Le blog du Content Marketing

[Billet d’humeur] On a testé la réunion 100% en français ! #SemaineDeLaFrancophonie

drapeau-francophonie

L’information ne vous a sans doute pas échappé tant elle a été médiatisée : c’est la semaine de la langue française et de la francophonie. Pour célébrer dignement le vingtième anniversaire de l’événement, nous avons décidé, en véritables amoureux des mots – agence de marketing (promis, marketing est dans le dictionnaire français !) de contenu oblige -, de nous efforcer de faire uniquement usage de la langue de Molière tout au long de notre “réunion debout”. Adieu jargon, anglicismes et abréviations donc !

Je me lance la première, amusée et confiante. “Pour ce webzine, je n’attends que le go… Je veux dire… J’attends juste la validation du client pour shooter… Euh, pour envoyer la newsletter… Enfin, la lettre d’information.”

Première tentative, premier échec.

Seb enchaîne : “OK. Enfin, d’accord. D’ailleurs, je vais checker… Vérifier que le template… Le gabarit de la lettre d’information […].” Yeux brillants, sourire en coin : fierté non dissimulée de celui qui a correctement placé le mot français là où nous utilisons systématiquement son équivalent anglais.

D’autres poursuivent : “J’ai terminé le CR… Le compte-rendu de mon dernier call… de ma dernière réunion téléphonique.” ; “J’ai préparé le briefing… C’est dans le dico, enfin le dictionnaire français ça ! Donc, j’ai préparé le briefing pour la créa… Enfin, pour la création graphique de l’ebook… Du livre blanc.” ; “J’ai uploadé… Chargé toutes les news… Je veux dire, toutes les actualités sur le blog… Blog. Je peux dire ça, blog ?”

Les échanges, fournis et rythmés lors de nos réunions hebdomadaires, se font plus rares qu’à l’habitude. La raison ? Chacun s’est fait aider ou reprendre par ses collègues au cours de ses différentes interventions. Prudents, nous répétons donc consciencieusement nos phrases dans notre tête avant de parler. C’est le moyen que nous avons trouver pour identifier et anticiper les difficultés qui pourraient se poser à nous. Et nous y mettons toute notre réflexion, tant et si bien que… nos interventions ne sont plus utiles à la discussion puisque celle-ci ne nous a pas attendus pour avancer.

Une réunion 100 % en français. Un exercice qui semble particulièrement simple. Selon les secteurs d’activité et le type d’entreprise, il peut s’avérer bien plus complexe qu’il n’y paraît. Invox est une jeune pousse travaillant pour et sur la toile – comprenez une startup qui évolue dans le domaine du Web (si Web est dans le dictionnaire français, il s’agit toutefois d’une abréviation). Chaque entreprise, chaque service, parfois même chaque équipe adopte et développe son propre langage. Une bonne dose de jargon, des acronymes à n’en plus finir, quelques termes étrangers ; ajoutez à cela les expressions très personnelles de certaines sociétés, et même de certaines personnes : vous obtenez un dialecte extrêmement peu courant et particulièrement difficile à déchiffrer.

Pensez aux nouveaux arrivés dans votre entreprise ou dans votre service, à vos prestataires et surtout à vos clients. Qui allez-vous convaincre avec ce charabia ?

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ