Le blog du Content Marketing

Pourquoi et comment mettre en place (puis animer) un Comité éditorial dans votre entreprise

comité éditorial

Se lancer dans le Content Marketing implique, de fait, la mise en place d’une stratégie éditoriale et le lancement d’une production de contenus pour son entreprise. Ce qui demande un peu d’organisation, vous vous en doutez ! Dans ce cadre, le comité éditorial est un élément clé et très structurant pour la réussite de votre projet. Voilà pourquoi nous revenons en détails dans cet article sur cet important rendez-vous édito, en répondant aux questions que vous vous posez peut-être. Avec toujours le souci d’être hyper concrets pour être au plus près de vos besoins !

Alors, c’est quoi un comité éditorial ?

Un comité éditorial, en Content Marketing, est un rendez-vous récurrent (à distance ou physique) au cours duquel les différents participants s’accordent sur le choix des contenus à paraître sur leur publication en ligne, autrement dit sur leur blog, leur magazine web et/ou leur newsletter. Généralement piloté par un Content Manager, il est le lieu où l’on met à plat les enjeux internes, où l’on définit les thématiques sur lesquelles il est pertinent de se positionner, où l’on donne un angle aux sujets des articles à traiter, où l’on s’accorde sur les formats qu’ils prendront et où, in fine, on se met d’accord sur tous les contenus que l’on va produire sur le mois, voire le trimestre à venir. Des décisions arrêtées pendant ce comité découle la mise en place d’un planning de publications (ou planning éditorial).

Qui doit être de la partie ?

Que vous décidiez d’internaliser la production de vos contenus ou de la déléguer à une agence de Content Marketing, la tenue d’un comité éditorial est essentielle et nécessite la participation de différents intervenants. Côté entreprise, devront participer tous les acteurs impliqués dans la stratégie de Content Marketing et notamment :

  • La personne en charge de la stratégie de contenus. En fonction de la taille de l’entreprise, il pourra s’agir du Responsable Éditorial / Content Manager interne, du Responsable Communication, du Responsable Marketing Digital…
  • Les référents sur certains sujets à traiter. On fait ici allusion aux spécialistes, dans l’entreprise, d’une thématique que l’on souhaite aborder. Leur savoir est aussi précieux qu’indispensable lors de la phase de prise de brief (nous reviendrons d’ailleurs sur l’importance du brief dans un prochain article).
  • Les personnes impliquées dans la rédaction des contenus (essentiellement les rédacteurs et/ou journalistes internes).
  • Éventuellement, quelques invités ponctuels si les sujets le nécessitent (notamment un ou plusieurs commerciaux de l’entreprise, les équipes support ou SAV, les Customer Success Managers, etc.)

Côté agence, devra participer la personne en charge du déploiement de votre stratégie de contenus (chez Invox, c’est notre équipe de Content Managers qui tient ce rôle clé !).

Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’il est pertinent de sensibiliser l’ensemble de vos collaborateurs à ce qui se trame dans la boîte côté contenus. En expliquant avec pédagogie l’intérêt de cette démarche, dans le cadre d’une transition digitale réussie (et nécessaire).

À lire aussi : Comment vendre le Content Marketing en interne ?

Pourquoi faire un comité éditorial ?

Si vous avez bien suivi le début de cet article, vous devez normalement commencer à voir l’intérêt de mettre en place un comité éditorial :p. Néanmoins, voici quatre des principaux bénéfices de ce rendez-vous :

  • Le comité éditorial participe au respect de la stratégie éditoriale définie en amont. Notamment parce qu’il est récurrent et, surtout, piloté par un Content Manager… dont le rôle est de veiller à la bonne exécution de ladite stratégie.
  • Il apporte de la structure dans les méandres artisanaux de la production de contenus. Encore plus lorsque l’on en ressort avec des directives précises, un planning et des deadlines fixes ! :)
  • Il constitue un lieu de stimulation de la créativité, permettant de s’assurer de traiter les bons sujets, selon les bons formats.
  • Enfin, le comité éditorial fédère l’ensemble des parties prenantes autour du merveilleux « projet contenus ». Car, rappelons-le tout de même, c’est un véritable temps d’échange, propice à la collaboration transversale, au partage de sa veille et à la mobilisation de l’intelligence collective autour des contenus !

Mais comment faire CONCRÈTEMENT pour instaurer et animer ce fameux comité éditorial ?

Ohé, j’allais y venir ! Maintenant que vous savez précisément ce qu’est un comité éditorial, à quoi ça sert, ce qu’on y raconte et qui doit y participer, concentrons-nous sur deux points clés : la mise en place et l’animation.

1/ La mise en place

C’est le moment important où le Content Manager va devoir identifier les parties prenantes de l’entreprise qui devront être impliquées ! Ensuite, charge à lui de les convaincre de l’importance de ce rendez-vous, a minima trimestriel, au mieux mensuel. Notre reco ? La pédagogie ! Expliquez clairement l’enjeu structurant de ce comité en sensibilisant les principaux concernés au fait que cela leur fera gagner du temps par la suite (ex : moins d’allers-retours avec les rédacteurs si les angles des articles sont bien définis).

Dans le cas où une agence de Content Marketing est impliquée dans ce comité éditorial, prévoyez une immersion au sein de votre entreprise des référents côté agence. Cela leur permettra de mieux identifier vos problématiques, vos enjeux, et d’être en mesure de vous challenger sur le choix des contenus à produire !

Puisqu’on en parle : 1min30 pour choisir votre agence de Content Marketing ! 

Dernier conseil hyper important : construisez une méthodologie, un déroulé type, afin d’inscrire vos comités dans une routine efficace. Inutile de vous informer qu’un comité éditorial, ça se prépare (= on ne vient pas à l’arrache). Comme pour toute réunion d’entreprise qui se respecte, nous vous recommandons, entre autres, de ne surtout pas faire l’impasse sur l’ordre du jour (à envoyer de préférence une semaine avant la tenue du comité) et le compte-rendu.

Une fois passées ces trois étapes, vous pouvez vous lancer dans l’animation de votre premier comité éditorial !

2/ L’animation

C’est le vif du sujet, on est chaud, on est dedans. En véritable chef d’orchestre, le Content Manager lance les hostilités. Voici un déroulé-type sur lequel il peut s’appuyer :

  1. Introduisez les participants en précisant leur rôle respectif dans la production de contenus et annoncez l’ordre du jour : ≃ 5 mins ;
  2. Faites un état des lieux de ce qui est en cours sur la publication, pour que tout le monde soit « à jour », en prenant le soin de faire un reporting de ce qui a marché ou non en termes de contenu : ≃ 5-7 mins ;
  3. Si le sujet s’y prête, résumez les positions des concurrents, les derniers sujets abordés et leurs angles d’attaque : ≃ 5 mins ;
  4. Présentez les sujets que vous recommandez d’aborder sur le(s) mois à venir en justifiant vos choix et en expliquant, pour chacun d’entre eux, la valeur ajoutée pour l’entreprise : ≃ 2 mins par sujet ;
  5. Sollicitez les participants pour avoir leur feedback, intégrez leurs suggestions et récupérez tous les éléments de brief nécessaires au lancement en production des contenus. Et assurez-vous d’avoir toutes les infos dont vous aurez besoin pour mener à bien la production (ex : contacts de personnes à interviewer pour un sujet) : ≃ autant de temps que nécessaire ! ;
  6. Rédigez et envoyez un compte-rendu avec « pour actions » et deadlines fixes aux participants. Et calez tout de suite la date du prochain comité (dans l’idéal, un rendez-vous récurrent est déjà bloqué dans les agendas) !

Comité éditorial : quelques best practices pour terminer

Pour faire de vos comités éditoriaux une réussite, voici quelques dernières recommandations pratiques :

  • Cadrez le comité : un seul animateur pour donner la parole aux participants, un timer pour vérifier les temps de paroles, le respect de l’ordre du jour défini, etc.
  • Mais ayez quand même le réflexe de noter toutes les bonnes idées qui émergent, même si elles ne sont pas à l’ordre du jour et que vous n’avez pas le temps de les développer. Vous les traiterez par la suite, lors d’un prochain comité par exemple !
  • Envoyez le compte-rendu à chaud, peu de temps après la fin du comité (pour vous faciliter la tâche, vous pouvez prendre des notes en live et de façon collaborative, sur un document partagé, type Google Docs). Et mettez-y en avant les to-do de chacun des participants avec les dates butoirs précises.
  • Ne tardez pas à faire le follow-up et n’hésitez pas à relancer les personnes impliquées si jamais il vous manque encore des infos à la sortie du comité (chose que l’on tend à éviter, évidemment :))
  • Essayez de prendre de l’avance même si le comité est mensuel : se projeter sur les prochains mois permet d’être sûr d’avoir le temps de se positionner sur de gros sujets, sur des thématiques saisonnières, sur un événement central de la profession, etc.
  • N’oubliez pas le fun :) ! Le comité édito est certes un rendez-vous stratégique, mais cela ne doit en aucun cas vous empêcher de le rendre sympa, ludique et engageant !

Astuce : pour être sûr d’avoir toutes les infos nécessaires au lancement de votre production, n’hésitez pas à enregistrer le comité édito ! 

Et si, malgré tout, vous ressentez le besoin de vous faire accompagner, notre équipe sera ravie de vous aider dans le cadre d’une formation. Parce que constituer et animer un comité éditorial est une véritable clé de réussite de votre stratégie de Content Marketing.

Contactez-nous !

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ