Le blog du Content Marketing

Les 5 erreurs des entreprises qui débutent en Content Marketing

5-erreurs-débutants-Content-Marketing

De plus en plus de professionnels sont dorénavant conscients de l’intérêt de faire du Content Marketing pour asseoir leur expertise sur un secteur concurrentiel, anticiper les besoins de leurs clients, conquérir de nouveaux prospects. Bref, pour se faire connaître au travers de contenus… de QUA-LI-TE.  S’il n’est pas forcément difficile de se mettre à la rédaction web, les articles que vous publiez jouent un grand rôle dans votre stratégie de communication. Il s’agit donc de ne pas les prendre à la légère et de mettre toutes les chances de votre côté pour en faire de véritables atouts. Pour cela, quelques écueils à éviter :

1/ Sous-estimer votre projet de Content Marketing

Car oui, la création d’un blog ou d’un magazine, si simple soit-elle techniquement (il existe aujourd’hui un grand nombre d’outils permettant la mise en place d’interfaces gratuites et faciles à prendre en main) doit être pensée comme un véritable projet d’entreprise. Ce dossier doit faire l’objet d’autant d’attention qu’un projet client et à ce titre, bénéficier d’une réflexion stratégique de fond. Pourquoi vouloir produire du contenu ? Quels sont vos objectifs à court, moyen et long terme ? Quelles sont vos cibles ? Que font vos concurrents ? Quels moyens (humains, financiers, horaires) êtes-vous prêt à consacrer à la gestion de votre blog d’entreprise ? Quelle ligne éditoriale défendez-vous ? Quel est le ton le plus adapté à votre discours, à vos cibles et à vos objectifs ?…

2/ Ne pas publier régulièrement

Votre stratégie est bien définie, votre magazine créé. Il s’agit maintenant de l’alimenter car, comme son nom l’indique, le Content Marketing repose sur le contenu. Définissez le nombre d’articles mensuel que vous souhaitez diffuser. On est d’accord, publier 1 article par jour est idéal MAIS est très difficilement réalisable. A moins de dédier quelqu’un à temps plein en interne ou de confier la rédaction à une entreprise spécialisée, vous n’avez certainement pas les moyens de tenir un tel rythme. “Mais si, entre 6h et 7h j’ai tout mon temps ! Ou entre 23h et minuit, facile !” Ne vous surestimez pas…. Ne sous-estimez pas non plus le temps que prennent la veille stratégique, la recherche d’information, l’organisation de votre pensée et la rédaction. Faire du contenu pertinent et différenciant, ça prend du temps ! Commencez par 1 article par semaine les deux premiers mois. Vous pourrez toujours augmenter la cadence si vous le pouvez. Ce qui compte est la régularité. Mieux vaut 4 articles publiés chaque mois de l’année que 10 articles publiés 1 mois, rien pendant 3 mois, 6 articles en 1 semaine, etc. Et rien de plus décourageant que de ne pas réussir à tenir ses objectifs !

3/ Ne pas prévoir de planning éditorial

Pour être sûr de publier régulièrement, établissez un planning éditorial précis, avec les articles à publier chaque mois. Cela vous permettra de prévoir les bons sujets au bon moment  : événements / salons, attentes saisonnières de votre cible, objectifs commerciaux de votre entreprise…Un bon moyen aussi de préparer et d’organiser la rédaction, en attribuant chaque sujet à la personne la plus qualifiée pour en parler. Prévenus à l’avance, vos collaborateurs auront le temps nécessaire à la préparation d’un bon article, c’est-à-dire d’un article avec une vraie valeur ajoutée, issue de leur expérience et de leur connaissance de la thématique.

4/ Ne parler que de soi

Il s’agit peut-être là de la plus grosse difficulté pour les entreprises : ne pas être dans l’auto-promotion. Tous les outils de l’entreprise remplissent déjà cette fonction : site web, plaquettes, catalogues… Un magazine web est un support d’information non sur l’entreprise mais pour les prospects : on ne parle donc pas directement de soi mais on montre sa connaissance du secteur et de ses problématiques, sa maîtrise des enjeux, en partageant ses analyses, conseils, vision d’expert et toutes les informations pouvant intéresser sa cible de près ou de loin. Une fois que l’entreprise a réussi à prendre ce recul, il y a plein d’astuces pour faire des liens pertinents entre les contenus et les offres et services qu’elle propose. Le but étant bien sûr, in fine, de récupérer du lead à transformer commercialement par la suite.

5/ Vouloir tout dire / faire trop long

Être exhaustif pour vous est gage de professionnalisme ? C’est aussi le signe que vous n’avez pas de vision éditoriale sur le long terme. Le support web présente le merveilleux avantage d’être évolutif. Pour ne pas s’essouffler dès les starting-blocks et être le plus expert possible, mieux vaut des articles focus sur une problématique particulière ou un enjeu précis de votre marché, qu’un article généraliste abordant tous les points de  manière superficielle. Ce serait d’ailleurs beaucoup trop long. N’ayez pas peur de faire des articles courts. Si le sujet peut être traité efficacement en 500 mots, pourquoi en faire 1 000 ? Les internautes vont à l’essentiel. Internet regorge d’articles sur tous les sujets. Si vos contenus sont longs et assommants, vos lecteurs iront chercher l’information qui les intéresse ailleurs, et risquent bien de ne pas revenir… Suivez nos conseils pour bien écrire sur le web en 2015.

Un projet bien pensé au départ est un projet qui aboutit. Seul, en équipe ou avec le soutien de professionnels, prenez un peu de temps pour faire mûrir votre réflexion sur votre (futur) blog, ses enjeux, vos objectifs. Ne restera plus qu’à soigneusement éviter ces 5 écueils les plus courants en matière de Content Marketing et… de vous lancer !

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ