Le blog du Content Marketing

Faut-il sous-traiter la production de ses contenus ? Avantages et inconvénients…

faut-il-sous-traiter-sa-production-de-contenus-invox-content-marketing

Voilà une question qui est récurrente parmi nos très nombreux prospects (dont vous ferez sûrement partie prochainement :)) : est-ce une bonne idée de “faire faire” son contenu à d’autres personnes ?

Et la question est tout à fait excellente : non seulement ce n’est pas toujours une bonne idée d’externaliser (mais pas forcément pour une seule et même raison), mais surtout si le choix est pris de le faire, cela ne sera jamais à 100 %, il restera toujours de votre côté un besoin d’implication. Se poser la question c’est donc déjà être plus mature quant à ce que l’on attendra d’un éventuel partenaire, qu’il soit journaliste, rédacteur web freelance, que ce soit votre agence “classique”, une place de marché ou plateforme d’achat de contenus… ou une agence spécialisée en Content Marketing, en Inbound Marketing ou en Marketing Automation comme l’est Invox.

Petit tour d’horizon des tenants et aboutissants de la question…

Externaliser ou pas ?

Ou pas tout, tout de suite.

C’est évidemment une question qui se pose puisque, confronté à l’envie de faire des contenus, vous vous retrouvez ensuite très rapidement en face des problématiques opérationnelles. Entre compétences pas toujours en interne, temps manquant cruellement, budgets peu extensibles… il va falloir faire des choix.

Déjà, soyez rassurés : ce n’est pas parce que vous êtes dans un secteur technique, pointu, expert, ou même peu sexy qu’il n’est pas possible de vous appuyer sur des forces externes à votre entreprise. Et à vrai dire, il existe des solutions pour un peu toutes les bourses.

Et puis, ce dont vous avez besoin, c’est peut-être d’une aide temporaire. Parce que vous n’avez pas le temps actuellement, mais êtes dans un timing vous imposant de lancer rapidement un blog, une newsletter, des ebooks ou tout simplement de dérouler une campagne de Content Marketing dans son ensemble. Vous faire accompagner pendant quelques temps pour la mise en place de la stratégie, comme une étape vers une solution plus interne, est sans doute alors une bonne idée. D’autant plus que vous bénéficierez alors de l’expérience de votre partenaire ou de vos prestataires.

Imaginez donc éventuellement cela comme un travail en ciseau, progressif. Vous reprendrez petit à petit la main, au gré des premiers résultats, de l’obtention d’un budget vous permettant de créer un poste et de recruter, ou tout simplement parce que vos équipes internes monteront en compétence.

Externaliser : oui, mais quoi ?

Produire du contenu, ce n’est pas “que” écrire des phrases et des mots. En effet, il existe de nombreuses choses à savoir faire : mettre au point la stratégie, comprendre les enjeux business de votre entreprise, savoir à qui vous devez vous adresser, traduire ces informations en articles potentiels, lancer la production des articles, développer un blog, créer les newsletters, gérer les mises en ligne, s’assurer qu’il y a du trafic qualifié… et évidemment faire toute la gestion de projet et la coordination entre de nombreux intervenants parfois…

Il est donc possible d’externaliser tout ou partie de cette chaîne : la mise en place technique, la stratégie, la gestion de projet, la production pure et dure du contenu, sa diffusion sur les réseaux sociaux… Et cela, vous pourrez le faire faire par différents types d’acteurs…

Faire faire mes contenus : ok, mais par qui ?

Evidemment face à un tel enjeu que celui du Content Marketing pour les entreprises (notamment B2B, tels qu’éditeurs de logiciels, organismes de formation, cabinets de conseil ou entreprises de services à forte valeur ajoutée), de nombreux prestataires proposent des choses… On retrouve donc, pêle-mêle :

  • journalistes pigistes, rédacteurs freelances : ce sont les “gens de plume”, ceux qui historiquement écrivent, sur à peu près tout. Les prix varient de quelques dizaines d’euros l’article “news rapide” à près de 150 ou 180 € le feuillet (⅓ de page A4 environ) pour des journalistes confirmés titulaires de leur carte de presse. Ils fournissent le contenu, parfois un peu de recherche, à partir du moment où vous leur indiquez sur quoi vous souhaitez avoir des articles.
  • agences de comm’ “globale” : forcément, à force de vendre des “contenants” (types sites web vitrines), leurs clients ont commencé à leur demander aussi des contenus. Du coup elles s’y sont mises, avec difficulté pour certaines car ce n’est pas très naturel pour elles de passer du mode projet de développement à du matériel plus vivant comme le contenu. Mais certaines font aussi très bien leur métier maintenant.  
  • agences RP : elles aussi, ce sont des partenaires de longue date des entreprises, les accompagnant dans leurs démarches de visibilité, vers la presse en tout cas. Ce sont probablement celles dont le métier est le plus challengé actuellement suite, il faut bien le dire, à assez peu d’évolution chez certaines et un métier qui a un peu pris la poussière (et surtout dont les résultats sont durs à prouver directement sur le business). Elles passent donc de l’écriture de communiqués et de dossiers à la rédaction d’articles, sans forcément bien saisir les contours marketing de la démarche.
  • agences spécialistes : genre Invox :). Elles sont nées récemment, et se spécialisent sur l’Inbound Marketing, le Content Marketing ou le Marketing Automation. Elles offrent souvent des prestations “tout en un”, avec la stratégie, la mise en place, la régie éditoriale, et le lien marketing / business, en étant des partenaires du développement commercial des entreprises qu’elles accompagnent. Elles sont fréquemment imbriquées avec les équipes internes, qu’elles coordonnent pour les faire contribuer à l’effort de production de contenu.
  • plateformes d’achat de contenu comme TextMaster, TextBroker, Upwork (anciennement oDesk), Elance, & co… Oui, on peut acheter des contenus sur Internet, sur l’une des nombreuses places de marché qui existent à ce propos. Vous voilà en prise directe avec des centaines (des milliers, en fait) de rédacteurs issus d’un peu partout, notamment de pays à faibles coûts de main d’oeuvre. De quelques centimes le mot (en général vous pouvez commencer à près de 1,7 centimes le mot) à des facturations “au forfait” pour par exemple 20 pages de sites web, vous avez le choix parmi de nombreuses options. Relecture approfondie ou non, qualité du rédacteur, note du rédacteur, langues maîtrisées, spécialisations, rapidité de livraison, optimisation SEO ou non, recherches poussées… Le mieux est d’essayer et de voir si la qualité, souvent faible, vous convient.

Evidemment les budgets ne sont pas les mêmes, mais les prestations non plus… A vous de comprendre quelle partie de la prestation vous pouvez ou voulez garder chez vous (stratégie, coordination, SEO, publication, rédaction, veille éditoriale, conseil marketing, lead generation…) pour trouver le meilleur format pouvant vous accompagner, durablement ou en “one shot”.

Les bonnes questions à se poser au moment de chercher de l’aide extérieure pour faire faire des contenus web ou du Content Marketing…

Si vous êtes dans l’optique de faire appel à une aide extérieure, quelle qu’elle soit (freelance, journaliste, agence, plateforme…), vous devez vous poser ces quelques questions, vous y verrez bien plus clair ensuite :

  • Quels sont mes objectifs ?
  • Quelles sont mes ressources internes ?
  • Quelle implication puis-je mettre, au quotidien ?
  • Ai-je envie d’internaliser la fonction
  • Quels sont mes budgets ?
  • Est-ce que je veux un seul interlocuteur ?
  • Quelle est la pression concurrentielle “contenus” sur mon secteur ?
  • Mon business va-t-il évoluer au point de nécessiter une vraie présence web pour récupérer des leads ?

N’hésitez pas ensuite à faire des tests et challenger les bons acteurs autour de vous (et à demander leur avis à leurs références ou clients).

Evidemment, au final, nous vous recommandons de songer à passer par une agence de Content Marketing, et notamment l’agence Invox :). Mais attention : nous ne sommes pas le meilleur interlocuteur pour tout le monde, et nos budgets ne sont pas adaptés à toutes les bourses. L’important pour nous est de le reconnaître et de travailler avec les personnes qui nous contactent pour qu’elles comprennent bien leurs propres enjeux et attentes, et que l’on puisse, le cas échéant, les rediriger vers le bon interlocuteur !

Et pour celles et ceux qui recherchent l’expérience dans les contenus, la possibilité de bénéficier d’un benchmark et d’une connaissance des bonnes pratiques, le regroupement sous un même toit des compétences nécessaires à la bonne mise en place d’une stratégie de Content Marketing (Social Media, SEO, strat, logiciels, créativité éditoriale, capacités de veille, typologies de “plumes”, réactivité…) et l’inscription dans une logique long-terme avec un partenaire marketing… Invox est là ;)

Parlez-nous de vos projets de contenus !

Commentaire (1)

  1. Kamel

    Chez les entreprises, externaliser la production de ses contenus est une pratique largement répandue. A mon sens, cette démarche est constructive dès lors que l’entreprise a des objectifs très clairs et qu’elle sait les exprimer auprès de son prestataire.

    Répondre

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ