Forma­tion Invox #13

13-quel-nom-pour-mon-media

La formation Invox au Content Marketing par Email est un programme complet pour vous permettre de comprendre les enjeux des contenus web pour votre entreprise et de pouvoir lancer, sans connaissances techniques ni expérience de rédaction vos premiers contenus (blog, newsletter). Si vous arrivez sur cette page par hasard, inscrivez-vous à cette formation en 6 semaines, par email sur le Content Marketing !

Etape 13 : Nommez-vous !

Karibu !

Bravo, bravo. Si vous en êtes arri­vés jusqu’ici, vous avez fait le plus dur !
Oui, vrai­ment. Vous lancer dans la produc­tion de conte­nus n’est certai­ne­ment pas une partie de plai­sir (quoi que – ou alors nous sommes masos chez Invox :)) et vous avez déjà dû four­nir pas mal de travail.

Les étapes qui viennent ne sont là que pour donner vie à votre contenu “à l’ex­té­rieur”, main­te­nant que vous lui avez donné nais­sance “pour vous”.

Et lorsque ce fut fait, IL nomma les éléments. — Guil­hem, 24–6

En Content Marke­ting, quelque chose qui n’a pas de nom n’existe pas vrai­ment. Il va donc falloir déci­der sous quel nom vous allez propul­ser vos conte­nus, qu’il s’agisse d’un maga­zine, d’une news­let­ter, d’un ebook… même si ce nom n’est pas beau­coup plus compliqué et recher­ché que “La news­let­ter d’In­vox”, par exemple (même si là, on aurait préféré choi­sir “La news­let­ter des amou­reux des conte­nus”).

En route vers une Marque Média (a.k.a. M&M’s)

Donner un nom à vos conte­nus fait en effet de vous ce qu’on appelle une “marque média”. Cela veut dire qu’à côté de votre nom perso, d’en­tre­prise ou de votre marque, va se construire et vivre une marque sous laquelle vos conte­nus vont prendre corps. Pourquoi ? Parce que bien souvent il y a une diffé­rence entre votre discours de marque ou perso et ce que vous voulez dire dans votre partie conte­nus, et parce que sur la durée, il est possible de construire une vraie image autour de vos conte­nus.

Cela vous permet égale­ment d’être plus accueillant pour d’autres contri­bu­teurs, puisque rapi­de­ment – si vous faites bien votre travail par la suite – vous allez atti­rer les regards et avoir une certaine influence sur le secteur.

Pas si simple ?

Trou­ver un nom vous expose à plusieurs petites ques­tions et/ou contra­rié­tés, que nous allons tenter de désa­mor­cer ci-après. Et rassu­rez-vous, c’est sympa comme phase :))

Quel nom ?
C’est vrai ça, c’est quoi un nom de “marque média” ?
N’ayez pas peur. En réalité cela n’a pas besoin d’être la marque du siècle (de toute façon, elle serait déjà prise !). L’idée est plutôt de donner un nom que les lecteurs peuvent s’ap­pro­prier, qu’ils pour­raient glis­ser dans une conver­sa­tion à l’oral du genre “Tiens, tu as vu sur [votre-super-nom-ici], ils ont parlé de cela.” ou encore “Hey, je te trans­fère la dernière [nom-de-votre-news­let­ter], il faut vrai­ment que tu t’y abonnes !”

Pas besoin de faire super intello ou méga fashion. Parfois un truc aussi simple que “MarqueMag” (le maga­zine pour ceux qui cherchent une marque) fonc­tionne bien. Ou MarquesNews, News­let­ter des Marques, Trou­vez Votre Marque, MarqueA­ve­nue (ah flûte, il est pris celui-ci :)), AVosMarques ou encore Marquo­rama. Vous pouvez aussi jouer avec tous les préfixes, suffixes et petits mots sympas de la langue française, latine ou anglaise pour trou­ver la bonne combi­nai­son qui marche bien à l’oreille et qui raconte quelque chose de votre métier / secteur.

Mes conte­nus : sous ma marque “normale” ou en créant une marque “from scratch” ?
Ah !
Je ne crois pas ne pas avoir eu le cas de conscience avec un seul de mes clients (visez la belle double néga­tion à pros­crire dans vos écrits)…

Créer une marque média et utili­ser sa marque d’en­tre­prise peut paraître anti­no­mique. Tout comme vouloir utili­ser le contenu pour construire et faire recon­naître son exper­tise, mais en tenant ce contenu éloi­gné de sa marque d’ori­gine.
C’est pourquoi, dans la plupart des cas, nous conseillons de lier les deux – et d’ar­ri­ver à l’une de ces situa­tions :

  • tout le contenu est diffusé sous la marque d’ori­gine, sur son domaine (que ce soit un maga­zine ou via l’ex­ten­sion de domaine de l’email en cas de news­let­ter) mais en marquant bien la diffé­rence, par exemple avec une marque comme “LeSu­perMag, par MegaEn­tre­prise” et sur un sous-domaine dédié
  • tout le contenu est sur une marque dédiée, par exemple “LeMagQuiTue.com”, avec une indi­ca­tion type “powe­red by TopCom­pa­gnie” et l’ap­pa­ri­tion du logo de l’en­tre­prise en ques­tion

Tout est affaire de dosage et de philo­so­phie (plus on a “peur” que le contenu ne marche pas en tant que tel, plus on a tendance à le lais­ser sous son domaine). Mais les deux solu­tions sont inté­res­santes et peuvent bien fonc­tion­ner, si l’on respecte suffi­sam­ment la liberté de parole de la partie conte­nus et qu’on parvient à y atta­cher la marque d’as­sez près pour que les retom­bées marke­ting soient fortes et directes.

Dispo­ni­bi­lité sur les réseaux sociaux / les noms de domaine / les marques
Même si vous trou­vez la marque de vos rêves, il faut encore qu’elle soit dispo­ni­ble… sinon vous n’avez plus qu’à recom­men­cer…

Voilà la liste des endroits à véri­fier :

  • le nom de domaine (même si vous allez utili­ser le domaine ou le nom de votre entre­prise / marque, c’est toujours mieux de l’avoir !). Pour cela direc­tion Eurodns.
  • le “twit­ter handle” (le petit nom du nom de compte twit­ter). Pour cela, il vous suffit de taper dans votre navi­ga­teur : http://twit­ter.com/nomque­vous­vou­lez (pensez à chan­ger la partie en gras, hein !)
  • le nom de page Face­book. Pour cela, allez sur votre compte Face­book, et créez une page. Lorsque l’on vous demande l’URL souhai­tée, vous verrez si elle est dispo ou non. A priori, cela ne doit pas trop vous bloquer : l’im­por­tance de ce point est toute rela­tive, et si l’URL est prise (après avoir véri­fié quand même qu’il ne s’agit pas d’un concur­rent direct, auquel cas vous n’au­rez pas d’autre choix que de chan­ger de nom) vous pouvez rajou­ter un tiret, “fr” à la fin ou jouer sur d’autres astuces pour contour­ner le problème.
  • éven­tuel­le­ment, le nom de marque si vous souhai­tez y inves­tir du temps, de l’argent et des efforts. Autant vous proté­ger jusqu’au bout ! Et pour cela, n’hé­si­tez pas à passer un peu de temps sur IciMarques.
  • et dans tous les cas faire une recherche sur votre nouveau nom de marque dans Google – on a parfois des surprises 🙂

A vous de jouer !

Exer­cices du jour — Trou­ver votre nom de marque !
Durée moyenne : (30 minutes à 3 semaines :))

❏ Déci­der si vous allez diffu­ser vos conte­nus sous la marque de votre entre­prise / produit ou si vous souhai­tez créer une marque “from scratch”

❏ Dans les deux cas, trou­ver un petit nom catchy, sexy, qui fait un peu passer le sujet dont vous allez parler

❏ Véri­fier la dispo sur les diffé­rents sites mention­nés ci-dessus

Copyright 2017 Invox. Tous droits réservés