Le blog du Content Marketing

Les 7 définitions à connaître sur les nouvelles tendances marketing & marketing de contenus

7-tendances-marketing-Invox

Les modes tendent à s’accélérer en webmarketing… Pas toujours facile de suivre l’évolution des tendances et des pratiques marketing. Au milieu de celles-ci, la présence des contenus “intéressants” comme pièces centrales de la présence en ligne des entreprises – notamment B2B – semble tout de même se confirmer. Ces contenus peuvent prendre de multiples formes, pour servir des intérêts et des objectifs différents. Petit tour d’horizon pour se remettre en tête toutes ces notions, avec une tentative de traduction pour chacune d’entre elles !

Content marketing ou “marketing de contenus”

Le content marketing, on a eu déjà bien l’occasion d’en parler dans les lignes de ce blog, qui s’appelle d’ailleurs le “blog du Content Marketing”. :) Il s’agit ici de créer de “bons” contenus (par bons, on entend non publicitaires, non autocentrés, qualitatifs et de nature à vraiment intéresser, en eux-mêmes, une cible de lecteurs). Cela peut prendre la forme d’articles de blogs ou de magazines Web, de newsletters, de livres blancs ou d’ebooks. Vous trouverez par ici plein d’exemples concrets de content marketing. :)

Inbound marketing ou “marketing entrant”

L’inbound marketing se positionne comme une pratique “opposée” à l’“outbound marketing”, pratiqué assez massivement jusqu’à assez récemment. “Inbound”, cela signifie que le sens de la relation a un peu changé entre une entreprise et ses cibles : d’un schéma où l’entreprise “envoie” ses messages marketing vers des audiences, la plupart du temps sans trop de personnalisation, on est passé à une inversion de la relation. C’est maintenant l’entreprise qui essaie de faire en sorte que les regards se tournent naturellement vers elle et que les audiences cibles viennent d’elles-mêmes consommer des contenus pertinents. Le content marketing est probablement l’une des mécaniques les plus fortes en inbound marketing.

Nurturing Marketing ou “marketing éducatif permettant de nourrir la réflexion des prospects”

Tous vos contacts commerciaux ne prennent pas leur décision à l’instant où ils vous découvrent. Dans de nombreux secteurs, le cycle commercial peut durer 3, 4, 6, voire 12 mois. Seulement, il va bien falloir travailler votre relation avec eux pendant ce laps de temps, et alors difficile de tout baser sur une approche 100 % “sollicitation commerciale”…

Le nurturing marketing, c’est une approche bien spécifique qui consiste à délivrer des contenus pertinents pour accompagner le prospect dans sa phase de maturation, l’aider à prendre sa décision en se basant sur des éléments concrets et une meilleure connaissance des tenants et aboutissants de la thématique. Faire du nurturing marketing, c’est donc rendre ses prospects plus intelligents, sans leur forcer la main. ;)

Brand content ou “contenu de marque”

Les marques ont envie, tout en comprenant bien l’intérêt de ne pas parler d’elles à tout bout de champ, de se mettre en avant de belle manière. Si possible, elles essaient de le faire sans que cela ne fasse trop “pub”, parce qu’évidemment, c’est tout de suite moins efficace (et elles opèrent alors sur des médias un peu saturés). L’une des façons de se démarquer consiste alors à créer des contenus intéressants, que les lecteurs prendront plaisir à lire (par opposition à un publi-communiqué, dont tout le monde se contrefout)… tout en étant un peu malins pour se placer dedans. Le brand content se différencie donc du content marketing en cela que le sujet même du contenu va être rattaché bien plus directement à la marque elle-même.

Native advertising ou “publicité native dans les contenus”

Dans le native advertising, l’entreprise cherche à fondre ses contenus dans des contenus directement consommés par les cibles d’audience, sans pour autant que cela ne soit vu comme de la publicité : finies donc les bannières et autres places “visibles” de publicité. On est ici dans la version la plus proche du “placement produit” au cinéma : sans gêner la lecture ou la consommation des contenus, la marque y apparaît en situation et en contexte. Le native advertising, c’est donc l’art d’être un caméléon pour une marque, afin d’intégrer ses contenus subtilement – nativement donc – dans les supports. Cela impacte aussi aujourd’hui les réseaux sociaux, sur lesquels les marques peuvent être présentes en respectant les formats originels, comme par exemple en “sponsorisant” un tweet.

Lead generation ou “génération de contacts prospects”

La lead generation est probablement l’un des principaux objectifs autour des problématiques de content marketing. L’idée est qu’une fois des contenus pertinents diffusés et une audience qualifiée captée, il va bien falloir faire quelque chose de l’attention acquise… La génération de contacts commerciaux est donc l’une des briques importantes “en fin de content marketing”. Il s’agit ici de proposer, par exemple, le téléchargement d’un livre blanc ou d’un ebook, ou l’inscription à une newsletter – lisez d’ailleurs d’urgence notre ebook pour tout savoir sur la création d’une newsletter – en échange d’un email ou d’autres types de contacts. Cela peut aussi prendre la forme d’un événement (offline ou online comme les webinars), d’un sondage ou d’un quizz, d’un concours… L’objectif est bien de récupérer, via le contenu, des contacts qui seront engagés commercialement par la suite.

Marketing automation ou “automatisation / industrialisation des tâches marketing”

C’est probablement l’une des tendances les plus récentes, en tout cas dans ses aspects “concrets”. Si on en parle depuis maintenant plusieurs années, ce n’est en effet que depuis peu que cette notion arrive vraiment dans les entreprises – et encore au compte-gouttes. Il s’agit ici d’automatiser une partie des actions marketing (principalement email, d’ailleurs) avec un prospect donné, tout en personnalisant la relation qu’il peut avoir avec l’entreprise. Par exemple, une fois les contacts  centralisés dans un outil CRM ou un logiciel de marketing automation, cela revient à scénariser quelques envois d’emails pour apporter du contenu de nurturing au prospect. Toutes les interactions sont alors analysées : le prospect a-t-il cliqué sur tel ou tel lien ? A-t-on perdu la relation avec lui après un envoi particulier ? Le prospect commence-t-il à être “chaud” ? Est-ce le bon moment pour déclencher une invitation à un webinar en 1-to-1 ? Bref, chaque prospect a une relation adaptée à son rythme de prise de décision et à ses attentes particulières, sans pour autant que le marketeur ait à se focaliser sur le suivi de chacun, en temps réel. Des alertes remontent à la surface lorsqu’une interaction plus directe est nécessaire, par exemple avec la création d’un événement “appel téléphonique” dans le CRM.

Voilà, nous espérons que vous avez appris quelques petites choses sur ces tendances pas toujours faciles à cerner complètement et à différentier les unes des autres !

N’hésitez pas à nous contacter si besoin – ou si vous avez un projet qui concerne l’une de ces pratiques : nous sommes équipés pour y répondre ^^.

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ