Le blog du Content Marketing

Copier des contenus, est-ce mal ?

copier-des-contenus-bonne-ou-mauvaise-idee-blog-invox

Le web est fait de perpétuelles reprises, inspirations, remix (voir à la fin de l’article une excellente vidéo sur la thématique du remix, très éclairante). Même lorsque l’on invente son métier au quotidien et que l’on souhaite en parler, par exemple dans un blog, il est nécessaire de lire ce que d’autres ont dit avant soi, avant d’écrire et de « créer » des contenus plus ou moins originaux.

Et en Content Marketing, avec de plus en plus de contenus sur n’importe quel sujet, force est de constater qu’on s’inspire beaucoup. Pour autant, loin de nous la tentation de « copier », nous refaisons toujours des contenus purement originaux, sans incise de textes récupérés ici et là, et c’est d’ailleurs un élément de la charte que signent nos journalistes et rédacteurs freelances au moment de rejoindre Invox.

Nombreux sont les sites ou les blogs (même d’entreprises, et d’ailleurs de « grosses » entreprises parfois !) qui reprennent allègrement des contenus…

Mais est-ce mal pour autant ?

Pas forcément. La plupart du temps, oui. Car il y a bonne et mauvaise manière de « copier ».
La bonne manière est de dire que le contenu a été trouvé ailleurs, qu’il est très bon et d’apporter éventuellement son propre éclairage : là où on est en contradiction, en complétant, en donnant des exemples concrets de sa propre expérience, ou en enrichissant d’une réflexion particulière. Et en pointant sur la source originale, en lui accordant le crédit de la rédaction originale.

Tous les autres cas (inspiration trop forte, reprise pure et simple de l’intégralité des contenus, …) sont contre-productifs pour le blog ou l’entreprise qui le fait, comme par exemple le cas récent du Blog TheRollingNotes (qui se décrit comme « un condensé du Marketing et de la Communication. Une sorte de calepin numérique où sont rassemblés posts, articles, documents, infographies, images, vidéos… que nous trouvons essentiels, intéressants ou inspirants et qui tournent principalement autour du marketing et de la communication, histoire de rester à jour ! ») qui a presque plagié un de nos articles (que vous pouvez retrouver ici en entier chez nous). Par exemple, pour l’intro, cela donne, chez nous :

Les modes tendent à s’accélérer en webmarketing… Pas toujours facile de suivre l’évolution des tendances et des pratiques marketing. Au milieu de celles-ci, la présence des contenus “intéressants” comme pièces centrales de la présence en ligne des entreprises – notamment B2B – semble tout de même se confirmer. Ces contenus peuvent prendre de multiples formes, pour servir des intérêts et des objectifs différents. Petit tour d’horizon pour se remettre en tête toutes ces notions, avec une tentative de traduction pour chacune d’entre elles !

et sous la plume de Zeyneb Nefdane :

Les modes évoluent à grande vitesse dans le webmarketing. Ceci dit, suivre l’évolution des tendances et des pratiques marketing devient un challenge ! Et dans cette sphère, la présence des contenus de qualité comme épicentre de la présence des entreprises sur web, B2B en particulier, semble se confirmer. Ces contenus prennent des formes diverses, pour répondre à certains intérêts et servir des objectifs variés. Passons en détail ces notions, avec une tentative de décortication pour chacune d’entre elles !

Alors, pourquoi faut-il éviter ?

D’abord car cela se verra forcément. Notre veille nous a permis de trouver cet article en moins de 15 jours, et pourtant nous ne connaissions pas vraiment TheRollingNotes. Résultat, on en parle ici (parce que la réflexion est intéressante et nous permet d’aborder un sujet que nous ne traitons que rarement). :)

Ensuite, car Google le verra aussi un jour ou l’autre, et en général bien plus vite. On le sait, Google accorde de plus en plus de valeurs aux contenus originaux, et pénalise ceux qui ne font que reprendre des contenus. Si la publication généralise ses pratiques, elle a des fortes chances de reculer dans les résultats de recherche, et de se priver d’une part importante de trafic.

Enfin, car à trop regarder ce qui se dit ailleurs, on a tendance à oublier de faire ses propres analyses, de monter en compétences sur le sujet, à parler de ses vraies problématiques. On se met soi-même dans une position de « suiveur », on ne pourra que réagir face aux événements, aux nouveautés, aux tendances. On est en quelque sorte un commentateur de « niveau 2 », qui base ses écrits sur ceux qui ont été formulés quelques semaines ou mois auparavant. Passe à la limite pour un blogueur. Mais pour une entreprise qui compterait vraiment sur les contenus pour asseoir son image de marque et acquérir des blogs, cela est beaucoup moins attrayant…

Le site  "The Rolling Notes" et son auteure Zeyneb Nefdane se sont largement inspirés d'un article paru chez Invox (près de 9 mois plus tôt)

Le site « The Rolling Notes » et son auteure Zeyneb Nefdane se sont largement inspirés d’un article paru chez Invox (près de 9 mois plus tôt).

Alors certes, il est possible de générer de la vue, du trafic, du partage social (l’article de TheRollingNotes a fait en très peu de temps plus de la moitié de nos propres partages sociaux) avec cette stratégie, et de bâtir un modèle à faibles coûts, mais il y a un vrai arbitrage à mener… et nous avons tendance à penser que l’originalité et le boulot bien fait paient toujours plus sur la durée !

Même si nous sommes très flattés que les articles d’Invox soient pris comme modèles :p

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ