les diffé­rentes étapes de l’usage.

Le moins : c’est encore un peu de la pub… même si vous avez de la place pour en faire un contenu « intel­li­gent » qui aide vos visi­teurs à mieux faire leur propre travail. Bref, vous commen­cez à nous voir venir !

Exemple : Instal­ler un four (Lancez-vous / Casto­rama)

3/ La vidéo émotion­nelle

En bref : c’est bien connu, le consom­ma­teur est parti­cu­liè­re­ment sensible aux vidéos qui suscitent en lui une émotion (humour, empa­thie, exta­se…). Ce type de vidéo, qui met plus en avant un univers qu’un produit en lui même, est très effi­cace.

Le plus : le consom­ma­teur se projette dans votre univers. L’as­pect commer­cial est partiel­le­ment gommé et donne à voir votre produit sous un nouvel angle. De plus, ce genre de vidéo met en avant votre créa­ti­vité.

Exemple : Les 10 petits doigts du bébé Orange

4/ La vidéo inter­view

En bref : comme son nom l’in­dique, c’est une inter­view. Vous lais­sez un inter­ve­nant exté­rieur s’ex­pri­mer sur votre sujet de prédi­lec­tion.

Le plus : En donnant la parole à une person­na­lité connue ou un expert sur votre média en ligne, vous crédi­bi­li­sez votre contenu. On vous en parlait ici, les inter­views sont vos meilleures amies ! ;)

Exemple : Inter­view de Jessica Delpi­rou, DG France Meetics pour le cabi­net de recru­te­ment Ineva­part­ners & le site spécia­li­sée dans les star­tups Maddy­neews

5/ La vidéo culture d’en­tre­prise

En bref : ici, vous montrez à vos clients qui se cache derrière votre marque. Vous pouvez par exemple présen­ter les membres de votre équipe, les liens forts qui les unissent, mettre en avant votre passion pour votre métier et la raison pour laquelle vous travaillez dans votre domai­ne… Là encore, profi­tez-en pour donner la parole à vos équipes pour qu’ils partagent leur exper­tise et rendent celui qui regarde la vidéo plus intel­li­gent /smart / effi­cace / … !

Le plus : vous mettez de l’hu­main dans votre rela­tion avec le client, le rassu­rez et lui donnez envie d’y croire !

Exemple : la culture d’en­tre­prise chez Jimdo

Et la vidéo témoi­gnage ? Chez Invox, on vous recom­mande de l’uti­li­ser avec parci­mo­nie. Le risque avec ce genre de contenu, c’est que l’on peut  vite tomber dans le cliché de la vidéo très commer­cia­le… On fait allu­sion ici aux (faux) testi­mo­niaux clients à la gloire de votre produit/service. N’ou­bliez pas : le client n’est pas dupe. 🙂

*D’a­près une info­gra­phie publiée par la société améri­caine Brain­shark.  

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés