Le blog du Content Marketing

10 raisons de mettre en place sa newsletter B2B – #ContentMarketing

newsletter-B2B-content-marketing-invox

Avec près de 900 milliards de mails marketing et newsletters envoyés chaque année (et on ne parle là que de ce qui n’est PAS du spam), on pourrait penser qu’il n’y a plus beaucoup de choses à faire ou à inventer de ce côté-ci du Content Marketing. Hé bien ! On se trompe beaucoup.

Pour un certain nombre de nos clients nous avons mis en place des newsletters « éditorialisées » (comprenez « qui ne sont pas juste un recueil des articles d’un blog » – mais bel et bien avec de la création de contenus spécifiques) – et cela marche bien !

Nous vous livrons ci-dessous 10 des (bonnes) raisons de mettre en place sans plus tarder votre newsletter B2B – fruit de nos expériences !

  • Récupérer des emails de prospects (et le droit de les utiliser !).
    Voilà l’un des avantages majeurs de la newsletter : vous allez gagner le droit de parler directement, dans leur boite email, à vos prospects (si votre contenu est bien ciblé…). Et cela, c’est très clairement le début de l’inbound marketing, le fait de faire se tourner spontanément vers vous des personnes qui un jour, peut-être, seront vos clients !
  • Prendre la parole d’une autre manière.
    Avoir une plus grande connivence avec le lecteur, voilà l’un des avantages d’une newsletter : votre message est destiné « en perso », dans la boite email de celui qui va le recevoir. Il est donc possible d’adopter un ton un peu plus personnel, de donner un sentiment qu’il va se dire là des choses un peu plus confidentielles. Dans un monde où la masse des contenus et des messages ne fait qu’exploser, travailler autour de ce ton et de ce rapport un peu privilégié est certainement une bonne chose sur le long terme !
  • Des chiffres, des chiffres, des chiffres.
    Et rapidement, en plus ! Tout « marketeux » est à l’affût des sacro-saints chiffres (notamment de ROI) et la newsletter est probablement l’une des actions de Content Marketing qui en apporte le plus facilement : combien ai-je d’inscrits ? Combien d’entre eux ouvrent mes messages ? Cliquent-ils ? Font-ils des actions sur les pages vers lesquelles les liens pointent ?
    Et cela a un côté très « entraînant » pour toutes les équipes en charge de la newsletter, pour pousser à développer l’auditorat… et à s’améliorer newsletter après newsletter à coup de A/B tests par exemple.
  • Faire gagner du temps à celui qui la reçoit et être remercié en retour.
    Soyons francs : votre newsletter ne sera pas lue si elle n’apporte pas quelque chose à son lecteur. Et il existe en réalité 3 choses qu’un email puisse apporter comme bénéfice : du temps, de l’argent, ou de l’info. Dans votre stratégie, la partie Promo / coupon / réduction ne doit être ni la seule, ni la dominante. A vous donc de trouver la bonne approche entre le fait de procurer un gain de temps (en lisant la newsletter, je gagne du temps à ne pas faire ma veille ou chercher des infos dans Google) ou un gain d’informations (je n’aurais pas eu telle ou telle info sans être inscrit à la newsletter). Clairement, pour nous, le gain de temps est à prioriser.
  • Une bonne façon d’utiliser votre veille.
    Il y a de grandes chances pour que vous fassiez déjà énormément de veille sur votre secteur d’activité. Mettez-la à profit en la réutilisant (en partie) dans votre newsletter. Vous ferez gagner du temps à votre lecteur (voir point précédent) et vous vous positionnerez en leader d’opinion sur votre sujet bien précis. Pour très peu de travail en plus !
  • Devenir une référence dans son secteur.
    Donner l’habitude à vos lecteurs d’ouvrir votre newsletter, en créant un sentiment d’attente (un peu comme lorsque l’on attend la livraison de son magazine fétiche), c’est déjà prendre la place du référent sectoriel auprès de votre audience de prédilection.
  • Mettre en place une autre forme de viralité ?
    Tous les regards sont portés aujourd’hui vers les réseaux sociaux pour susciter une forte viralité. Il ne faut pas oublier que sur Internet, la première source de viralité a été l’email… et que c’est encore très nettement le cas, notamment en B2B. Comptez donc sur le fait qu’un décideur qui lit quelque chose d’intéressant ou de pertinent pour lui transmettra la newsletter à ses collaborateurs ou ses partenaires ! Et ce encore plus lorsque vous parlerez de lui ou de ses concurrents !
  • Avoir un impact fort « vers la vraie vie ».
    Imaginons que vous ayez à organiser des événements « physiques »… cela est très courant dans les business B2B, où conférences, ateliers, apéritifs, barcamps, petits-déjeuners… sont nombreux. Votre newsletter est un excellent moyen d’en assurer la promotion a priori, et le compte-rendu a posteriori pour en maximiser l’impact, même auprès de ceux qui n’ont pu y assister. Idéal donc dans une approche « rendez-vous » !
  • Créer une « monnaie d’échange » avec partenaires et clients.
    D’après notre expérience, la mise en place d’une newsletter attire à terme pas mal de regards et d’appétits : vos partenaires peuvent trouver un intérêt à faire passer des news dans votre newsletter, ou vous proposer d’échanger des fichiers d’envois. Dans tous les cas, vos leviers de négociation sont renforcés… Et donc vos objectifs business et/ou marketing remplis plus facilement !
  • Faciliter la production de contenus en interne.
    Last but not least, la gestion interne d’une newsletter peut être plus simple que celle d’un magazine : moins de fréquence de contenus, contenus moins étendus, date limite d’envoi… Il est plus aisé de se mobiliser tous les mois ou tous les 15 jours pour assurer le « bouclage » de la newsletter que de gérer, jour après jour, un planning éditorial. Et tout le monde peut participer à remplir le « pipe » de lecteurs et en récolter les fruits !

Nous espérons vous avoir convaincus :) Dans un prochain article, nous reviendrons avec vous sur quelques astuces à mettre en oeuvre au moment de lancer votre propre newsletter. Stay tuned!
Et vous, vous avez une newsletter ?

PS : oui, pour les plus attentifs d’entre vous, nous n’en avons pas. Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés !

Commentaire (1)

Envie d’en savoir plus sur le content marketing ?

Notre newsletter est là pour ça !

Vous avez des questions ?

Posez les nous !

ou consultez notre FAQ