Le blog du Content Marketing

[Dossier] – Comment faire des contenus et du Content Marketing à l’international ? – Partie 2

content-marketing-international

Suite de notre dossier sur votre stratégie de contenus à l’international. Aujourd’hui, on vous en dit un peu plus sur le COMMENT ! Quel volume de contenus prévoir ? À quel coût ? Avec quel partenaire ? Et pour quelle organisation interne ? Nous allons tâcher de répondre à toutes ces questions pour vous permettre de franchir le pas. Et si vous avez des questions ou des commentaires à apporter, n’hésitez pas à nous contacter. Nous avons l’oreille attentive !

Quel volume ?

Difficile de définir un nombre d’articles et de pages à produire pour votre stratégie de Content Marketing à l’international. Pourquoi ? Parce que cela dépend grandement du marché que vous allez cibler. Et oui, chaque pays a ses spécificités ! C’est une règle que vous pourrez d’ailleurs retrouver dans chacun de nos articles du dossier “Le Content Marketing à l’international”.

Pour placer le curseur au bon endroit, il va vous falloir tenir compte, notamment, des points suivants :

  • Maturité de la demande : avant de vous lancer à l’assaut d’un autre pays, assurez-vous que celui-ci soit réceptif au message que vous souhaitez transmettre. En gros, quel est le niveau de demande. Si celui-ci est faible, en déployant une stratégie de Content Marketing de moyen volume, vous pourrez commencer à vous positionner rapidement. Outre vos connaissances et vos études de marchés, pensez à sonder ce qu’est réellement cette demande sur le web. Des outils comme Google Trends et Keyword Planner peuvent vous aider !
  • Niveau de la concurrence : on est rarement seul sur un marché. C’est tout l’enjeu et le charme ! Mais le niveau de concurrence peut être différent. Au jeu des comparaisons, le gigantesque marché EN (UK et US – si tant est que l’on puisse parler d’un seul marché) est l’un des plus concurrentiels. Si votre notoriété est encore à faire hors de vos frontières, il faudra engager une stratégie de contenus plus intense pour sortir du lot.
  • En fonction de vos objectifs : arrivée sur un nouveau marché, soutien de la force commerciale, test de la demande… Plus vous ferez de contenus uniques et parfaitement optimisés pour le SEO, plus vous vous donnerez les chances d’atteindre vos objectifs. Fixer de façon SMART ces derniers est un pré requis qui vous permettra de déployer ensuite votre stratégie avec plus de cohérence et un volume adéquat.

Quelle organisation interne ?

Par souci d’économies, qui n’a jamais été tenté de confier la traduction ou la rédaction de ses contenus à un collaborateur qui se dit “bilingue” ou “presque” ? “Hey Jean-Hugues, do you speak English ?” 

Cela nous est arrivé à tous. Mais le Content Marketing, qu’il soit à destination de cibles locales ou internationales, s’adapte aux spécificités de chaque région. On parlera de localisation et de création de contenus uniques. De plus, rien de mieux qu’un natif pour s’adresser avec le bon wording à ses congénères. Pour être sur d’impacter, il vaut mieux éviter les bouts de scotch et confier cette mission, soit à un spécialiste en interne (Content Manager…) ou à un prestataire spécialisé, type une agence de Content Marketing.

Si vous vous déployez hors de vos frontières, pensez que vos concurrents étrangers ont certainement adopté des stratégies de contenus de leur côté. Pour les concurrencer, il faut être armé et être en capacité de pouvoir délivrer la qualité et le volume nécessaire.

Naturellement, votre direction marketing et les Sales devront travailler main dans la main avec le partenaire sélectionné.

Quels partenaires pour le faire ?

Si le terme Content Marketing vous semble nouveau, ou jeune, c’est parce qu’il l’est véritablement en France. Mais bonne nouvelle pour vous, il existe des agences, comme Invox ;), dont l’expertise est centrée sur la production de contenus à objectif marketing-ventes.

Si le feeling global fera la différence, quelques critères plus factuels sont à prendre en compte pour choisir le bon partenaire :

  • L’expertise “réelle” en Content Marketing
  • L’expérience sur des sujets internationaux
  • Des équipes de natifs / linguistes
  • Une capacité à poser des stratégies de génération de leads

Quel coût ?

On trouve de tout ! Oui, vous allez nous dire, votre réponse de normand, elle ne nous avance pas à grand chose. Pourtant, c’est la stricte vérité. Votre dépense pour distiller du contenu de qualité à vos cibles, dépend de plusieurs critères :

  • la ou les langues, chacune ayant son tarif et demandant plus ou moins de travail de relecture
  • le niveau de technicité du sujet, qui va rendre rares les plumes pouvant s’exprimer sur certains sujets ou à certains niveaux d’expertise
  • la récurrence des thématiques, qui va permettre, ou non, de capitaliser sur une montée en compétence des rédacteurs
  • le volume à produire, clairement jouant sur le coût au global mais aussi sur un discount que vous pourrez négocier ou tout simplement une montée en compétence plus rapide… ainsi que sur le coût caché de gestion de plusieurs rédacteurs ou traducteurs chez vous (coordination, administratif, sourcing…)
  • des objectifs marketing et commerciaux,
  • etc.

Mais le coût n’est qu’une partie de l’équation. Et limiter votre choix uniquement à une approche budgétaire vous ferait passer à côté de choses essentielles.

“Indeed”, votre prestataire va vous permettre de passer un palier en terme d’apprentissage, vous faisant monter en compétences sur des pratiques comme la veille stratégique, la coordination des équipes éditoriales, l’approche projet liée à des marchés différents selon les pays ciblés, l’optimisation des contenus, le proofread, etc.

Lire les autres articles du dossier 

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ