Forma­tion Invox #19

#19 - Des chiffres, des chiffres, des chiffres !

La formation Invox au Content Marketing par Email est un programme complet pour vous permettre de comprendre les enjeux des contenus web pour votre entreprise et de pouvoir lancer, sans connaissances techniques ni expérience de rédaction vos premiers contenus (blog, newsletter). Si vous arrivez sur cette page par hasard, inscrivez-vous à cette formation en 6 semaines, par email sur le Content Marketing !

Étape 19 : Des chiffres, que diantre !

Përshën­detje !

Si vous avez bien compté, nous sommes à l’avant-dernière session aujourd’­hui. Bravo pour être arri­vés jusque là. Nous espé­rons vrai­ment que votre trafic va explo­ser dans les jours et semaines à venir. Ce qui est sûr, c’est qu’en vous accro­chant et en ne lâchant pas le rythme de publi­ca­tion, vous en tire­rez une vraie satis­fac­tion person­nel­le… et busi­ness !
Il est cepen­dant normal que vous vous posiez quelques ques­tions… Est-ce que tout cela en vaut la peine ? Est-ce que le temps que j’y passe est bien investi ?

Il n’y a qu’un moyen de le savoir : suivre quelques chiffres pour parve­nir à récu­pé­rer quelques indi­ca­teurs “objec­tifs”.

Comme le dit le proverbe : “un chiffre que l’on n’ob­serve pas n’a aucune raison d’aug­men­ter” !

Mais alors, quels sont les chiffres impor­tants à suivre sur les stra­té­gies de conte­nus ?

Partons tout d’abord du prin­cipe que vous avez lancé votre blog / un maga­zine web. Il est impor­tant de connaître le trafic qui passe sur vos diffé­rents articles. On va ainsi s’in­té­res­ser parti­cu­liè­re­ment :

  • au nombre de visites et de visi­teurs (la diffé­rence entre les deux est qu’un même visi­teur peut faire plusieurs visites succes­sives – il faut donc bien regar­der les deux indi­ca­teurs). Au-delà de la moyenne des visites du site, c’est inté­res­sant de regar­der ce chiffre pour chacun de vos articles : cela vous mettra la puce à l’oreille sur ce qui marche ou pas.
  • au temps moyen passé par visite – plus ce nombre est court, moins le contenu que vous propo­sez semble “garder” les personnes chez vous. Si vos articles prennent norma­le­ment plus de 4 minutes à lire mais que personne ne reste plus de 30 secon­des… c’est que les gens ne trouvent pas sur votre site ce qu’ils y cher­chaient. Idem que précé­dem­ment, regar­dez au niveau de chaque article ce qui marche bien !
    Globa­le­ment, en dessous d’une minute par visite, il faut s’inquié­ter un peu (sauf si vrai­ment vous faites de toutes petites news !).
  • le nombre de pages par visite : est-ce que les visi­teurs repartent tout de suite ? Ou au contraire se laissent atti­rer par d’autres conte­nus ? Plus vous garde­rez les visi­teurs sur le site, plus vous aurez l’in­di­ca­tion que vos produc­tions sont attrac­tives. Atten­tion à bien opti­mi­ser l’af­fi­chage des autres articles au sein de la page – s’il doit trop cher­cher, le visi­teur partira de lui-même !
  • la prove­nance de vos visi­teurs : un visi­teur peut venir d’une autre page web, d’un résul­tat d’un moteur de recherche, des réseaux sociaux, d’une campagne email ou encore direc­te­ment, s’il vous connaît “de tête” ou vous a dans ses favo­ris. Ce sont les pour­cen­tages de chacune des sources de prove­nance qui nous inté­ressent : cela montre si votre trafic est très lié à votre propre réseau person­nel, si vos conte­nus “buzzent” sur les réseaux sociaux, si des habi­tudes se sont créées ou si vous avez remporté la bataille du SEO (réfé­ren­ce­ment natu­rel).

Si vous avez choisi de faire une news­let­ter, voici aussi quelques “metrics” à suivre de près :

  • le nombre d’ins­crits : cela vous donne quelques indi­ca­tions sur votre “force de frappe” : évidem­ment, plus vous aurez du monde “en base”, plus vous aurez une influence forte…
  • le taux d’ou­ver­ture : c’est le pour­cen­tage de personnes qui ouvrent effec­ti­ve­ment les mails que vous envoyez. Cela tempère un peu notre point d’avant : en avoir une grosse (de base), c’est bien. Mais si elle n’est pas réac­tive et que seuls quelques pour­cents ouvrent vrai­ment vos envois, c’est comme si vous tiriez au gros trom­blon pour ne toucher que quelques person­nes… Sur des news­let­ters de contenu, moins de 25% d’ou­ver­ture (sur un fichier plutôt récent) n’est pas un très bon signe… Et plus de 60% un très très bon score !
  • le taux de clic : norma­le­ment, vous n’en­voyez pas souvent des emails qui ne réclament aucune action de la part de votre desti­na­taire. Il y a toujours un lien sur lequel cliquer pour consul­ter un article, lancer une vidéo, accé­der à un site, répondre à une invi­ta­tion… Et l’on constate toujours une belle déper­di­tion encore entre ceux qui ouvrent un mail et ceux qui cliquent sur un lien à l’in­té­rieur de celui-ci.
  • le nombre de désins­crip­tions : cela indique si vous “saou­lez” vos lecteurs. S’il est normal au bout d’un certain temps d’avoir des personnes qui ne souhaitent plus rece­voir vos écrits, trop d’un coup montre que soit vous avez “rempli” votre base aux forceps et que vous avez ratissé trop large, soit que les conte­nus que vous envoyez ne corres­pondent pas à ce à quoi ils s’at­tendent (ou que vous en envoyez trop).

Ce sont là les chiffres “de base” pour suivre vos conte­nus. Mais ce n’est pas tout, puisque comme à notre habi­tude on parle de “Content Marke­ting” et donc autant de conte­nus que de marke­ting… Voici donc quelques petites choses que vous pouvez inclure dans votre tableau de bord :

  • le nombre de contacts commer­ciaux qui sont arri­vés via la partie “conte­nus” de votre site
  • le nombre de contacts avec des jour­na­listes direc­te­ment sortis de votre blog / maga­zine
  • les invi­ta­tions à des confé­rences
  • le chiffre d’af­faires direc­te­ment généré par vos touches issues du contenu
  • éven­tuel­le­ment, si vous vendez en ligne ou propo­sez une inscrip­tion à un service, le nombre de leads / ventes effec­tuées

Enfin, on peut parler un peu de réseaux sociaux :

  • nombre de personnes vous suivant sur Twit­ter, Face­book…
  • nombre de partages de vos articles (indiquant une plus ou moins forte vira­lité)

Exer­cices du jour

❏ Créez-vous votre tableau de bord / dash­board de metrics (en ligne les chiffres à suivre, en colonne les semaines)

❏ Prévoyez 1h par mois pour rele­ver les comp­teurs

❏ Pas plus, surtout au début ! N’ayez pas l’oeil non plus collé sur les chiffres, à la minute près !

Lisez cette intro­duc­tion à l’uti­li­sa­tion de Google Analy­tics – la Rolls Royce des outils de suivi de metrics

❏ Réflé­chis­sez à comment boos­ter un peu les chiffres en prenant des actions concrètes sur vos conte­nus !

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés